Été des 13 dimanches : Rencontre avec Mona Ozouf à Huelgoat le 14 août

-- Cultures --

Agenda de Ecole des filles
Porte-parole: Françoise Livinec

Publié le 11/08/16 15:39 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

« Quelles ont été, quelles sont encore les menaces qui, dans les sociétés démocratiques pèsent sur l'existence d'un sentiment national au point de faire croire, sinon à sa disparition, du moins à son altération ?

Et avons-nous, malgré tout, des raisons de croire à la résistance de ce sentiment, voire à sa revitalisation ?

Questions difficiles, mais qui concernent chacun de nous ».

Mona Ozouf est chercheuse, philosophe de formation, historienne spécialiste de la Révolution française. Elle a écrit de nombreux livres sur ce sujet comme «Varenne, la mort de la royauté», ou «Une autre République : 1791 l'occasion et le destin d'une initiative». L'an dernier, elle a publié «De Révolution en République. Les Chemins de la France», dans la collection Quarto de Gallimard. Elle écrit aussi sur les femmes, sur les rapports de la littérature et de la démocratie, et sur l'école de la République.

Avec «Composition française, retour sur une enfance bretonne», Mona Ozouf a reçu le Prix de la Revue des deux mondes ainsi que le Prix Montaigne de Bordeaux. Le prestigieux Prix de la Bibliothèque Nationale de France lui a été remis par Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, pour l'ensemble de son oeuvre d'historienne et d'écrivain.

Elle a, par ailleurs, toujours montré un immense engagement envers ces hommes et ces femmes qui ont participé à l'Histoire nationale. L'an passé, elle a dirigé le comité de sélection et s'est personnellement battue pour que quatre grands résistants et penseurs entrent au Panthéon : Pierre Brossolette, Jean Zay, Germaine Tillon et Geneviève de Gaulle. La même année, elle est promue au rang de Commandeur de la Légion d'Honneur par le président de la République.

Infos pratiques :

25 rue du Pouly

29690 Huelgoat

+33 (0)2 98 99 75 41

contact [at] ecoledesfilles.org

Voir aussi :
mailbox imprimer
Un début de parcours professionnel comme commissaire-priseur (1986-1993), avec la création de Drouot estimation, et un premier virage pour Françoise Livinec. Elle suit une formation de psychologue tout en étant... vendeuse chez un brocanteur aux "Puces" à Paris. Elle garde même cette activité lorsqu'elle est recrutée par un hôpital psychiatrique. En 2004, elle quitte définitivement le monde médical pour ouvrir la galerie Avenue Matignon à Paris. En 2008, Françoise Livinec investit le garage de la maison de sa grand-mère à Huelgoat. Elle y ouvre une nouvelle galerie. Succès immédiat pour ce qui est devenu la Maison du Lac. Les bénéfices des tableaux vendus sont réinvestis dans l'achat, en 2009, de l'ancienne école des filles. Métamorphosés, les locaux de l'école sont aujourd'hui d'insolites

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 8 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner