Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Festimanif à Nantes : Assez de mépris de la part de l'État Français, c'est aux Bretons d'avoir les moyens, en Bretagne, de s'occuper de leur pays, de leur culture et de leurs langues
L'UDB Kreiz Breizh appelle les amis de la langue bretonne et tous les démocrates à venir à Nantes, le samedi 20 septembre, pour manifester contre la politique désastreuse de Nicolas Sarkozy et de son gouvernement qui attaquent et mettent à mal notre langue et notre culture.
Nil Caouissin pour UDB le 13/09/08 8:12

L'UDB Kreiz Breizh appelle les amis de la langue bretonne et tous les démocrates à venir à Nantes, le samedi 20 septembre, pour manifester contre la politique désastreuse de Nicolas Sarkozy et de son gouvernement qui attaquent et mettent à mal notre langue et notre culture.

Rien de nouveau pour l'enseignement bilingue, le tintamarre orchestré par certains députés bretons, pour se féliciter de l'introduction des langues régionales dans la constitution de l'État français n'aura pas servi à grand-chose. Aujourd'hui il est toujours aussi difficile d'ouvrir des classes bilingues dans l'enseignement public ; les parents d'élèves de Lorient ou de Loperhet en savent quelque chose. La situation est toujours aussi difficile pour les écoles Diwan qui, pour chaque ouverture d'une nouvelle école, doivent supporter les charges et les salaires des enseignants pendant cinq années avant d'obtenir une aide de l'État ; pour les écoles catholiques, la situation n'est pas meilleure, aucun nouveau site bilingue ouvert cette année à la rentrée.

Comme si cela ne suffisait pas, voilà maintenant, madame Christine Albanel, ministre de la Culture, qui veut obliger les organisateurs de festivals à déclarer et payer les sonneurs amateurs comme des musiciens professionnels. Son projet de loi, s'il était mené à terme, signerait la mort des festivals et la disparition des bagadoù en Bretagne. L'UDB demande au gouvernement de revoir sa copie dans le cadre d'une véritable concertation avec les acteurs de la vie associative et culturelle, et dans le souci de l'aménagement équilibré du territoire. Artistes professionnels et amateurs, ainsi qu'organisateurs bénévoles, tous contribuent à la vitalité de la culture et méritent d'être soutenus et non opposés.

La Bretagne à cinq départements, l'État le refuse toujours. Malgré la volonté majoritaire de la population et des élus du département de la Loire-Atlantique.

Assez de mépris de la part de l'État Français, c'est aux Bretons d'avoir les moyens, en Bretagne, de s'occuper de leur pays, de leur culture et de leurs langues. Nous ne pouvons plus attendre. Les militants UDB, au moment des élections régionales, devront être inflexibles avec les partis de gauche, nous devrons avoir une politique offensive au conseil régional de Bretagne, pour faire plier l'État et obtenir que nos droits de peuple soient enfin respectés.

Ce qu'il manque à la Bretagne c'est un statut d'autonomie, comme il y en a au pays de Galles, en Catalogne ou en Écosse… Les militants UDB seront sur les rangs pour les élections régionales et également sur le terrain, aux côtés des Bretons qui revendiquent pour obtenir le respect de leurs droits. C'est ensemble que nous ferons changer les choses et obtiendrons un statut d'autonomie pour la Bretagne.

Pour l'UDB Kreiz Breizh : Herve Ar Gall

(voir le site) de la FestiManif.

Voir aussi :
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons