Etes-vous crêpe ou galette ?
Présentation de livre de La rédaction

Publié le 24/07/20 5:29 -- mis à jour le 24/07/20 05:29
50770_1.jpg
Avec les contributions de : Annie Bardel (Université de Rennes 1), Alain-Gilles Chaussat (Université de Caen), Patrick Harismendy (Université de Rennes 2), Patrick Hervé, Françoise Labaune-Jean (Inrap), Julie Léonard (Bretagne Culture Diversité), Ronan Pérennec (Mission archéologie, Département du Finistère), Martine Ségalen (Paris X-Nanterre), Jean-François Simon (Université de Bretagne Occidentale)… Préface : Martine Segalen, ethnologue, Professeur émérite à l’université de Paris X-Nanterre.

Dans le cadre d’un ensemble d’expositions temporaires en 2020 et 2021, cinq musées bretons unissent leurs connaissances autour du sujet phare et populaire de la crêpe : le Musée de l’Ancienne abbaye de Landévennec, l’Écomusée des Monts d’Arrée, le Musée Bigouden de Pont-l’Abbé, le Musée de Dinan et le Musée départemental breton de Quimper.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

  • L’histoire de la crêpe, l’évolution de son image, de son processus de fabrication, du matériel… à travers les siècles.

  • Archéologues, historiens, ethnologues apportent une lumière nouvelle sur ce produit connu de tous. Des témoignages ont aussi été recueillis auprès de particuliers, de professionnels et de formateurs pour compléter ces informations scientifiques.

  • Une iconographie inédite ; un livre qui dévoile des aspects méconnus d’un plat si familier.

Editeur COOP BREIZH

120 pages

19 x 25 cm

Voir aussi :

mailbox
imprimer
la rédaction de l'ABP
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.