Été des 13 dimanches : Rencontre avec Hédi Kaddour pour "Les Prépondérants" à Huelgoat le 28 août
Agenda de Ecole des filles

Publié le 23/08/16 16:48 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
Date de l'évènement : le 28/08/2016 à à Huelgoat

Dimanche 28 août à 15 h

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Au printemps 1922, des Américains d'Hollywood viennent tourner un film à Nahbès, une petite ville du Maghreb. Ce choc de modernité avive les conflits entre notables traditionnels, colons français et jeunes nationalistes épris d'indépendance.

Raouf, Rania, Kathryn, Neil, Gabrielle, David, Ganthier et d'autres se trouvent alors pris dans les tourbillons d'un univers à plusieurs langues, plusieurs cultures, plusieurs pouvoirs. Certains d'entre eux font aussi le voyage vers Paris et Berlin, vers de vieux pays qui recommencent à se déchirer sous leurs yeux. Ils tentent tous d'inventer leur vie, s'adaptent ou se révoltent. Il leur arrive de s'aimer.

De la Californie à l'Europe en passant par l'Afrique du Nord, Les Prépondérants nous entraînent dans la grande agitation des années 1920. Les mondes entrent en collision, les êtres s'affrontent, se désirent, se pourchassent, changent. L'écriture alerte et précise d'Hédi Kaddour serre au plus près ces vies et ces destins.

Hédi Kaddour est l'auteur de deux romans primés et salués par la critique, Waltenberg (Gallimard, 2005) et Savoir-vivre (Gallimard, 2010). Puis il reçoit le Grand Prix du roman de l'Académie française ainsi que les prix Jean-Freustié et Valéry Larbaud pour son troisième roman, Les Prépondérants (Gallimard, 2015).

Il est professeur de littérature et il anime des ateliers d'écriture de la NRF. Aussi bien romancier que poète, il est rédacteur en chef adjoint de la revue Po&sie.

Infos pratiques :

25 rue du Pouly

29690 Huelgoat

+33 (0)2 98 99 75 41

contact [at] ecoledesfilles.org

Retrouvez toute la programmation sur :

(voir le site)

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Un début de parcours professionnel comme commissaire-priseur (1986-1993), avec la création de Drouot estimation, et un premier virage pour Françoise Livinec. Elle suit une formation de psychologue tout en étant... vendeuse chez un brocanteur aux "Puces" à Paris. Elle garde même cette activité lorsqu'elle est recrutée par un hôpital psychiatrique. En 2004, elle quitte définitivement le monde médical pour ouvrir la galerie Avenue Matignon à Paris. En 2008, Françoise Livinec investit le garage de la maison de sa grand-mère à Huelgoat. Elle y ouvre une nouvelle galerie. Succès immédiat pour ce qui est devenu la Maison du Lac. Les bénéfices des tableaux vendus sont réinvestis dans l'achat, en 2009, de l'ancienne école des filles. Métamorphosés, les locaux de l'école sont aujourd'hui d'insolites
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.