FISH2ECO-ENERGY : Vers le premier chalutier hybride pour impulser la pêche française de demain

-- Environnement --

Communiqué de presse de COKLICOT
Porte-parole: NATHALIE COLLIN

Publié le 22/10/13 11:29 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
31754_1.jpg
Logo

Augmentations récurrentes du coût des carburants, marché du poisson très concurrentiel, quotas contraignants, compétition mondialisée, sécurité alimentaire, …, la pêche française s'affiche comme un secteur économique en repli devant faire face à de multiples difficultés.

En 2012, la France ne comptait plus que 7 235 navires de pêche, dont l'âge moyen dépassait les 20 ans. Essentiellement constituée de navires propulsés par de gros moteurs diesel, la flotte a atteint ses limites, tant écologiques qu'économiques. Cependant, les armateurs ne peuvent pas dégager les capacités d'autofinancement nécessaires au renouvellement des chalutiers qui ne peuvent s'en remettre qu'à des innovations de portée restreinte : bateaux allégés, formes des chaluts optimisés, logiciels embarqués, conduite maîtrisée, ...

France Pêche Durable & Responsable, fer de lance d'une nécessaire révolution

C'est dans ce contexte, que FPD & R a mis en place en janvier 2011, le projet « Fish2Eco-Energy ». Sa vocation est d'impulser les évolutions technologiques indispensables pour préserver un métier artisanal, tout en développant une pêche rentable & économe en énergie, limitant ses rejets atmosphériques et maîtrisant son empreinte sur le milieu naturel (fonds marins et ressources halieutiques).

« La mission de notre association est, non seulement d'insuffler un nouveau souffle à la pêche française, mais aussi de se démarquer d'une attitude « victimaire » dont souffre souvent les marins » explique Jacques BIGOT– Président de France Pêche Durable et Responsable. «Aliénés au cours du pétrole, les pêcheurs ne baissent pas les bras, mais il devient urgent de leur proposer des engins alternatifs pour qu'ils puissent pêcher autrement et, par conséquent, survivre. Notre navire-démonstrateur, premier chalutier de France à être équipé d'une motorisation hybride, jette les bases de l'optimisation énergétique des bateaux de demain tout en répondant aux exigences environnementales de plus en plus pointues ».

Les réponses apportées par FPDR

Baisser les charges d'exploitation liées à la motorisation par :

- l'hybridation de la propulsion : l'installation de moteurs électriques avec production énergétique par un mélange gaz naturel-hydrogène. Il s'agit d'une expérimentation pragmatique de combustibles alternatifs au pétrole, par paliers successifs d'hybridation, du diesel au gaz naturel, vers l'hydrogène.

- les économies réalisées : 35 à 40% sur le coût du carburant et 80% sur les émissions de CO2.

Avec un moteur traditionnel, un chalutier consomme en moyenne 11 tonnes de gas-oil par semaine, ce qui représente 7 000 à 9 000 euros, soit 40 à 45% du chiffre d'affaires des marins. Pour pouvoir survivre, la charge au niveau du carburant ne devrait pas dépasser 20 à 25% du CA.

Véritable rupture dans les mentalités maritimes, l'expérimentation en mer, qui a commencé en Avril 2013, s'effectue en condition réelle d'exploitation en Manche et en Mer du Nord.

« Au départ de ce projet de rupture, la communauté des pêcheurs se montrait sceptique, notamment par rapport au remplacement du moteur thermique par un moteur électrique, puis hybride. Cependant, nous avons vite compris l'intérêt vital de pérenniser, ensemble, la pêche artisanale qui subit de plus en plus de pressions économiques » commente Thierry Leprêtre – Patron du bateau démonstrateur “La Frégate” support du projet de Fish2Eco-Energy. « La pêche se doit d'évoluer, car, depuis les années 60, ce secteur n'a pas eu les moyens de le faire. Fish2Eco-Energy représente pour nous un projet d'avenir d'autant plus complet qu'il est évolutif. L'idéal étant, à terme, de s'affranchir de l'énergie fossile ».

En parallèle, FPDR travaille également sur la mise au point de techniques de pêche alternatives ou pêches écologiques (emploi de nasses).

Fish2Eco-Energy : fiche d'identité

Chalutier démonstrateur « La Frégate » de 22m50 construit en 2005

Début des travaux : novembre 2012. 4 mois de transformation

3 ans de montage technique et financier

Essais en mer depuis avril 2013

3,7 millions d'euros pour son financement (1,5 millions d'euros pour la motorisation et la transformation & 2,2 millions pour tester les techniques de pêche) avec l'aide de l'Europe, de l'Etat, de la région, du département du Pas-de-Calais et de Mécènes privés.

Navire appartenant à l'armement coopératif Acanor, géré au sein de la coopérative maritime étaploise

Prochaines étapes proches : essais pour l'apport de gaz naturel, date : janvier 2014

Fin du projet début 2015

Quelques chiffres clefs

24 000 marins en France

La pêche génère 70 000 emplois directs et indirects

Coût d'acquisition d'un navire neuf : 3 à 4 millions d'euros

Âge moyen des navires de pêche français : 25 ans

Évolution de la flottille de pêche française en nombre de navires 1938 1950 2012

21 812 16 623 7235

Les partenaires publics et privés de la FPDR

Pour lancer le projet Fish2eco-energie, homologué et soutenu par IFREMER , France Pêche Durable & Responsable a su convaincre de nombreux partenaires Publics et Privés :

le Ministère de l'Agriculture et de la Pêche, la Région Nord-pas de Calais, le Conseil général du Pas-de-Calais, le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER), l'Ifremer, ACANOR, VEOLIA Environnement, SOLUMAT - VINCI Construction France, La Compagnie du vent – GDF SUEZ, BPI France.

Les autres soutiens de la FPDR

NAUSICAA, Le CNPMEM, les Comités Régionaux des Pêches Maritimes de Bretagne, Basse Normandie, Haute Normandie, Nord Pas de Calais – Picardie, des organismes privés, la Scapêche, la SEM du port de Lorient, France Nature Environnement.

A propos de la FPDR : Créé en 2008 par un groupe de responsables d'origines diverses, ayant en commun une longue expérience de la pêche, des mandats de haut niveau dans les organisations françaises et européennes représentatives, qui partagent la volonté de favoriser l'évolution indispensable des métiers de pêche dans un cadre indépendant, novateur et partenarial.. France Pêche Durable & Responsable est l'association de préfiguration d'une fondation nationale qui a vocation de fédérer réflexion et actions susceptibles de contribuer au maintien des métiers artisanaux et industriels de la pêche en France et au développement de l'économie halieutique.

Plus d'information sur : (voir le site)

mailbox imprimer
COKLICOT COMMUNICATION s'attache à comprendre les enjeux de ses clients en les guidant dans les méandres de la communication autour de deux axes : relations presse & partenariats. COKLICOT COMMUNICATION s'adresse essentiellement aux TPE & PME en leur apportant une solution à la fois pertinente et personnalisée grâce à une offre de services sur mesure.

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 7 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner