Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Les deux Cornouailles, série limitée et numérotée de R.M. Quillivic, éditée à l'occasion de l'exposition.
Les deux Cornouailles, série limitée et numérotée de R.M. Quillivic, éditée à l'occasion de l'exposition.
- Agenda -
Expo : Les Quillivic, trois générations, un siècle d'art
Pour sa dernière exposition avant l’été, la Manufacture Henriot-Quimper accueille trois générations d’artistes dont le nom est intimement lié à la faïence : Les Quillivic. C’est en août 2011 que René
Eric Ligen Par Henriot-Quimper le 28/04/14 16:12

Pour sa dernière exposition avant l'été, la Manufacture Henriot-Quimper accueille trois générations d'artistes dont le nom est intimement lié à la faïence : Les Quillivic.

C'est en août 2011 que René Quillivic fils contacte Jean-Pierre le Goff qui vient de prendre les rênes de la Manufacture quimpéroise. Il lui propose d'éditer une pièce symbolique : « les deux Cornouailles ».

Cette pièce en série limitée sera lancée à l'occasion de l'exposition organisée ce printemps dans la galerie de la Manufacture Henriot-Quimper.

Elle réunit René Quillivic père, René Quillivic, fils, graveur et Armel Quillivic, le petit fils, et son épouse japonaise Kiyoko, tous deux artistes plasticiens. A eux quatre, ils présentent 100 ½uvres symbolisant un siècle d'art.

René Quillivic père, décédé en 1969 est connu comme étant le sculpteur de la Grande Guerre pour ses nombreuses réalisation de monuments aux morts. Il a collaboré avec la faïencerie HB et plusieurs de ses créations font encore aujourd'hui partie de la collection Henriot-Quimper.

A la fin de l'année 1944, les Quillivic père et fils quittent Paris pour Quimper, où le sculpteur breton peut travailler dans un atelier mis à sa disposition par la faïencerie HB.

René Quillivic fils vient de terminer ses études secondaires et dessine sérieusement, soit en copiant des plâtres de son père, soit en allant dessiner dans les environs de Locmaria, restés très bucoliques.

C'est avec ce bagage qu'il entre à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris dans les ateliers de gravure et de peinture. Il travaille également dans les ateliers de Fernand Léger et d'André Lhote. En 1950, il obtient un prix de Rome de gravure et séjourne à la « Casa Velasquez » à Madrid.

Revenant en 1951 à Quimper, il continue à travailler à la faïencerie avec quelques thèmes inspirés de l'esprit celtique. Entre temps, il travaille pour la Monnaie de Paris.

A partir de 1970, il dessine et grave des timbres-poste pour la France, les pays francophones d'Afrique, les Territoires d'Outre-mer, Andorre, etc.

En 1994, il est élu à l'Institut, Académie des Beaux-Arts.

La Galerie de la Manufacture Henriot-Quimper accueille régulièrement des expositions d'artistes avec la présentation de 100 ½uvres sur un thème liant faïence et autres modes d'expression.

Pendant l'été, la Galerie présente les créations des artistes présents en résidence dans les ateliers de la Manufacture.

Galerie de la Manufacture Henriot-Quimper

Du 17 mai au 28 juin 2014

du lundi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h.

Entrée libre

Voir aussi :
Eric Ligen, secrétaire général, Manufacture Henriot-Quimper
Voir tous les articles de Henriot-Quimper
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 6 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons