Fleuves, premier album éponyme d'Émilien Robic, Samson Dayou et Romain Dubois

-- musique --

Chronique de Culture et Celtie
Porte-parole: Gérard Simon

Publié le 4/04/17 14:29 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
Rond de Saint Vincent CD FLEUVES

Fleuves... le nouveau son de la scène bretonne !

Argument marketing ? Récurrence de propos, déjà usités, voire usés ? Slogan « artistico-phonographique » racoleur ?

Ah non ! Avec ce groupe et ce premier album éponyme produit, édité et distribué par Coop Breizh, rien de tout cela !

Constatez-le vous-mêmes. Insérez cette sobre et noire galette musicale dans votre lecteur, poussez un peu le volume de votre amplificateur et recevez, immédiatement, en plein coeur, en pleins poumons, en pleine âme, une musique et un son bien différents de ce que proposent déjà les talentueux et novateurs acteurs de l’actuelle « Breizh-music » qui, par leurs arrangements, leurs couleurs sonores font évoluer le traditionnel et par leurs créations livrent des compositions originales qui contribuent indiscutablement à pérenniser les notes armoricaines et celtiques enracinées dans l’actualité culturelle de notre époque.

Fleuves, groupe de fest-noz !… Certainement, mais formation qui nous démontre, tout en respectant, au plus près, les racines, que cette spécificité expressive n’est pas synonyme de conservatisme étriqué, d’immobilisme artistique et, finalement, d’impasse créative… bien au contraire !

A noter que dans Fleuves, vous n’entendrez aucun instrument traditionnel.

Dans ce premier opus, vous retrouverez la danse qui se transforme, très vite, en transe et qui, depuis ses débuts scéniques, en 2013, fait la réputation et la singularité du groupe dans les très nombreux festoù-noz et festivals qu’il écume.

2016 est une année déterminante pour le groupe, avec l’enregistrement de ce premier opus et une prestation remarquable, par ailleurs, fort remarquée au Festival Yaouank.

Avant la constitution de Fleuves existait déjà le duo Robic-Dubois, qui a gagné en 2012 le concours duo libre de Gourin. Mais, avant même la participation à cette célèbre compétition, il y avait déjà eu quelques expériences musicales à trois, avec Samson Dayou, finalement lien de ce qu’allait devenir… Fleuves !

En quelques mots, voici la genèse de la formation :

En fait, Romain Dubois et Samson Dayou se connaissent et travaillent ensemble depuis plus de dix ans.

Samson Dayou et Émilien Robic sont en relation depuis plus de trente ans et jouent ensemble, depuis des années.

Au final, pour rependre l’ordre de ce précédent descriptif précisant le lien artistique qui unit ce trio, Fleuves et formé de Romain Dubois au piano Fender Rhodes, Samson Dayou à la basse et d’Émilien Robic à la clarinette.

Romain vient plutôt du jazz et travaille régulièrement pour des créations chorégraphiques contemporaines.

Samson vient, davantage, du rock et du jazz/rock, avec des accointances pour les musiques électroniques. A noter qu’il fait également partie du groupe de fest noz Kentañ, avec Émilien.

Possédant une très bonne connaissance des différents répertoires traditionnels bretons chantés et sonnés, Émilien, par ailleurs sonneur de bombarde, est un peu le garant du répertoire traditionnel du groupe.

Pour cet album, Fleuves a fait appel à deux invités et instrumentistes de renom : Youenn Le Cam, dit Youn Kamm, à la trompette jazz et Antonin Volson aux percussions.

Coté vocal, pour les deux magnifiques interprétations de complaintes traditionnelles bretonnes, nous noterons la présence des voix de Louisa Beauvir, et Youenn Lange.

Au-delà des rythmes, souvent obsédants, plus de 45 minutes d’intenses découvertes, d’émotions, de sensualité mélodique vous attendent, à travers ces 11 plages, déclinant 4 compositions, dont 3 signées de Roman Dubois, 1 d’Émilien Robic et 7 traditionnels, dont les 2 gwerzioù, « N'evnig a zo er c'hoed » et « Marv eo ma mestrez », toutes pièces arrangées par Fleuves.

Fleuves a en effet eu la géniale idée de profiter d’un enregistrement studio pour introduire deux instants de grande poésie mélancolique d’inspiration similaire. Le groupe ne peut le pratiquer sans crainte de casser la croissante ambiance qui règne dans ses prestations scéniques destinées avant tout à la danse.

Mais, échappant à la tradition de la soirée dansée, tout peu évoluer…

L’interprétation de « Marv eo ma mestrez », ce « blues breton » bien connu, est, ici, de grande facture, Fleuves arrivant à le faire progressivement swinguer sans altérer l’esprit dramatique de ce chef d’œuvre musical breton, sentiment parfaitement incarné par le timbre et la « diction », presque douloureuse, de la chanteuse et… comédienne Louisa Beauvir. Instants forts réussis !

Que dire aussi de la trompette de Youn Kamm, lorsque, notamment au coeur du 2e titre « Dañs plinn », composition du groupe, nous parviennent ses soyeux éclats cuivrés bien tempérés qui dialoguent avec la véloce et ici guillerette clarinette d’Émilien Robic.

Nous avions bien sûr, dès la lecture de la distribution de cet opus, immédiatement en tête sa collaboration avec le bagad Penn ar Bed - Bagad du Bout du Monde - et entendions, en sous-jacente coloration musicale, les volutes improvisatrices du franco-libanais Ibrahim Maalouf avec lequel il a d’ailleurs travaillé, se produisant même en duo trompette/biniou.

Quant à Antonin Volson qui joue entre autres dans le Dour/Le Pottier Quartet, le Goadec Project, le Veillon-Molard Quintet ou, disques et scène, aux côtés de Nolwenn Korbell. Force est de constater qu’il apporte aussi bien ampleur que nuance. Du poétique « Pilé menu », du galopant « Cercle », au très énergique « Dañs fisel », jusqu’au « cataclysmique » « Hanter Dro » final !

Dans cet ultime morceau qui clôt ce CD, finalement, trop court, sonnant, tour à tour, drums jazzy puis franchement rock, avec son magnifique et obsédant crescendo de claviers, Romain Dubois, n’est pas en reste, tant s’en faut ! Magnifique final !

Ce disque, à écouter en boucle, tant, au delà de sa tonique rythmique, il est riche de subtilités musicales, est vraiment, enthousiasmant, autant pour les pratiquants assidus et avisés de la danse bretonne que pour un auditoire de mélomanes, adeptes ou non de musique « made in Breizh ».

En découvrant cet album, nous avons l’impression, sinon la quasi-certitude que, ne reniant aucunement sa ligne artistique prioritaire, celle de faire danser, Fleuves, en habillant savamment ses lignes rythmiques indispensables à l’expression corporelle collective avec de fins phrasés mélodiques et des colorations sonores universelles très élaborées, ambitionne de conquérir également le cercle de ceux qui ne font qu’écouter.

Porté par le son chaleureux des voluptueuses vibrations du mythique Fender Rhodes », du riche spectre des frappes jaillissant des percussions, des lignes de basse bien rondes et profondes, nous sommes en présence d’un album, puissant, atypique, confortable, jamais ennuyeux, toujours, réellement, novateur.

C’est aussi un nouveau son pour le fest-noz en lui donnant peut-être une notion plus universelle !… une autre world music ?

Enregistré durant l’été 2016 au studio associatif « Ty ar Vro Pourlet » de Guémené-sur-Scorff (56) et à l’école de musique du Pays du Roi Morvan, au Faouët (56), par Roman Dubois qui cumule les talents de musicien, compositeur et ingénieur du son (voir le site) , l'album a été mixé de mains de maître par Joachim Olaya et masterisé par Sébastien Lorho au studio Near Deaf Experience de Morlaix (29) (voir le site)

Il y a, au-delà de la dynamique, un confort d’écoute déjà sus-mentionné et la création d’un réel design sonore.

Sélectionné pour le Grand Prix du disque du Télégramme 2017, présenté en triptyque sous un visuel minimaliste qui, selon notre documentation, n’est autre qu’une évocation d’une plaque de métal marin, marqueur du port d’attache brestois du groupe, nous vous engageons vivement et sans réserve à vous procurer ce remarquable album, pour être certain d’enrichir votre panorama musical dédié à la musique armoricaine bien vivante et novatrice !

Gérard Simon

Les titres du CD de «Fleuves»

01 - Le fil - 02:58

02 - Dañs plinn - 06:22

03 - Riqueniée - 02:21

04 - Rond de Saint-Vincent - 03:51

05 - N'evnig a zo er c'hoed - 03:32

06 - Pilé menu - 05:24

07 - Cercle - 05:40

08 - Dañs fisel - 04:08

09 - Marv eo ma mestrez - 05:08

10 - Andro - 03:21

11 - Hanter-dro - 04:05

CD «Fleuves»

Parution : 20 novembre 2016

Réf : 4016110

Distribué par Coop Breizh : (voir le site)

Illustration sonore de la page : Fleuves : «Rond de Saint Vincent», extrait de 01:02.

Site Internet de Fleuves : (voir le site)

D'autres extraits sonores sur le site Culture et Celtie, l'e-Magazine

(voir le site)

© Culture et Celtie

Voir aussi :
©agence bretagne presse

mailbox imprimer
logo
« Culture et Celtie… le magazine » C'est le magazine en ligne des événements celtiques et artistiques en Presqu'île guérandaise et, d'ailleurs... Des 5 départements bretons... à la Celtie !

Vos commentaires :

L'auteur a décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article.