Famille Fouéré affaire “Le Télégramme” suite

-- Justice et injustices --

Communiqué de presse de Fondation Yann Fouéré
Porte-parole: Rozenn Fouéré

Publié le 23/11/11 16:48 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Suite au refus du Télégramme de Brest de faire paraître l'avis de décès de Yann Fouéré au mois d'octobre dernier, la famille Fouéré vient de déposer plainte auprès du Procureur de la République à Brest.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1406 lectures.
Contrairement à l’Écosse ou au Pays de Galles, la Bretagne n’a pas de Bibliothèque Nationale. La Fondation Yann Fouéré a été créée, indépendamment de tout parti politique, dans le but de: - Sauvegarder l’héritage d’archives, livres, publications, collections et documents divers, relatifs à l’histoire de la Bretagne, la plus grande partie provenant des bibliothèques et collections de Yann Fouéré. - Mettre, éventuellement, à la disposition des chercheurs et historiens un fonds documentaire ainsi qu’une bibliothèque d’ouvrages concernant l’histoire de la Bretagne et ses rapports avec l’Europe.
Vos 1 commentaires
Per LeMoine
2011-12-01 18:04:12
Pour un rien certains sont condamnés lourdement par les tribunaux français pour racisme , mais le Télégramme de Brest , journal très subventionné sur nos deniers , aurait donc le droit de refuser un avis de décès car il s\'agit d\'un breton qui a réclamé une certaine autonomie pour la Bretagne . Il n\'y aurait donc plus de Justice en France , pays qui se dit de Droit .
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.