Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Erika : la Loire-Atlantique bientôt indemnisée par Total
Communiqué de presse du Conseil général de la Loire Atlantique. Erika : la Loire-Atlantique bientôt indemnisée par Total. Le président du Conseil général de Loire-Atlantique Patrick Mareschal salue l'annonce de la société Total, propriétaire de la cargaison de l'Erika, de régler aux parties civiles l'ensemble des indemnités auxquelles elle a été condamnée, solidairement avec les autres prévenus, le 16 janvier dernier. "La société Total m'a fait part aujourd'hui de sa volonté de régler immédiatement l'ensemble des dommages et intérêts prononcés il y a quelques jours par le Tribunal de Grande Instance de Paris(...)
Maryvonne Cadiou pour ABP le 25/01/08 23:00

Communiqué de presse du Conseil général de la Loire Atlantique


Erika : la Loire-Atlantique bientôt indemnisée par Total


Le président du Conseil général de Loire-Atlantique Patrick Mareschal salue l'annonce de la société Total, propriétaire de la cargaison de l'Erika, de régler aux parties civiles l'ensemble des indemnités auxquelles elle a été condamnée, solidairement avec les autres prévenus, le 16 janvier dernier.

“La société Total m'a fait part aujourd'hui de sa volonté de régler immédiatement l'ensemble des dommages et intérêts prononcés il y a quelques jours par le Tribunal de Grande Instance de Paris.”

“Ce jugement qui avait donné gain de cause au Conseil général de Loire-Atlantique sur la totalité de sa demande (pour mémoire : 5,3 millions d'€uros de dommages et intérêts) était en soi une satisfaction. L'attitude de Total en est aujourd'hui une autre.”

“Je rappelle que j'avais demandé dès 2006 au P-dg d'alors, M. Desmarest, qui venait d'annoncer un bénéfice de 12 milliards d'euros, d'indemniser directement et sans plus tarder ce préjudice que le Conseil général avait fait valider par expertise judiciaire. Demande restée vaine, dois-je dire, tant Total était arc-boutée sur la défense de ses intérêts financiers et de sa responsabilité juridique.”

“En quelques jours, Total a semble-t-il compris qu'il était contre-productif pour elle de jouer encore la montre et faire lanterner les parties civiles. Je me félicite de sa lucidité et de sa sagesse retrouvée.

“Concernant sa volonté de faire appel sur le fond, on peut comprendre qu'il soit nécessaire pour l'avenir de faire dire par le droit quelle est précisément la chaîne de responsabilités.”

“Dans cette affaire, mon souci constant a toujours été double. D'abord, que les contribuables départementaux ne soient pas lésés et que le Conseil général obtienne réparation de la totalité des dépenses engagées (personnel, communication, dégradation du réseau routier départemental, subventions diverses et aides aux communes) : ce sera bientôt chose faite. Ensuite, que le droit progresse dans le sens de la sanction et de la dissuasion : je souhaite que la notion de préjudice soit précisée et confortée lors du procès d'appel qui aura donc lieu.

“Enfin, et comme je l'ai indiqué, je proposerai prochainement à mes collègues élus de consacrer aux sites naturels de Loire-Atlantique les sommes que nous percevrons de Total.


Patrick Mareschal, président du Conseil général de Loire-Atlantique
le 25 janvier 2008

Voir aussi :
Correspondante ABP depuis février 2007.
Voir tous les articles de de Maryvonne Cadiou
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons