Exposition : la Venus de Milo en Lego

-- Cultures --

Chronique de Association Grèce-Bretagne
Porte-parole: Sylvie Le Moël

Publié le 25/08/15 23:54 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Voici une exposition coup de c½ur à Paris, localisée Porte de Versailles, où jusqu'au 30 Août, vous pourrez admirer les ingénieux travaux et les ½uvres magistrales de Nathan Sawaya.

Ancien Avocat d'Affaires à New-York, cet artiste américain quitte son métier pour s'adonner à la création artistique, ancrée dans le ludique et basée sur l'utilisation des pièces de Lego.

Le résultat est époustouflant.

Une Venus de Milo constituée de 18 483 briques de Lego, la Victoire de Samothrace composée de 5 646 pièces blufferont le visiteur.

2 Bretonnes venues de Nantes, pour visiter l'exposition Lascaux située dans le même Pavillon (Pavillon 8/B) ont décidé de bénéficier de l'opportunité en optant pour un billet conjoint (Lego et Lascaux). Elles ne regrettent nullement leur choix : « C'est plus que surprenant et inattendu, c'est même carrément époustouflant » s'exprime l'une d'entre elles. Toutes les 2, la soixantaine épanouie, débordent d'enthousiasme et ne tarissent pas d 'éloges sur les ½uvres exposées.

Il est vrai que les différentes salles thématiques ou de couleur entraînent le visiteur dans un voyage de découverte sans pareil, à la confluence de l'enfance, de l'Art, du passé et du futur. Une succession d'espaces colorés totalisant 1 5000 mètres carrés peuplés d'une multitude de personnages, d'animaux, d'objets ou de tableaux : salle bleue, salle rouge, salle jaune, galerie de portraits, salle des objets, salle du dinosaure présentant l' immense animal réalisé par Sawaya avec 80 020 pièces ! Pour l'artiste, « L'Art n'est pas une option ». C'est une nécessité et elle passe par toutes les matières et toutes les formes, y compris les briques à tenons en plastique !

Sawaya excelle aussi à créer une sorte de connivence et d'intimité avec le visiteur, en s'adressant à lui à travers des vidéos -particulièrement bien réussies- qui jalonnent le parcours mais aussi grâce à des panneaux explicatifs placés à proximité de chaque sujet. Il indique ainsi ce qui l'a inspiré. Il nous conte qu'il emporte avec lui dans ses voyages, un carnet de croquis pour y consigner ses dessins, ses coups de c½ur, ses réflexions. La variété des créations est impressionnante. Elle s'étend de la serviette de toilette, au parapluie, au chien, à la girafe miniature, à une voie ferrée, à un reproduction de Mona Lisa de Léonard de Vinci ou au Baiser de Klimt, ou bien encore à la statue du David de Michel-Ange (deux fois moins grande toutefois mais avec tout de même 16 349 pièces de Lego!). La rosace nord de la Cathédrale de Chartres projette le chatoiement de ses vives couleurs sur le sol, tandis que l'on croit entendre les notes du violoncelle exposé non loin. Il s'agit d'un instrument de taille réelle (7 695 pièces) : la réplique en Lego du violoncelle de Yoyoma. L'auteur regrette : « Ce sont les dimensions exactes de l'instrument mais il ne donne pas de son »... aucune note de la « Truite » de Schubert, aucune Suite pour Violoncelle de J.S Bach ne sortira donc de cette ½uvre muette.

Pourtant l'exposition 'parle' bien à tout un chacun !

L'Homme Rouge constitué de 21 682 pièces de Lego prête une oreille attentive aux secrets que lui murmure Nathan Sawaya. Il ne le trahira nullement et aucun danger qu'il commette la moindre indiscrétion. C'est un fidèle compagnon qui l'accompagne d'une ville à l'autre.

Le thème récurrent que l'artiste aime mettre en exergue traite de la perte en conjonction avec l'Amour. Ce thème se reflète d'ailleurs dans un court métrage de 15 minutes, intitulé « Daddy Warblocks », que l'artiste a produit en 2011. Pour cette ½uvre cinématographique Nathan Sawaya a crée les statues des personnages en Lego (13 093 pièces pour la jeune fille). Le protagoniste du film, Conrad, se constitue la famille qui lui manque cruellement en confectionnant à l'instar de Nathan, des personnages en Lego. L'oeuvre achevée la statue prend vie et le personnage s'applique à son tour à la fabrication patiente d'un homologue en … Lego !

En allant de surprise en surprise, le visiteur est invité à la rêverie et à explorer les possibles de la créativité en se fondant sur ces éléments modulables à l'infini (ou presque!). Voilà des briques qui ne vous laisseront pas de marbre !

Sylvie LE MOËL

The Art of the Brick

L'incroyable Art du Lego de Nathan Sawaya

Paris Expo, Porte de Versailles, Pavillon 8/A

1 Place de la Porte de Versailles – 75015 PARIS

Métro : ligne 12, station Porte de Versailles

Jusqu'au 30 août 2015

Ouvert tous les jours de 10H à 19H

TARIFS (Audioguide compris dans le prix du billet) :

Adulte : 16,50 ¤

Enfant (5 à 12 ans): 13,50 ¤

Famille (2 adultes + 2 enfants) : 54 ¤

Enfant (- de 5 ans) : gratuit

Tous les vendredis

Tarif unique : 13,50 ¤

Enfant (- de 5 ans) : gratuit

(voir le site)

Boutique officielle : (voir le site)

Après Lego, Lascaux !

Après l'Art des Briques, celui de l'Art Pariétal vous tend les bras !

(pariétal : mot d'origine latine, qui a trait aux murs et aux parois)

Faîtes un bond dans le temps et emboîtez le pas des hommes et des femmes préhistoriques en allant visiter l'exposition Lascaux. Cette remarquable reconstitution ludique et didactique à la fois, ambitionne de faire sortir cette célèbre grotte de son écrin périgourdin.

Le visiteur pourra se plonger dans les méandres de ce trésor archéologique et patrimonial et apprendre comment le hasard d'une promenade, celle effectuée par un chien et quatre garçons en 1940, a été à l'initiative de cette extraordinaire découverte. La création en résine, d'une impressionnante envergure est aussi particulièrement saisissante de réalisme. Si elle ne reproduit pas la totalité des cinq différents espaces de la grotte initiale, ni ses 400 signes ou ses 1100 dessins elle fait largement honneur à ce que l'on nomme la « Chapelle Sixtine de la Préhistoire ».

La proposition est alléchante : bornes et ateliers interactifs, photographies, visite virtuelle en 3D, vidéos d'archives, maquettes, mannequins en cire représentant l'Homo Sapiens, reproductions en 1/10 des entrailles des différents 'boyaux' de Lascaux, mais aussi et surtout la reconstitution en résine, grandeur réelle, conçue tel un labyrinthe de 1520 mètres carrés, de cette merveille classée au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'Unesco -mais fermée au public depuis 1963 pour des raisons évidentes de conservation. Cinq panneaux gigantesques figurent ainsi dans un espace où la température avoisine celle de la grotte originale. Quant à la grotte originale, c'est un compatriote breton, Yves Coppens, célèbre paléontologue né à Vannes en Août 1934, y qui descend une fois par an, en sa qualité de président du Conseil Scientifique International de la Grotte de Lascaux.

SLM

Pavillon 8 B : l'exposition Lascaux

Jusqu'au 30 août 2015

Parc des expositions de Versailles, Paris

Horaires : tous les jours de 10h à 19h

Tarifs : 15,90¤, 12,90¤ tarif réduit, tarif famille 52¤

Téléphone : 0892.68.36.22

(voir le site)

Voir aussi :
mailbox imprimer

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 0 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.