Euthanasie – Interview du Dr Yves de Locht, médecin belge et de Silviane Le Menn, maman de Coralie

Le Docteur Yves de Locht, médecin généraliste belge et Silviane Le Menn, la maman de Coralie, ont été interviewés par Romain Herman, de la chaîne de télévision locale RIV54 (voir le site)

Tous deux sont intervenus lors de la conférence-débat organisée le 23 octobre 2012 par Claudette Pierret, déléguée adjointe ADMD 54, à la Mairie de Longwy où ces témoins militants de la "bonne mort" se sont exprimés devant une nombreuse assistance, tout en réserve… avec conviction et émotions, riches de leurs vécus et expériences complémentaires.

Ils n'ont qu'un seul but :

- venir en aide à leur prochain, notamment aux malades

- contribuer à éveiller les consciences et la compassion

- contribuer à ce que soit enfin votée en France une loi de dépénalisation de l'euthanasie active,

une loi de liberté de choix de fin de vie… pour tous...

Chaque Français doit se sentir concerné car la mort n'épargnera personne…

Bienheureux, ceux qui s'éteignent à un âge avancé comme une chandelle usée qui s'éteint… qui s'endorment pour toujours sans souffrance, sans violence, avec le sentiment d'avoir bien vécu !

Hélas, pour certains d'entre nous, le destin comporte maladie, handicap, dépendance, déchéance, souffrance, isolement, maltraitance, etc…

Les soins palliatifs ne sont malheureusement pas une panacée… quoiqu'en disent les détracteurs souvent peu ou mal informés quand ce n'est pas manipulé et mentalement intoxiqué par les lobbys politico-médico-pharmatico-religieux !

Espérons que toute personne sensée qui visionnera la vidéo ci-dessus soit sensibilisée et rejoigne le camp de ceux qui exigent une loi moderne, une loi de dépénalisation de l'euthanasie active, une loi autorisant l'aide active à mourir médicalement assisté.

- Le Docteur Yves de Locht exprime gravement mais sereinement que, depuis que la loi de dépénalisation de l'euthanasie active est passée en Belgique, en 2002, donner "le dernier soin" à un patient en fin de vie, est "plus facile" ! Le Dr de Locht appelle donc l'acte d'euthanasie "donner les derniers soins" à un malade incurable qui le demande…

- Silviane Le Menn parle du cancer incurable et de l'euthanasie clandestine et ratée de sa fille Coralie, à l'âge de 20 ans (voici bientôt 20 ans) (voir le site)

En vérité, je vous le dis... nous sommes bien loin du " crime " et de la barbarie dont se persuadent certains fanatiques haineux et obtus ou certains intellectuels imbus qui parlent sans savoir, ne l'ayant pas vécu !

Si le rapport du Pr Didier Sicard "qui doit être rendu très prochainement", est défavorable, compte tenu du profil plutôt "conservateur" des membres de sa Mission (voir le site)

--> en 2013, si la loi de dépénalisation de l'euthanasie active n'est pas enfin votée par le Parlement de France (voir le site) et promulguée, faudra-t-il que nous descendions dans la rue pour manifester ? Faudra-t-il en arriver à ce que certains d'entre nous envisagent d'entamer une grève de la faim ???...

Ne nous laissons pas voler notre Ultime Liberté ! (voir le site)

.
Cet article a fait l'objet de 1437 lectures.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Abadennou.fr

Site officiel de la poétesse Silviane Le Menn : de la poétique à la politique ! Bienvenue au pays de la créativité, au cœur des mots et de la poésie, de la spiritualité, de la musique, de la peinture, de la photographie, de la vidéo, au royaume de l'imaginaire et du virtuel... mais aussi des sujets d'actualité et de société comme la politique, le terrorisme, les crimes sexuels, le voile intégral, l'Afrique, Haïti, la Martinique la Réunion... Témoignages et dossiers : euthanasie, stilnox (Zolpidem), benzodiazépines, apnée du sommeil, lipome, apostasie, environnement, arnaque, etc...

Vos commentaires :

Cloclo54
Mercredi 12 decembre 2012

Oui... parler de ce que l'on a vécu, comme Silviane, de ce que l'on vit comme le Dr De Locht prend une tout autre dimension que celle de ceux qui parlent sans savoir.

Merci Silviane de votre témoignage aussi sincère et émouvant. Puisse-t-il faire réfléchir ceux qui n'ont pas vécu de tels drames.

Merci Docteur de votre témoignage si respectueux de vos malades et de leurs familles. Vous méritez tous les deux un sacré coup de chapeau et tous nos remerciements parce que ça ne doit être facile ni pour l'un ni pour l'autre de témoigner de la sorte. Soyez en grandement remerciés !

Monique Meunier
Vendredi 14 decembre 2012

Bravo pour vos témoignages. Je transfère vos témoignages au Québec, à Trois-Rivières, où Ginette Leblanc lutte, au travers de sa maladie, pour une fin de vie digne.

Écrire un commentaire :

Combien font 9 multiplié par 7 ?

Publicités et partenariat