Erratum : les aides directes à Ouest-France et au Télégramme

-- Media et Internet --

Dépêche
Par Philippe Argouarch

Publié le 15/02/13 19:08 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Les aides directes combinées à Ouest-France et au Télégramme ne sont pas de 20 millions sur 3 ans comme on a pu le lire sur le communiqué de l'OMEB, mais bien une moyenne annuelle. 58 M€ en tout pour les deux quotidiens pour 2009,2010 et 2011. Les aides pour 2012 ne sont pas connues à ce jour mais Ouest-France a annoncé un déficit pour 2012 de 5M€ (voir notre article)

Pour les années 2009,2010,2011, Ouest-France a touché 15,784 M€ en moyenne par an, soit un total de 47,353 M€. Quant au Télégramme, il a touché 10,660 M€ sur la même période avec donc une moyenne annuelle de 3,556 M€.

source: la cour des comptes

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.

Vos commentaires :

Jean-Loup LE CUFF
Vendredi 15 février 2013

Manipulation des masses et propagande d'Etat aux frais des contribuables, cela ne vous rappelle rien?

Pierre Riou
Dimanche 17 février 2013

Vous avez bien fait de rectifier ! C'est bien une aide moyenne annuelle sur le tableau. OF est donc déficitaire depuis des années sans ces aides.

La survie de OF dépend désormais du bon vouloir des cabinets ministériels. C'est bien de le savoir. On s'étonne moins de sa réorientation jacobine des dernières années, dans le même sens que France3 Régions et les radios France Bleue. Le "système" se défend contre internet, quoi...

Comme en plus, OF est pas mal ligoté aux entreprises par la pub, on est en droit de se demander s'il lui reste une quelconque indépendance éditoriale.

Pour info, dans une émission hier matin sur une radio d'état, la présentatrice a sorti que l'aide à la presse correspondait pour Le Monde à 100 000 euros par an et par journaliste. Et dire que dans le passé ces gens-là se moquaient de la Pravda...

Paol Bras
Dimanche 17 février 2013

Pour compléter le tableau, on pourra utilisement indiquer que la France, auto-proclamé « pays des droits\'dl\'homme » figurait en 2010 au 44ème rang mondial pour ce qui est de la liberté de la presse (derrière de grands pays démocratiques tels le Surinam, par exemple) et selon l\'organisation Reporters sans Frontières.

Démocratie, quelle démocratie lorsque le journaliste n\'est en fait qu\'une espèce de fonctionnaire d\'Etat, comme le gendarme et le percepteur ?

ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 2 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.