Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Etablissement Public de Coopération Culturelle pour le livre : une loi qui menace la vie associative et la démocratie participative
Les directions régionales des affaires culturelles ont été mises en place dans les régions entre 1974 et 1976. Elles disposent de moins en moins de crédits leur permettant d'intervenir dans la vie culturelle des régions, l'État étant aujourd'hui dans une situation budgétaire difficile. Ses services cherchent donc actuellement à verrouiller des situations pour conserver leur rôle d'influence envers et contre tout.
pour Collectif Breton pour la Démocratie et les Droits de l'Homme le 10/12/06 11:33

Les directions régionales des affaires culturelles ont été mises en place dans les régions entre 1974 et 1976. Elles disposent de moins en moins de crédits leur permettant d'intervenir dans la vie culturelle des régions, l'État étant aujourd'hui dans une situation budgétaire difficile. Ses services cherchent donc actuellement à verrouiller des situations pour conserver leur rôle d'influence envers et contre tout.

Depuis la promulgation de la loi du 4 janvier 2002, elles suscitent la création d'Etablissement Public de Coopération Culturelle avec les régions et les départements afin de mettre la main sur des structures culturelles régionales existantes qui ont, elles, un authentique fonctionnement associatif. C'est notamment le cas pour les centres régionaux du livre (CRL), ainsi qu'on le constate actuellement dans plusieurs régions, dont la Bretagne.

Tels est l'enjeu du débat actuel lors de la session du Conseil régional. Pour mieux comprendre ces situations complexes, reprenons un peu d'histoire.

Venue tardivement par rapport à bien d'autres pays, la liberté d'association existe en France depuis un peu plus d'un siècle. Après des tentatives infructueuses en 1882 et en 1883, Pierre Waldeck-Rousseau, président du Conseil et ministre de l'Intérieur et des Cultes en 1899, présenta un projet de loi. Cette fois, le texte fut adopté par les deux assemblées en juin 1901, promulgué le 1er juillet et publié au Journal Officiel le 2 juillet 1901 ; c'est la fameuse " loi 1901 " qui régit aujourd'hui toute association.

Il en existe près de 800 000 aujourd'hui en France et il s'en créé 60 000 nouvelles chaque année. Elles sont une des cellules de bases de notre démocratie. Leurs 20 millions d'adhérents prennent en charge de très nombreuses activités dans les domaines de la santé, de l'action sociale, de l'éducation, du sport et de la culture, activités non prises en compte par la sphère marchande, ni par les pouvoirs publics. Facteur irremplaçable de lien social entre les habitants de notre pays, elles constituent un lieu d'apprentissage des responsabilités et de pratique de la démocratie participative. Le droit d'association est une conquête de la République, on ne le dira jamais assez.

Anjèle Jacq

logo
Le Collectif breton pour la démocratie s'est constitué le 28 octobre 1999 à Carhaix, à l'initiative d'un groupe de citoyens de l'ensemble de la Bretagne. Il propose que se joignent à son appel toutes celles et ceux qui font vivre la Bretagne d'aujourd'hui. En respectant les principes fondamentaux de la démocratie, des Droits de l'Homme et de l'attachement à la diversité et l'expression culturelle de tous les peuples. N'est donc pas concernée par cet appel toute personne dont les actes ou les propos relèvent du racisme et n'accepte pas la différence culturelle.
Voir tous les articles de Collectif Breton pour la Démocratie et les Droits de l'Homme
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons