L’ex-maire de la Rémaudière victime d’une cabale politique ?
Interview de Philippe Argouarch

Publié le 28/01/22 17:54 -- mis à jour le 31/01/22 12:06
54339_2.jpg
La mairie de la Rémaudière avec son gwenn-ha-du du temps de la municipalité d’Alan Coraud.

Le verdict du Tribunal correctionnel de Nantes est tombé le jeudi 13 janvier : 10 mois avec sursis et 5 ans d’inéligibilité pour l’ancien maire de la Rémaudière Alan Coraud.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

Mais qui est Alan Coraud ?

Alan Coraud est un indépendantiste breton depuis toujours. A 20 ans, il a refusé de faire son service militaire par pur patriotisme : refusant de servir une puissance étrangère. Les gendarmes l’auraient poursuivi alors qu’il était sur son tracteur. Arrêté pour insoumission, il fera de la prison. C'est grâce à Amnesty International qui, à l'époque, se battait pour la reconnaissance du statut d'"objecteur de conscience " en France, qu'il a été libéré.

Alan Coraud est né le 30 mai 1958 à Guérande. Ancré dans le Pays du Vignoble Nantais, passionnément amoureux de cette région entre Loire et Clisson, Alan Coraud a toujours travaillé à la promotion de ce pays de briques, tuiles et vignes. Partisan actif de la réunion administrative de la Bretagne comme l’avait été son père, il est devenu en 2021 co-président de l’association Bretagne Réunie.

Alan a longtemps été agriculteur à la Remaudière. Après 14 années dans la production laitière, il change d’activité tout en conservant la partie viticole de l’exploitation jusqu’en 2008. Il crée en 1995 une agence de communication qui se spécialise rapidement dans le tourisme et les promotions sur internet. Avec le studio de création graphique intégré, 3 à 4 personnes travaillaient à l’agence. Il a vendu cette activité en 2020.

En mars 2008, il est élu maire de la Remaudière avec une large majorité. En tant que maire, il a fortement contribué à redonner une identité bretonne à cette commune du sud-Loire. Il a aussi modernisé cette commune rurale.

En mars 2014, il perd les élections municipales au profit de M. Dany Laurent, le créateur du Safari Parc à Port Saint-Père et créateur du village Bamboula où il expose des femmes, des enfants et des hommes sélectionnés en Côte d’Ivoire ce qui lui vaut des actions en justice de la part d’associations humanitaires. Il décède brutalement quelques mois après son élection et il est remplacé par sa première adjointe Mme Anne Choblet. Une fois en place, celle-ci s’attaque à tous les dossiers engagés par la municipalité d’Alan Coraud et dépose une plainte contre lui en 2017.

Sur 5 dossiers, elle remet en cause sa probité. Elle dépose une plainte en particulier pour « détournement de fonds publics pour avoir recruté un expert en finances publiques du secteur privé au lieu d’un fonctionnaire secrétaire-comptable et pour ne pas avoir fait d’appel d’offres».

Le verdict du Tribunal correctionnel de Nantes est tombé le jeudi 13 janvier : 10 mois avec sursis et 5 ans d’inéligibilité.

[ABP] M. Coraud, quelles sont vos réactions face à cette décision de justice ?

[Alan Coraud] C’est un procès politique, on a voulu m’écarter de la vie politique. j’apprends à mes dépens que l’on peut être condamné sans preuve, uniquement sur la base d’accusations individuelles. On n'a pas le droit d’avoir une relation amicale avec un des fournisseurs de la mairie…. Nous ne pouvons donc plus faire preuve de cordialité sans que cela se transforme en favoritisme et détournement de fonds publics ? Totalement aberrant. En remettant en cause ma probité et en me condamnant à 5 ans d’inéligibilité, c’est mon engagement d’homme libre, de militant démocrate breton engagé en faveur d’une Bretagne réunifiée et émancipée dans le respect des textes internationaux qui est étouffé, sachant que je ne pourrai porter électoralement ce projet breton.

L’Etat ne veut pas voir des élus indépendants, voire indépendantistes. C’est ce que la police judiciaire a laissé entendre en 2019 quand ils m’ont demandé si j’avais des ambitions politiques et si je me représentais aux élections municipales...

[ABP] Comment jugez-vous la municipalité qui vous a succédé ?

Ce qui est grave pour les Remaudièrois, c’est que la commune a compromis tout son développement en cassant systématiquement tous les projets et les dossiers que la Remaudière a portés durant mon mandat, en traînant en justice les entreprises, institutions, consultants et experts qui ont travaillé pour cette commune durant mon mandat.

[ABP] Allez-vous faire appel ?

Beaucoup me demandent de le faire, afin que la vérité soit rétablie, mais je suis aujourd’hui trop fatigué pour continuer un combat vain car j’ai compris que rien ne les arrêtera. Je souhaite ainsi me recentrer sur l’essentiel, ma famille, mes amis, mon engagement associatif envers la Bretagne réunifiée et mon entreprise.

Voir aussi :

0  4  
mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 23 commentaires
  Killian Le Tréguer
  le Vendredi 28 janvier 2022 18:16
C'est triste, on sait tous que des yeux se ferment plus ou moins suivant qui est fautif.
Ainsi, François Fillon était exempt de tous reproches pendant des décennies, notamment en tant que Président de la Région Pays-de-la-Loire (à cette époque là, c'était même un Homme exemplaire, un Résistant, digne de 50 légions d'Honneur) puis 5 ans Premier Ministre.
Soudain, l'emploi bidon de sa femme dans les années 80-90 (pratique peu loyale mais très courante) est remontée à la surface au printemps 2017 alors qu'il venait de battre Juppé, qu'il était favori de la Présidentielle...et qu'il était vivement soutenu par La Manif pour Tous. Etrange, non ?
Difficile de se prononcer sur le fond de l'affaire, mais à première vue l'absence d'appel d'offre ou d'appel à candidature ne semble effectivement pas trop dans les clous. De là à être inéligible 5 ans et 10 mois de prison avec sursis pour si peu, si c'est bien le seul motif officiel de la condamnation, cela parait énorme.
(12) 
  Yannig Coraud
  le Vendredi 28 janvier 2022 18:42
Connaissant bien Alan Coraud puisqu'il est mon frère, je sais qu'il est d'une probité exemplaire .
En tant que breton il a toujours combattu pour la Démocratie non violente . Les nombreuses oppositions qu'il a eu se sont quelques fois transformées en violences verbales inadmissibles pour moi .
Il est un travailleur acharnée et a crée une entreprise florissante qui je pense a entrainée une jalousie de certaines personnes autant d'ailleurs que d'opposants politiques .
Je suis plus âgé que lui et je sais qu'il faut savoir ménager sa santé pour sa famille et les siens...
Je ne lui conseillais pas de faire appel .
Sa détermination de continuer le combat breton dans le milieu associatif est déjà beaucoup ...
Chañs vat evit ur Vreizh dieub hag adunannet
(7) 
  Thomas
  le Vendredi 28 janvier 2022 18:52
L'emploi de mesures extrêmes pour écraser par la peur ou l'anxiété. à des fins, ici, politiques porte aussi un autre nom.
(0) 
  Jean Louis Le Corre
  le Vendredi 28 janvier 2022 22:04
Tiens bon Allan ! Ton combat est juste,et parfaitement honnete,tu as dejà bien contribué a bouger les lignes en LA,les mentalités ont évoluées la réunification fait son chemin...De nombreuses communes arborent fierement notre "Gwenn ha Du"bien commun A galon / Amitiés
(3) 
  Dan
  le Vendredi 28 janvier 2022 23:16
Sage décision : ne pas perdre son temps et sa santé avec des médiocres et, ou, des jaloux.
C'est fini d'un côté et toujours ouvert à Bretagne Réunie. Personne n'est dupe de ce qui s'est passé.
(0) 
  Claude Le Duigou
  le Samedi 29 janvier 2022 09:23
Soutien à Alan, naturellement.
(0) 
  Yannig Baron
  le Samedi 29 janvier 2022 10:16
De tout coeur avec toi Alan - Kalon dit atao ! Yannig Baron
(2) 
  pierre daniel
  le Samedi 29 janvier 2022 11:00
soutien a toi Alan dans un pays ou les gens n'obéissent pas il n'y as pas de tyran . Le jacobinisme est une des formes de la tyranie ,mais il est sans doute en phase terminale et les temps devant nous seront de peine mais de libertés retrouvées .
courage et vive la Bretagne dieub
a galon
(2) 
  jakez Lhéritier de St Nazer de Bretagne
  le Samedi 29 janvier 2022 11:09
D'autres militants bretons, syndicaux,politiques,et j'en suis un,ont subit ce comportement ,ces condamnations dignes d'un état totalitaire,colonialiste, appuyées par des sectes républicaines secrètes .
Je n'ai même pas pu aller en 1997 en cassation ,malgré un jugement gagné sans les dommages et intérêts en appel aux prud'hommes à Rennes.Complicité PS politique à l'époque avec des élus actionnaires de l'entreprise et du tribunal de Rennes.?
Tes combats nous les connaissons depuis toujours (le MIB) et les autes.
Frères de combats avec des avis quelquefois différends mais pour une belle cause commune.
Nos luttes continuent,Laisses les lâches dans la poubelle de l'histoire française .Mépris total.
L'important c'est aussi ta famille qui a besoin qu'on la soutienne
(5) 
  Jiler
  le Samedi 29 janvier 2022 19:29
Ces attaques indignes me font penser aux attaques tout aussi indignes que subit Christian troadec, maire de Carhaix, à partir d'un fait banal , insignifiant, une soirée un peu arrosée, qualifiée "d'orgie" par un journaliste très proche de Richard Ferrand.
Des élections importantes approchent , et il faut empêcher Troadec d'y participer, ou en tout cas d'y briller. Chesnais Girard ne s'est pas laissé faire, et a refusé de destituer Trodec (vice président à la région). J'ai de la famille à Carhaix: "Ils " en font du ramdam à partir de rien ! Les militants les plus efficaces doivent s'attendre à ce qu'on lache les chiens sur eux !
(4) 
  Michel bernard
  le Dimanche 30 janvier 2022 02:34
Il y a lieu de s 'interroger sur ces decisions de justice differentes selon les personnes mises en cause ,leur engagement politique, et les fautes qu 'on leur reproche ,les juges ont bac plus 7,ils sont donc présumés compétents ,leurs supérieurs hiérarchiques,les procureurs,sont sous l' autorite de la chancellerie,sous l 'autorite du ministre de la Justice ,donc de Macron .Les affaires des gros pardessus politiques finissent par des condamnations dérisoires des années après,et ce bon et brave maire est tout de suite jeté dehors.Une proposition: Au fronton des Palais de justice inscrire la devise suivante:" Selon que vous serez puissant ou misérable ici les jugements vous rendront blanc ou noir".C' est de la Fontaine,et Louis 14 ne l 'avait pas mis en prison pour ça ,celui qui l' a remplacé pourrait peut etre y mettre michel Bernard,je tremble.
(2) 
  Alan-Erwan Coraud
  le Dimanche 30 janvier 2022 10:36
Merci pour vos messages et témoignages. Où on voit que la justice française veut me couper la langue c'est que dans le jugement la juge considère que :
« Ce sont des agissements graves de la part d’un élu… quand bien même ils n’avaient pas pour but l’enrichissement personnel de ce dernier »
Les machinations et cabales odieuses sont un grand classique dans ce système français où, hélas, les journalistes s'autocensurent quand ils ne font pas partie du système et des réseaux plus ou moins occultes. La campagne de diffamation organisée contre Christian Troadec en est un exemple. Que le mutualiste (sic) Richard Ferrand en fasse partie n'est pas étonnant.
(3) 
  Penn Kaled
  le Dimanche 30 janvier 2022 14:19
Michel Bernard parle à juste titre des affaires de gros pardessus politique ,je considère que l'affaire Fillon en fait partie .Il faudrait ajouter que celui ci a été un adversaire de la réunification de la Bretagne .Pour ce qui concerne le sujet , si la chasse aux sorcières est avérée ,il faut mener une action de , sensibilisation auprès de l'opinion bretonne et internationale ,il en va de l'avenir de la Bretagne et de la démocratie .Je suggérerai à Alan Coraud de se rapprocher de maires finistériens ,je pense à Dominique Cap qui a subit une condamnation abusive un peu du même style .
(0) 
  Lesur
  le Dimanche 30 janvier 2022 17:06
Kalon deoc'h, Alan,
Ton courage nous boostera, qui savons que tu es une victime de plus de ce système
(1) 
  Jiler
  le Dimanche 30 janvier 2022 19:31
Monsieur Coraud, est-il envisageable que des élus de votre trempe se rapprochenrt de Troadec pour créer un grand parti politique breton? Je rêve peut-être !...
(1) 
  Youenn Pibot
  le Dimanche 30 janvier 2022 20:54
10 mois avec sursis et 5 ans d'ineligibilité !
Meme s'il faut en toute rigueur rester prudent, ce genre de verdict témoigne d'une disproportion au regard des faits (embauche d'un contractuel).
Pour avoir longtemps travaillé sur les marchés public et sur les mairies, je peux vous dire qu'il s'en passe de drôle bien souvent (je parle des petites communes). Un exemple simple: les marchés téléphoniques (abonnements téléphoniques) pour lesquels TRES souvent, les mairies (je parle bien des toutes petites mairies) ne font pas de procédures de consultations, et prennent l'opérateur historique ("France Telecom"); même si le coût, rapporté au mois, semble insignifiant (50, 150€), une fois rapporté à la durée de 5 ans (durée type d'un marché), cela représente des sommes .... très conséquentes.... Et hop, un abonnement mobile par-ci, hop on rajoute une box par là...
Idem sur les contrat d'energie...
Pour vous en convaincre il suffit d'aller sur le site Web d'une mairie, et de regarder l'historique des consultations...
Et je n'ai jamais vu de mairie condamné pour cela...
(1) 
  Alter Écho & Ego machin
  le Lundi 31 janvier 2022 10:23
Jiler nous n’avons et de moins en moins de temps à perdre dans des séquences électorales illusoires, « menteuses et/ou stériles » qui rythment les temps politiques en BRETAGNE, et se mesurent en 5-10-15-20-30 années, et plus !
Je vois très bien que vous avez un "faible" pour Troadec. Mais en raison de ses "incertitudes" en partie, que les « Bretons » qui sont de ces observateurs à minima de sa politique, qu'ils perçoivent , parfois, non ou si peu bretonne mais seulement faite en BRETAGNE ! Ils, nos compatriotes, peuvent très bien faire peu cas de vos désirs, en raison de ses choix, mauvais choix ou non-choix et appels à voter, au long des élections passées. Depuis des années!
Pour que, pour moi bien entendu, il redevienne totalement crédible, digne d’une confiance qui pourrait lui être accordée, sans lui prêter encore une seule arrière-pensée, il lui faudrait passer par une période pas insignifiante de probation ! Ce qui sera/serait pour moi de toute façon une refonte beaucoup trop longue.
Une fois de plus nous n’avons…même plus un mois à perdre dans une élection qui sera/serait, malgré les tombereaux de promesses, vidée de toutes substances positives pour la BRETAGNE et les Bretons !
NB ; D’ailleurs en parlant de probations, je ne vois vraiment pas en BRETAGNE qui pourrait s’en exonérer dans la re-création du Pays ? Partis, groupuscules, associations, industries, innovations, « habitants » !
Parler de « régénération » de la BRETAGNE bretonne globale et des Bretons, pour qu'elle soit largement voulue, efficace, cela nécessiterait comme dimensions c’est certain, d’une forme d’indépendance, d'une conviction dans son identité, de moyens et ainsi disposer du Temps comme Quatrième Dimension!
(0) 
  Rafig Gwinig
  le Lundi 31 janvier 2022 13:44
Il faut saluer la courage d'Alan qui n'a pas dévié de son patriotisme breton (pas comme d'autres) malgré les embûches.
Pour vouloir faire vivre la Bretagne en Pays du Vignoble nantais ou Clissonnais, il en paie le prix fort.
Voilà comment la République française compte traiter ses minorités culturelles et ethniques.
@Killian Le Tréguer : Ne comparez pas la décision de justice contre un breton démunie face à l'appareil d'Etat et le cas de François Fillon qui, pour sa part, s'est servi dans les fonds de la République par millions d'euros par l'intermédiaire de sa femme qui n'a fournit quasiment aucun travail réelle donc c'est bien une condamnation justifiée pour emploi fictif.
