Flash-mob pour la réunification devant le Conseil général du Finistère, à Quimper
Dépêche de Christian Rogel

Publié le 26/06/14 16:54 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Devant le Conseil général du Finistère et pour appeler à la manifestation qui aura lieu à Nantes, samedi 28 juin, pour demander le retour de la Loire-Atlantique en Bretagne, les comités locaux de Bretagne réunie et 44=Breizh avaient invité leurs relations sociales à une flash-mob qui a réuni une trentaine de personnes.

Parmi les personnes présentes, on a pu remarquer Goulwena an Hénaff, animatrice de télévision brittophone et Gweltaz ar Fur, chanteur et ancien libraire.

Le matin même, quatre sonneurs de biniou, deux de bombarde et un tabouliner étaient venus jouer une aubade, à 7 heures du matin, sous les fenêtres du préfet du Finistère, en présence d'une dizaine de personnes.

Selon des informations venant du milieu culturel breton, on constaterait une mobilisation inhabituelle dans les milieux de la danse et de la musique bretonnes, ce qui est aussi montré par les nombreux déplacements en car prévus par les comité locaux, tant des associations pro-réunification que ceux des Bonnets rouges.

Contact pour retenir des places dans les cars partant de Quimper (Maison des associations à 11 h 30 et 12 h (le premier passera à Concarneau et à Quimperlé)

Tél. HB : 02 98 90 70 43 ou 06 28 33 40 60 en dehors des HB

Christian Rogel

Christian Rogel

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Christian Rogel est spécialiste du livre, de la documentation et de la culture bretonne.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.