Environ 35.000 personnes ont manifesté à Nantes pour la réunification (5 videos, 23 photos)
Reportage de Philippe Argouarch

Publié le 27/09/14 23:47 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Environ 35.000 personnes, selon les organisateurs, 13.000 pour la préfecture, ont manifesté à Nantes pour la réunification samedi après-midi sous un soleil radieux. D'après l'association Bretagne Réunie, il y avait deux fois plus de personnes que lors de la dernière manifestation (en juin). L'ambiance a été festive et la police cordiale, prodiguant même des kenavo aux manifestants. Aucun incident n'a été signalé, à la grande satisfaction des organisateurs qui ne semblent avoir eu de problèmes qu'avec la sono.

C'était la troisième manifestation à Nantes, cette année, pour la réunification de la Bretagne. Plus que jamais, cette année est pour les militants le moment de faire entendre leur voix pour que soit réparée une fois pour toutes, l'injustice d'une division arbitraire de la Bretagne, sans consultation, qui n'aurait jamais dû être perpétuée.

Parmi les manifestants, des élus, des patrons, des artistes, des militants culturels, des Bonnets rouges et tout simplement des Bretons décidés à se faire entendre du gouvernement et des députés qui vont se prononcer cet automne sur une nouvelle carte des régions, carte qui pour le moment, ignore la réunification, alors qu'elle prend en compte celle de la Normandie.

Parmi les intervenants avant le départ du cortège parti de la place de la Petite Hollande pour traverser le centre ville, deux d'entre eux ont particulièrement été acclamés : Christian Troadec, maire de Carhaix et l'un des porte-parole des Bonnets rouges, ainsi que Jean-Michel Le Boulanger, vice-président de la Région Bretagne à la Culture (PS). Diverses personnalités sont venues manifester leur soutien : Gwennyn, Alan Stivell, Yann Queffelec, Jean-Loup Chrétien, Christian Guillemot (Ubisoft)...

Le président de Bretagne Réunie, organisateur de la manifestation, a demandé qu'une minute de silence soit observée pour honorer la mémoire d'Hervé Gourdel, lâchement assassiné en Algérie.

Après les prises de parole, les manifestants qui s'étaient rassemblés sur l'immense parking bordé d'une dizaine de stands d'associations bretonnes, ont défilé dans les rues de la ville sur un itinéraire de 5 kilomètres, précédés par 400 sonneurs venus des bagadoù.

Bretagne Réunie n'a mis en avant aucun autre mot d'ordre politique que la Réunification de la Bretagne, afin d'obtenir la plus large alliance possible et de permettre la venue officielle du très actif secteur culturel propre à la Bretagne. Les partis politiques de toutes nuances étaient présents. Même, la Gorsedd de Bretagne (la fraternité des druides, une association apolitique de réflexion) avait pris position pour annoncer sa participation. Le président, Jakez Bernard, et le directeur de "Produit en Bretagne", qui regroupe plus de 300 entreprises, étaient, aussi, venus.

Marc Morvan, célèbre sculpteur de ferraille de Quimper, avait amené par camion son bélier automoteur géant, cracheur de feu, qui ne déparait pas dans une ville habituée aux machines géantes de Royal de Luxe. Un tracteur portant des banderoles a fermé la marche qui a mis longtemps à revenir vers son point de départ pour que puisse commencer la partie festive de la manifestation avec des artistes bretons de renom, comme Gwennyn, Alan Stivell, déjà cités mais aussi Gilles Servat et bien d'autres...

Après le concert, les personnes étaient invitées à entourer le château des ducs de Bretagne d'un cercle de bougies pour symboliser l'affirmation que le château d'Anne de Bretagne, construit par son père, François II, fait partie irrévocablement de la Bretagne. Une Anne de Bretagne en costume s'est présentée devant la foule, alors que cette année est la 500e après sa disparition.

( voir l'article ) avec d'autres videos et photos.

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2640 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 28 commentaires
Colette TRUBLET
2014-09-28 11:28:11
Les deux pôles de mobilisation citoyenne à venir vont être la localisation en écho de la mondialisation. On ne peut pas s'asseoir sur deux chaises à la fois mais on peut élargir son esprit aux dimensions du monde, de l'univers. Pour ça il faut être de quelque part (de souche et/ou d'adoption). Une démocratie de proximité est la bonne réponse en ce moment à la désaffection des électeurs qui boudent les urnes, et à l'espoir de se rendre utile. Avant tout, il faut résilier les vieux contrats avec la France de Pétain qui en collaboration avec les nazis nous a mutilés et avec les gouvernements français successifs qui nous ont humiliés. C'est une question de dignité humaine. La réunification de la Bretagne répond profondément à tous les aspects de notre vie quotidienne et à toutes ses dimensions : culturelles, historiques, économiques, en fonction de notre géographie et de notre place en Europe. Quand nous serons bien installés chez nous, il nous sera plus facile d'être créatifs, de tisser des liens avec nos voisins, avec la France en particulier bien sûr. Pour l'heure nous avançons à reculons avec tous les freins de la réticence qui sont activés à Paris. Nous lui disons "NON" mais nous faisons quand même en arrachant par-ci par-là un brin d'autorisation dans la même situation subalterne que depuis notre annexion, aggravée par notre mutilation. Ça ne peut pas se résilier sans qu'ait lieu notre réunification.
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-09-28 12:09:32
De ma lontaine Australie , j'ai lu et vu ( video ) la Presse en ligne .J'avoue avoir ete tres emu .Les milliers de manifestants exprimaient un sentiment fort .Un gouvernement intelligent ne peut ignorer cela (ou alors il n'est pas intelligent ).Une nouvelle Societe - dans le monde - se met en place. (Colette TRUBLET ) il faudra y prendre sa place AVEC NOS VALEURS , et egalement s'adapter .
J'attends la Presse Australienne de demain , pour voir si elle relate l'evenement ( en general OUI ) .Je suis a MUNICH mi semaine prochaine .. je vais voir la reaction de mes amis et collegues allemands .
Les vieux contrats du temps VICHY , evidemment ils auraient du, etre rendu caduques a la fin de la Guerre ... mais le Gouvernement Francais ( DEBRE) de l'epoque etait content de voir que quelqu 'ún d'autre , avait fait le sale boulot.
Je renais personnellement a l'espoir .
(0) 
ker itron al lann
2014-09-28 12:26:38
Un grand merci pour cette très belle manifestation, digne et festive, et à tous nos compatriotes qui se sont déplacés.
Mersi bras à tous les sonneurs!
Cela a mis du baume aux coeurs des nantais qui en avaient grand besoin!!!
Dans l'espoir d'un avenir fraternel,
Bevet Breizh
Kial
(0) 
andré Gilbert
2014-09-28 13:07:09
je ne suis pas spécialiste des manifs, ni connaisseur de Nantes mais par curiosité , je me suis arrêté au passage du défilé, au moment où celui-ci tournait à gauche vers les"50 otages". le défilé a duré 40mn, de façon ininterrompue , et ce , en comptant de 8 à 10 personnes par rang , et de plus ,entraînés plus rapidement , sur une bonne partie par le bagad de Nantes.
alors les "spécialistes", à vous de compter.
ce qui est très réconfortant , aussi a été de voir de nombreuses pancartes "locales" avec identité nantaise ou du reste du département ,j'ai vu Guérande , la Brière,le pays proche de Redon ,les vignerons du "sud" de la Bretagne ,des associations , écoles , juristes , etc... , ce qui prouve que le problème est vécu intensément en Loire Atlantique et n'est pas "l'affaire" de quelques "excités"du reste de la Bretagne
(0) 
An Floc'h
2014-09-28 14:24:26
Le mouvement breton n'est malheureusement pas assez riche... financièrement (la logistique des transports n'avait pas assez d'amplitude et... le son sur la scène)!
Car pour ce qui est des autres richesses, quel mouvement peut s'enorgueillir de réaliser des manifs d'une telle ampleur, sur une période aussi courte, sur un sujet si délicat ? En se bonifiant à chaque fois un peu plus ?
Le bélier, le tracteur, les intervenants et artistes (malheureusement plombés par une gestion catastrophique du son, seul bémol, mais assez frustrant pour que j'en rajoute) ont été de réelles valeurs ajoutées.
Non, vraiment, il y a de quoi être fier.
(0) 
Yann LeBleiz
2014-09-28 15:05:51
Ne nous trompons pas, il reste du travail:
En Catalogne, c'est 20% de la population qui descendent dans la rue...
En France, les commentaires personnels dans la presse française sont particulièrement dures, méprisants, voir racistes... De deux choses, soit la Bretagne communique mal, soit le mépris envers les Bretons est-tel que ce comportement doit porter à questionnement sur l'intérêt d'une Bretagne française.
Mais aussi, chez certains bretons qui veulent apparaître "ouvert" en criquetant.
En Bretagne, un très petit article du Télégramme. On apprend plus avec le journal Le Parisien! Presse Océan fait le minimum syndical pour LE journal du coin. La liberté de la Presse n'est visiblement pas une revendication des journaux bretons, pour être informé sur la Bretagne parfois mieux vaut lire la presse française!
On annonçait une mobilisation du milieu culturel, il faut avouer que leur participation était assez faible. Il est temps de comprendre comment les artistes, qui sont toujours à la pointe de la mobilisation sur les droits de l'homme, se dédouanent dès qu'il s'agit de la Bretagne!
Dernière remarque :
M. Queffelec, vous avez affirmé à la TV française que la Bretagne est une nation! Ce qui me semble être correct! Mais dans ce cas, la mobilisation en Bretagne est nationale et non régionale...! Si on veut que les gens comprennent, il serait temps d'avoir un discours clair comme chez nos cousins insulaires.
Quand à 14-18, je doute que les 100 000 morts bretons au dessus de la moyenne française ait pour seule origine une "fierté française"... (qui plus est 40 ans après Conlie). 100 000 morts de plus soit environ le double de la moyenne, cela devrait évoquer chez vous, plus un questionnement sur le pourquoi-comment, l'envie de rabâcher cette affirmation qui commence à être usée!
Les Bretons ont besoin qu'on arrête de leur raconter des bobards!
Sauf erreur, M. Le FUR en évoquant à l'Assemblée le terme "... ou... qui ont été sacrifié..." me semble envisager ce changement de présentation!
Oui, il reste encore du travail!
Je ne sais pas si cela suffira à faire réfléchir Paris sur l'intérêt de mettre fin aux pratiques françaises de déni de démocratie!
(0) 
Péri Loussouarn
2014-09-28 18:13:45
J'étais, une fois de plus, à Nantes, en famille. La manifestation était très réussie.
Mais la manifestation n'était pas encore terminée que la machine de guerre jacobine reprenait la main : entendu sur France info : "La manifestation, qui a rassemblé beaucoup moins de monde que prévu...."
Au Jt de France 2 : question du journaliste à Yann Queffelec : "cette manifestation n'a t'elle pas un dernier baroud d'honneur ?"
Bref,
avoir les jambes pour aller manifester c'est bien, mais il faudra sans doute avoir la tête (et les moyens de presse qui vont avec ) pour pouvoir faire la promotion juste et méritée des évènements... en cela, le combat n'est pas gagné !
(0) 
Reun koupa
2014-09-28 22:07:34
C Troadec a lancé la liste nous te ferons Bretagne pour les Régionales mais cette liste doit regrouper tous les bretons qui veulent une autonomie aussi large que possible sans étiquette ni droite ni gauche mais Bretons sinon on y arrivera pas
(0) 
ew gwez
2014-09-28 23:32:52