Depuis M. Fillon (ancien 1er ministre, parlementaire avec accès à des choses confidentielles) est parti chez M. Poutine pour de l'argent évidement. Un traître à la France. .. et un ancien président des Pays de la Loire !
(1) 
  jo charruau
  le Lundi 31 janvier 2022 17:55
Cet acharnement de la part de la maire LR de la Remaudière, soutenue par des jacobins notoires nantais de tous partis, à l'encontre de Alan Coraud, devient de plus en plus ridicule. Certes il y a eu une petite erreur - les maires de petites communes ne sont pas aidés à tous points de vue - par le fait d'embaucher un expert privé en finances publiques au lieu d'un fonctionnaire sécrétaire comptable, mais à partir de là, infliger 10 mois avec sursis et 5 ans d'inégibilité, çà ressemble , pour un citoyen breton normal tout comme un citoyen français normal, effectivement à de la justice politique. ré zo ré.
(1) 
  Killian Le Tréguer
  le Lundi 31 janvier 2022 20:45
@ Rafig Gwinig "Ne comparez pas la décision de justice contre un breton démunie face à l'appareil d'Etat et le cas de François Fillon qui, pour sa part, s'est servi dans les fonds de la République par millions d'euros par l'intermédiaire de sa femme qui n'a fournit quasiment aucun travail réelle donc c'est bien une condamnation justifiée pour emploi fictif. "
Peut-être pas des millions, et la condamnation est pour le moment bien plus lourde évidemment que pour M. Coraud. Notons que Fillon a fait appel.Mais là n'était pas vraiment l'objet de ma remarque.
Je ne suis pas juge et ne connais pas le fonds précis des motifs de la condamnation de M. Coraud. A première vue il y a effectivement des règles précises d'embauche ou d'appels d'offres pour une collectivité publique en fonction notamment de montants.
Ma remarque en revanche portait plutôt sur les deux-poids deux mesures suivant l'orientation politique du fautif ou éventuel fautif. Les yeux se ferment plus ou moins suivant cette orientation politique.
M. Fillon avait une longue longue carrière politique derrière lui. Or les faits reprochés sont vieux, vieux, vieux eux aussi, comme sa carrière politique. J'ai du mal à croire que les emplois fictifs de sa femme (pratique assez courante à droite) ont été soudainement découverts au printemps 2017.
Il semble bien que la présidence de la Région Pays-de-la-Loire lui ait conféré une forme d'immunité et un gros boost de carrière. Mais par contre son allégeance à la Manif pour tous lui a été sans doute très préjudiciable d'autant qu'il était donné confortable vainqueur. CQFD.
Dans le cas de M. Coraud il est évident que son militantisme breton en Loire-Atlantique est sans doute un délit beaucoup plus important dans le contexte local que ses éventuelles erreurs de procédures.
(3) 
  Raifg e Bro Naoned
  le Mardi 1 février 2022 13:16
Les maires de petites villes font tous des erreurs car dans le cas, ce ne sont pas des politiciens professionnels, mais juste des citoyens qui veulent agir dans leur ville. D'ailleurs il a été élu par par des habitants en toute conscience de son engagement breton.
Je commaît un maire comulard : maire, président Com-com et élu régional à 8000 € par mois, vente de terrains, ... selon le bulletin de l’opposition d'alors. Depuis les dernières municipales, il n'y a plus d'opposition , il a été elu avec 100%. Donc plus d'information sur la gestion "spéciale" de M. le maire pour son 3e mandat. Lui, il ne risque rien.
Vive la république !
(1) 
  Jordan virtch
  le Mercredi 2 février 2022 06:09
Soutien à Alan un grand militant breton.
(0) 
  Lesur
  le Mercredi 2 février 2022 10:38
six mois pour un dépassement du seuil des marchés de quelques milliers d'euros !
Les partis parisiens qui nous gouvernent ont tous en leur rang d'autres qui ont détournés sciemment des millions d'euros.
Cela ferait quelques siècles de taule !
(2) 
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.