Expo été 2015 Musée bigouden de Pont-l'Abbé, Sommes-nous folkloriques ?

-- Cultures --

Exposition
Par Eric An Eost

Publié le 30/06/15 12:59 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

A l'occasion de ses 60 ans, le musée bigouden propose une exposition-laboratoire questionnant notre rapport à la tradition et au folklore autour d'une question devenue saillante aujourd'hui en Bretagne: « Sommes-nous folkloriques? ». Les travaux du photographe contemporain Charles Fréger servent de catalyseur alors que l'équipe du musée a réalisé un travail croisant divers regards: ethnographiques, historiques, touristiques... en partenariat avec le musée de Bretagne à Rennes, le musée d'art et d'histoire de Saint-Brieuc et le centre d'art Gwin Zegal à Guingamp.

« Il est incontestable qu'une ère culturelle bretonne est née » déclare Bernard Le Floc'h maire adjoint lors de l'inauguration. « Nous constatons que la danse et la musique sont en pleine métamorphose, que la société bretonne y met toute son énergie tout en vivant au rythme de la mondialisation. Cela n'est plus ni folklore ni tradition et je pense qu'avec le recul du temps il nous faudra inventer un nouveau mot pour qualifier cette ère qui ne fait que débuter...L'histoire des arts reflète ainsi des ruptures, parfois brutales, parfois choquantes mais assimilées par le temps qui passe. Rappelons nous que le terme de BAROQUE n'a été fixé qu'au 19ème siècle, soit 200 ans après la période qu'il désigne... j'ose la comparaison avec l'art populaire... ».

Marie Prigent -Viegas directrice du service culturel: « Il était important de prendre le temps de se questionner sur le rôle de la culture bigoudène aujourd'hui: qu'est ce qui est folklore aujourd'hui? Qu'est ce que le folklore et comment l'assumons nous ? Quel a été le rôle du cercle celtique?... Le travail du photographe contemporain Charles Fréger est un regard extérieur, parfois un peu étonné, mais très intéressant car il a une posture fraîche qui nous permet de nous poser des questions. »

Madame Evelyne Schmitt souligne l'intérêt de la DRAC pour le travail réalisé au musée bigouden tout en rappelant l'intérêt de l'appellation Musée de France. Elizabeth Renaud directrice du musée de Saint-Brieuc, visiblement heureuse de la collaboration avec Pont-L'Abbé rappelle le projet photographique de Charles Fréger intitulé Les Bretonnes, portant sur le costume et plus particulièrement les coiffes des Côtes d'Armor présentées dans le parcours du musée costarmoricains.

Pratique: Juillet – août tous les jours de 10 h à 18 h

Juin et septembre en semaine de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h et le week-end de 14 h à 18 h ; fermé le lundi.

Tarifs: 4.,50; réduit 3,50; famille 11 euros et gratuit pour les moins de 7 ans.

Voir aussi :
mailbox imprimer

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 9 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.