Explorateurs d'avenirs : essai sur les futurs de la Bretagne

-- Economie --

Communiqué de presse de Bretagne Prospective
Porte-parole: Michel Bouvier

Publié le 7/03/14 9:17 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

EXPLORATEURS D'AVENIRS : ESSAI SUR LES FUTURS

DE LA BRETAGNE

« Explorateurs d'avenirs » est le titre du récent livre de réflexions et de suggestions sur les futurs de la Bretagne proposé par l'association Bretagne-Prospective.

Dans un précédent ouvrage, Bretagne Prospective avait évoqué les questions des TIC, de l'agriculture, du vieillissement de la population et de l'international.

Dans "Explorateurs d'avenirs", il est question de politique foncière, de tourisme, de mer et de mobilité, quatre thématiques pour lesquelles des pistes de développement sont étudiées.

La politique foncière : les rapports avec la propriété ont changé, les lieux de vie sont plus éclatés. Comment répondre aux nouveaux besoins des individus et des collectivités ? Le foncier est un enjeu de démocratie participative auquel seul un Schéma de Cohérence Régional du foncier et des mobilités peut répondre.

Le tourisme : face à une érosion de la fréquentation, la nécessité d'une nouvelle stratégie devient urgente. Le potentiel est là, il reste maintenant à mettre en avant les éléments qui nous différencient des autres.

La mer : comment envisager un nouveau rapport à la mer, élément indispensable à l'équilibre de la Bretagne ? Les liens terre/mer doivent s'accroître pour plus de développement. Les enjeux sont déterminants.

La mobilité : c'est un phénomène relativement récent qu'il faut prendre en compte. Elle n'est pas sans conséquence sur l'économie, l'environnement mais elle est devenue une clé pour le développement des activités et une indispensable charnière qui nous permet de faire société.

L'enjeu de ce livre auquel de nombreux contributeurs ont collaboré est de croiser des pratiques temporelles (la mobilité, le tourisme, …) à des immanences spatiales (la terre, la mer). En quelle mesure des actes temporaires peuvent-ils entrer en correspondance avec un territoire, en bénéficier et le valoriser ? Peut-on entreprendre des projets en mettant en relations l'ensemble des acteurs du territoire ?

12 ¤

Diawell Editions – Diffusion Coop Breizh – www.coop-breizh.fr

A commander auprès de Bretagne Prospective - 7, avenue Charles Tillon –

CS 81 114 - 35011 RENNES Cedex – contact [at] bretagne-prospective.org

www.bretagne-prospective.org

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Bretagne Prospective mène une activité de production d'idées nouvelles (Think Tank), d'études et d'élaboration de projets innovants pour la Bretagne. Dans une société fonctionnant de façon étanche, Bretagne Prospective met en relation les acteurs du monde politique, économique, de la société civile et de la recherche universitaire des 5 départements bretons afin de tisser des liens et de créer des plus-values de ce décloisonnement. Par ses réflexions et actions, Bretagne Prospective entend contribuer à faire de la Bretagne un lieu singulier où l'on peut développer des manières d'agir, des projets et des produits adaptés à la réalité et à l'originalité des territoires.
Vos 1 commentaires
Yannig Baron
Vendredi 7 mars 2014

Ancien marin de l'Ile de Groix, mon ile comptait 300 thoniers vers 1920 et encore 50 en 1950 ainsi que 5 conserveries et 6 000 habitants. Il en reste 2 000, plus aucune usine et la situation est la même dans tous les petits ports de la côte, Gavres, Etel et autres, et dans tous les Iles de Bretagne. Pourquoi ?
Quand vous allez au Pays Basque Sud, tous les petits ports restent bien vivants. Pourquoi ?
C'est assez simple, dans le premier cas nous n'avons aucun pouvoir sur notre économie et notre avenir. Au Pays Basque Sud ils ont presque tous les pouvoirs. et c'est le gouvernement basque qui lève l'impôt et en reverse un tout petit peu à Madrid.
Alors ici, au nord, Jersey et Guernesey vivent bien, et les Iles Bretonnes meurent de même que toute l'économie de la côte et celle de la mer.
Yannig Baron

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.