Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Éric Cabanas. “Nantes 2005”.
Éric Cabanas. “Nantes 2005”.
Éric Cabanas dédicace son livre d'aquarelles à côté de Bruno Radigois à l'Atelier de l'encadrement.
Éric Cabanas dédicace son livre d'aquarelles à côté de Bruno Radigois à l'Atelier de l'encadrement.
“Aquarelles 1987 – 2007”. Couverture.
“Aquarelles 1987 – 2007”. Couverture.
“Nantes. Une ville et ses transports de 1879 à nos jours”. Couverture.
“Nantes. Une ville et ses transports de 1879 à nos jours”. Couverture.
“Nantes. Photographies originales de 1867 à nos jours”. Couverture.
“Nantes. Photographies originales de 1867 à nos jours”. Couverture.
- Présentation de livre -
Éric Cabanas, vingt ans de regard et d'aquarelles
Éric Cabanas regarde «les œuvres de l'homme – les bateaux dans les ports, l'architecture urbaine – et l'eau, depuis plus de trente ans». Du phare des Pierres Noires en mer d'Iroise jusqu'aux Sables-d'Olonne... Un dessin au trait fin, d'une minutie étonnante, aquarellé ensuite. Eaux et ciels n'existent que par ce qui les contient ou les limite, ils restent blancs
Maryvonne Cadiou pour ABP le 26/04/08 14:09

Éric Cabanas regarde « les œuvres de l'homme - les bateaux dans les ports, l'architecture urbaine – et l'eau, depuis plus de trente ans », dit-il. Du phare des Pierres Noires, en mer d'Iroise, jusqu'aux Sables-d'Olonne, par Lorient, La Trinité-sur-Mer, la presqu'île de Guérande – avec Piriac, Le Croisic et Saint-Nazaire et son bassin à flots – Paimboeuf, Pornic, l'île d'Yeu...

Il aime « assister à l'activité dans les ports ». Il la dessine alors avec l'ensemble du décor, des bâtiments – l'homme, son œuvre – toujours. Il ne viendrait pas à l'idée d'Éric Cabanas de s'installer en pleine campagne et de « peindre les arbres ». Il lui faut aussi de l'eau, la mer surtout. Ses tableaux, dessin au trait fin, d'une minutie étonnante, sont aquarellés. Mais la mer, l'eau de la rivière, du fleuve, ne sont pas des œuvres de l'homme, elles sont ignorées et restent blanches, comme le ciel. Eaux et ciels n'existent que par ce qui les contient ou les limite. L'œil n'est sollicité que par ce sur quoi Éric Cabanas veut mettre le regard, il en naît une impression de grande légèreté.

Il lui arrive de tourmenter un peu la perspective afin que son « reportage » soit plus parlant (ill. 1 : la courbure du quai entre le Belem et le Maillé-Brézé, par exemple)*. En effet, il a conscience de faire « des reportages, de porter témoignage de l'époque dans laquelle nous vivons ». Cette conviction est tellement forte en lui qu'il « refuse de reproduire l'ancien Nantes, celui d'avant 1958, avec le pont transbordeur, par exemple », même si on le lui a demandé avec insistance.

Parfois il se déplace exprès (1) dans le but de fixer l'état d'un lieu voué à être transformé – témoignage encore.

Son récent livre « Aquarelles 1987 – 2007 » est né de la conjonction entre Éric Cabanas et un « tout petit imprimeur » : Val production graphique, rencontré il y a plus de dix ans. Celui-ci demandait souvent à Éric Cabanas de faire un livre de ses aquarelles. Le premier ouvrage d'aquarelles (2) vit le jour en novembre 2000, chez l'éditeur Victor Stanne à Saint-Aignan-de-Grandlieu : Aquarelles 1987 – 2000, avec une préface de Norbert Marsal, galériste à Nantes. Éditeur et imprimeur sont maîtres dans leur art, deux artistes au service d'un troisième...

La nouvelle édition considérablement remaniée et augmentée comporte, dans ses 120 pages, la reproduction de 90 aquarelles. Sur du très beau papier Rives tradition haut de gamme, c'est un beau livre, relié. Édité en tirage limité à 2 500 exemplaires, en décembre 2007, il a été présenté et dédicacé à Trentemoult ce mois-là, et à Nantes il y a peu, dans l'atelier d'encadrement de Bruno Radigois. On situe maintenant cet atelier face aux machines de l'Île.


L'encadreur Bruno Radigois a fait la connaissance d'Éric Cabanas début 2008, qui a alors « jeté l'ancre ici ». Des œuvres de l'artiste, trente restent à encadrer, dix le sont déjà. En effet Éric Cabanas préfère vendre ses tableaux « encadrés, plutôt que de les penser dans des sous-verres ou autre chez les acquéreurs... ». Quelques tirages limités et des très belles reproductions en cartes, de différents formats (photo 1) sont disponibles.

Bruno Radigois était installé dans le quartier de la République. Il est venu à cet emplacement il y a 8 ans, « dans une friche industrielle, avant les projets d'aménagement de l'Île de Nantes, un hasard et une chance. Maintenant le samedi, les gens qui viennent voir les 'Machines' font souvent un détour par ma boutique et y trouvent un souvenir de Nantes ! ».

Il a emménagé dans ce local plus spacieux qui lui permet d'avoir atelier et boutique réunis avec un espace où Nicole Chétiveaux donne des cours d'encadrement. Le matériel nécessaire étant sur place, tout est plus simple.


Atelier de l'encadrement [PDF1]
3 boulevard Léon Bureau
44200 Nantes
Tél. : 02 40 35 22 78


Notes :
*Cliquer sur l'image pour l'agrandir et avoir une meilleure reproduction.
(1) Sa fonction de journaliste à Presse Océan lui permet d'avoir des “antennes”.
(2) Il a aussi publié :
Nantes. Photographies originales 1867 à nos jours
éditions Victor Stanne, en 1997, à partir de plaques de verres. Ouvrage épuisé.
— Une étude : Nantes, une ville et ses transports de 1879 à nos jours, avec Pierre-François Gérard, chez Victor Stanne, en 2003, sans illustrations.

Maryvonne Cadiou

Document PDF 10491_1.pdf . Source :
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 6561 lectures.
Correspondante ABP depuis février 2007.
Voir tous les articles de de Maryvonne Cadiou
Vos 2 commentaires
Elie Brisson Le Jeudi 3 novembre 2011 11:26
Je recherche l'aquarelle sur l'Ile d'Yeu
(0) 

YR Le Dimanche 27 mai 2012 11:48
Bonjour Je recherche l'aquarelle sur NANTES
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 0) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons