FESTIVAL AMERICA 20 ANS DEJA ! d'Amérique en Armorique
Agenda de I.R.

Publié le 11/09/22 11:02 -- mis à jour le 11/09/22 11:02
Date de l'évènement : le 18/09/2022 à 14 h à Vincennes
55908_1.jpg
Gwenlaouen LE GOUIL

Sans équivalent en France et les Bretons ne sont pas oubliés !

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

Un rendez-vous biennal incontournable :

Cela se passe à Vincennes (Val de Marne – France) 20 ans d’existence et 10 éditions, un grand rendez-vous qui met en lumière les auteurs du Canada, des Etats-Unis et du Mexique, avec leur contribution à la culture contemporaine, cette année particulièrement impliquée dans la défense de l’environnement.

Depuis 2002, le Festival America reçoit environ 70 auteurs d’Amérique du Nord venus spécialement des Etats-Unis, du Canada, du Québec, du Mexique, de Cuba et d’Haïti. Il s’est donc donné pour ambition de célébrer la diversité d’outre atlantique - une mosaïque culturelle à la fois indienne, hispanique, africaine, anglo-saxonne, française et francophone – et de donner au public l’occasion de mieux comprendre ses réalités culturelles.

En parallèle, un festival jeunesse, avec de nombreuses animations se déploiera aussi en milieu scolaire.

De grands noms de la littérature y ont déjà participé :

Les précédentes éditions du festival ont été marquées par la présence des plus grands noms de la littérature nord-américaine : Toni Morrison, Bret Easton Ellis, James Ellroy, Margaret Atwood, John Irving, Jay McInerney. Une trentaine de maisons d’édition française et étrangères accompagnent leurs auteurs et proposent plus d’une centaine de rendez-vous (rencontres, débats, café des libraires, lectures, concerts et expositions). Chaque années 45 000 festivaliers sont attendus.

Les invités de l’édition 2022 :

Du 22 au 25 septembre 2022, parmi les nouveautés, nous avons sélectionné, entre autres, ces auteurs et leurs œuvres :

- Kathleen Alcoot « L’autre découverte de l’Amérique » - Stock -

- Russel Banks « Oh Canada » - Actes Sud -

- Angeline Boulley « Une dose de rage » - Nathan -

- Emma Cline « Daddy » - La Table Ronde -

- Antonia Crane « Consumée » - Tusilata -

- Jennifer Egan « La maison de pain d’épices » - Robert Laffont -

- Louis Erdrich « Celui qui veille » - Albin Michel -

- Richard Ford « Rien à déclarer » - L’Olivier -

- Johathan Franzen « Crossroads » - L’Olivier -

- Eddy L. Harris « Le Mississippi dans la peau » Liane Lévi –

- Stephen GRAHAM JONES « Un bon indien est un indien mort » - Rivages –

D’Amérique en Armorique, il n’y a qu’un pas, avec un invité prestigieux et qui honore les Bretons, en la personne de Gwenlaouen LE GOUIL pour la présentation de :

- Tuer l’indien dans le cœur de l’enfant est un film qui laisse sans voix : les Indiens y racontent comment ils étaient censés être « civilisés » lorsqu'ils étaient enfants dans des pensionnats forcés du Canada, comment ils y ont été torturés et abusés. Ils racontent aussi comment ils ont été contraints de vivre dans des réserves, où ils vivent encore aujourd'hui sans reconnaissance, sans travail, avec les démons du passé, avec les drogues et l'alcool. Un génocide culturel qui a commencé il y a plus de 150 ans et qui se poursuit encore aujourd'hui...

Son parcours :

Gwenlaouen Le Gouil est un journaliste français originaire de Lorient. Lauréat du Prix Albert-Londres en 2007 pour son reportage Muttur : un crime contre l'humanitaire, il travaille régulièrement pour la chaîne de télévision Arte et réalise des documentaires sur les populations opprimées : Kenya : l’ennemi intérieur (2015), Ukraine, l’histoire effacée (2015), Rohingyas, un génocide à huis-clos (2017)…

Son festival :

Vendredi 23 septembre 2022 à 17:45 - Tuer l’Indien pour sauver l’homme -

Nous remercions toute l’équipe du festival pour leur collaboration et l’accueil qui nous est réservé.

Pour un programme complet :

https : //www.festival-america.com


0  0  
mailbox
imprimer
Ecrivain, journaliste de presse écrite dans le domaine des évènements culturels et festifs.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.