Evènement : Conférence inédite en Bretagne de Jacques Grimault à Nantes, Rennes et Vannes

-- Cultures --

Conference
Par Eric An Eost

Publié le 20/04/16 1:18 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

C’est à Nantes ce mercredi soir 20 avril, Rennes le lendemain et Vannes le vendredi 22, que Jacques Grimault, de retour de l’Ile de Pâques, donnera trois conférences inédites. Dernière date d’une tournée commencée il y a plus de deux semaines en Belgique et en Suisse, plus dix dates en France dans les plus grandes villes, faisant toutes salle comble. Ce sera ensuite le Québec et New-York.

Ces rencontres ont pour but de lever des fonds afin de continuer une aventure cinématographique partie sur des chapeaux de roue il y a plus de 10 ans mais qui s’est enlisée juridiquement, comme cela arrive trop souvent, dès lors que leur producteur a voulu s’accaparer leurs travaux en protégeant à son compte leurs découvertes, allant jusqu’à les attaquer après la sortie du film. Pour ceux qui ne connaissent pas encore Jacques Grimault, le président de l’association « La nouvelle Atlantide », il convient à chacun de regarder sur internet « La révélation des Pyramides », le film de Patrice Pooyard, qui a fait découvrir au grand public pas mal de ses recherches.

Ayant eu la chance enfant d’être élevé par un grand-père érudit et surtout adepte de l’hermétisme, Jacques Grimault, chercheur indépendant, propose à tout à chacun d’écouter et discuter de sa vision de la philosophie dite « des anciens », qu’il affronte aux modernes. Il a eu la chance de croiser sur son chemin Patrice Pooyard, passionné de cinéma, qui vivait auparavant bien de son travail de publicitaire et de réalisateur de clip, et qui a complémenté Jacques Grimault d’une manière que plus d’un chercheur envierait, grâce à une maitrise cinématographique parfaite, dans l’écriture, la photographie, le montage.

Doté d’une pensée hermétique et plutôt bon en mathématiques, Grimault a dès 15 ans fait des découvertes qu’aucun, disons le clairement, aucun égyptologue n’avait mis en valeur. Il a continué ses recherches autour du monde et décidé de prendre son temps, il propose dorénavant à tout le monde de les vérifier grâce aux outils modernes que sont Google earth, Gallica. Ou d’en débattre avec lui. Le résultat est troublant. Et l’homme démontre. Quand l’on commence à se prendre au jeu de ses révélations, alors attention car l’on part pour un long voyage. Et rapidement la tête tourne, car c’est une remise en cause totale de l’histoire telle qu’elle est enseignée partout que le chercheur propose. Il n’est pas le seul mais tous sont seuls pour se battre contre les dogmes des universitaires, de l’égyptologie et l’archéologie dite officielle. Et en France, ou le rationalisme est roi, on leur pourrit la vie encore plus. On ferme les portes, on refuse le débat. Alors que Patrice Pooyard, après avoir pendant plusieurs années, étudié les dires de Grimault, pensait naïvement que l’on allait se pencher vraiment sur leurs découvertes, on leur en a fait voir de toutes les couleurs. Les archéologues ne sont pas pluridisciplinaires, c’est leur gros problème semble t-il, pour faire court... Le film « La révélation des Pyramides » donne la parole à des ingénieurs structure, à des physiciens, des géologues et là ça fait mal. En cours de route, pour compléter leur alliage, un géologue a justement rejoint le duo, Eric Gonthier fait désormais partie de l’équipe et a accompagné il y a moins d’un mois l’équipe sur l’Ile de Pâques et en Bolivie pour la suite du tournage de cette série de documentaires qui comptera sept chapitres.

Quant un mot clé appelle un lien, puis un autre lien, quand une vidéo en fait découvrir une autre. De Robert Temple, Graham Hancock, Klaus Donna, Robert Bauval, l'éminent Howard Crowhurst en Bretagne (qui sera là vendredi avant d'accueillir Chris Dunn en juin pou rle solstice d'été à Gavrinis), Chantal Jégues Wolkiewiez, Quentin Leplat, Chris Dunn, Thierry Jamin ou Grimault et Pooyard qui ont défoncé les lignes et élargi le public avec leur film, on ne peut, lorsque l’on a un esprit frondeur et indépendant, curieux et surtout ouvert, que continuer à s’intéresser à leurs travaux.

Robert Charroux et Erich Von Daniken avaient un peu ouvert la voie, Charles Hapgood ou Einstein sont aussi passés par là, et la liste est loin, très loin d’être exhaustive.

Jacques Grimault, auteur de la révélation des pyramides et de Gizeh 2005, passera donc plus de 3 heures dans une conférence riche en révélations et éclaircissements. Il y parlera de la philosophie des bâtisseurs, de l'importance du nombre d'or dans la nature, l'homme, l'art et les constructions. Il donnera de nombreuses clefs pour comprendre ces anciens bâtisseurs et surtout leur message et ce qu'ils veulent nous faire comprendre. On passera donc par l'île de Pâques, dont il revient, pour mieux expliquer et montrer avec des faits, ce qu'il a découvert... Accrochez vos ceintures, l'équateur risque de pencher sérieusement.

Vannes : Maison des associations, rue Guillaume le Dortz – Vendredi 22 avril – 19h30 / 23h30 – 15 € ou 10 € pour ceux qui en ont besoin.

Pour plus d’informations sur les adresses et heures des conférences de Nantes, Rennes et Vannes ou réserver en ligne, cliquer l’onglet « Jacques Grimault Tour » sur : (voir le site)

Voir aussi :
mailbox imprimer

Vos commentaires :

L'auteur a décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article.