-- Cultures --

Eugène Riguidel : Pour répondre à Pétain et aux crétins qui démantèlent la Bretagne, je crie ''Vive la Bretagne éternelle''

Eugène Riguidel : discours à Vannes lors de la cérémonie de remise des Hermines
Eugène Riguidel : discours à Vannes lors de la cérémonie de remise des Hermines

Il ne fait pas dans la demi-mesure, Eugène Riguidel, fidèle à lui-même, dans son discours après avoir reçu son (justement mérité) Collier de l'Hermine.

Samedi dernier, à Vannes, émotion forte lors de la cérémonie de remise des Colliers de l'Hermine. Après des discours très applaudis des trois autres récipiendaires (voir notre article), Eugène Riguidel reçoit à son tour la prestigieuse distinction. La salle est aux anges face à un discours bref, incisif. En quelques mots simples, le décor est planté : sa Bretagne, généreuse, son engagement contre les injustices, en faveur des réfugiés, contre les barbelés, dans Menhirslibres (voir le site) et (voir le site) et pour la réunification.

Ci-dessous l'intégrale de son discours (les intertitres ont été rajoutés).

« Demat deoc'h oll, le combat continue.

« Très honoré et fier de recevoir le prestigieux Collier de l'Hermine je le recueille comme un encouragement a soutenir notre pays, notre langue, notre culture,notre peuple ».

Une terre généreuse

« La péninsule armoricaine riche et généreuse montrera encore dans les circonstances actuelles sa capacité de résistance et d accueil.

« Face à la barbarie elle se souviendra de son histoire, de sa responsabilité.

« N'oublions pas qu'en 39-45, de nombreux réfugiés trouvèrent le salut sur nos terres à Berder (entièrement vide en ce moment) par exemple.

« Je n'oublie pas non plus que depuis des années, de nombreuses maisons acquises ou expropriées par l' État pour son projet (caduc) ''grand Karnag'' sont vides et pour certaines murées ».

Les Barbelés ne sont pas de mise

« N'est-il pas le bon moment de faire sauter parpaings et cadenas pour accueillir des familles qui fuient la barbarie ? Et pour fêter cette action nécessaire, indispensable, nous pourrions faire sauter les grillages qui emprisonnent nos menhirs pour que, au moins chez nous, les barbelés ne soient pas de mise.

« Pour répondre à Pétain et aux crétins qui démantèlent la Bretagne je crie Vive la Bretagne éternelle. »

Notes :

- photo : Sophie de Roumanie

- Eugène Riguidel (source : Institut Culturel de Bretagne)

remporta :

- en 1971 le Cap-Rio,

- en 1974 la Solitaire du Figaro,

- en 1979 la transat en double avec Gilles Gahinet (la gloire !),

- en 1981 la 3e étape du tour du monde (Whitebread) à bord du Mor bihan.

Il arrête la compétition en 1985.

Son engagement militant contre les injustices, contre les centrales nucléaires, les OGM, les grillages... pour la liberté, pour la Bretagne, pour Diwan, pour la fierté du peuple breton est sans bornes.

Voir aussi :
©agence bretagne presse

Cet article a fait l'objet de 2538 lectures.
mailbox imprimer

Vos commentaires :

jean louis le corre
Jeudi 24 septembre 2015

ya ,EVEL JUST! Ha buhez hir c'hoazh d'hor Vro gozh !

Caroline Le Douarin
Vendredi 25 septembre 2015

Traduction :

Oui, naturellement ! Et longue vie encore à notre vieux Pays...

Je me suis permis de le faire, car l'article est en français.

Les monolingues bretonnants, pour moi, devraient penser qu'il y a aussi des monolingues francophones...

Merci.

Fañch Ar Vilin
Vendredi 25 septembre 2015

Malheureusement, on entend encore des appels à voter pour les crétins. Biskoazh !

Patrick Le Guern
Samedi 26 septembre 2015

Il faudrait 50 Riguidel en Bretagne. Aux responsables du démantèlement de la Bretagne, pour parodier Michel Audiard je dirais: "Le crétins ça ose tout, c'est à cela qu'on les reconnait"

Écrire un commentaire :

Combien font 2 multiplié par 4 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.

Publicités et partenariat