Ce fut un grand moment bien sûr. Avec de belles prises de parole. Certaines un peu plus faibles quand même ! J'ai du mal à saisir la logique du propos du PDG Guillemot qui est surement qq1 de remarquable. Il nous a expliqué avoir créé 20000 emplois dans le monde et appelé de ses voeux le retour des compétences et des grosses têtes diplômées en BREIZH. Mais que fait-il lui pour développer de l'activité en BRETAGNE ? Si tout le monde prenait le large la BRETAGNE deviendrait un gigantesque parc d'Armorique. Du reste n'en prend-t-elle pas le chemin, vu le gigantisme de la crise, en particulier dans le monde agricole ! On nous parle des boites d'Agro, mais peu de choses sont dites au sujet des paysans qui mettent la clé sous la porte chaque semaine. Par ailleurs en raison de l'absence massive d'ELUS bretons à Nantes (à part la poignée des courageux, merci à vous!) je suis sans illusion. Bretagne, comme tu souffres de la médiocrité et de la mollesse de ta classe politique! Le peuple qui doit faire face pour joindre les deux bouts commence à en avoir marre.
(0) 
M.Prigent
2014-09-29 04:19:03
C'est certainement la plus grosse manif pour la réunification à laquelle j'ai participée.
Posté au voisinage de l'arrivée pour comptabiliser les participants, le défilé m'a paru interminable..;Je n'en voyais pas le bout.
Le chiffre des 30 000, voire plus n'est certainement pas exagéré.
Mais, comme le constate Ew Gwez, il semble que bien peu des 30 000 élus de B5 sensés représenter le peuple (!) se soit déplacé.
Il vrai que la lutte des places pour les sénatoriales devait les mobiliser d'avantage.
Voilà, c'est fait, le Sénat passe à droite, Larcher, sans état d'âme postule pour une seconde présidence, Raffarin, vice président (il y a combien de vice présidents au Sénat au fait-çà paie bien plus que sénateur de base) espère bien être sacré cette fois ci.
Bref, c'est l'effervescence à la Cour de Versailles avant que, chacun, servi au mieux de ses intérèts par les largesses de la République, ne retourne retrouver son train train habituel, à peine troublé par des pseudo réformes qui seront encore plus ralenties par un Sénat passé à droite.
(0) 
Anna
2014-09-29 10:02:24
Merci pour cet article qui nous remémore cette journée forte en émotion! Même le soleil était avec nous!! J'ai beaucoup apprécié également le discours de JM Le Boulanger! Troadec toujours aussi percutant! Bevet Breizh! Kenavo ar wech all m'a dit un gendarme...! ;)
(0) 
Lucien Le Mahre
2014-09-29 10:57:38
Manifestation certes réussie.
En 1973 la première manif de Nantes pour la réunification comptait 200 personne. Quatre décennies plus tard, elle en compte au minimum 20.000 : cent fois plus. Et c'est le troisième rassemblement de l'année...
Ceci dit, à part quelques fidèles, nos représentants politiques sont où ?
Par ailleurs, les compte-rendus des médias sont inégaux, mais dans l'ensemble ils existent, ce qui n'a pas toujours été le cas.
Cependant, les manifs ayant lieu le samedi, l'impact est amoindri quand les quotidiens rendent compte de l'évènement avec force photos dans leur supplément du dimanche et se contentent d'un article de rappel le lundi.
Je viens de vérifier les tirages de O.F. le tirage quotidien tourne autour de 800.000, mais celui du dimanche n'est que de 400.000. La moitié... Pour une moitié donc des lecteurs, il n'y aura pas eu d'évènement remarquable à Nantes le samedi 27.
Dernier point : le décret consacrant le découpage de Vichy - expédié à la hâte dans le cadre de la collaboration et calqué sur les intérêts de l'occupant - est certes infamant et aurait en effet dû être aboli à la Libération. Nous avons donc tous les droits d'utiliser cet argument pour notre défense et personnellement je ne m'en suis jamais privé.
Cependant pour être honnête jusqu'au bout et sans être un fan attardé du régime, il convient de rappeler aussi que si Pétain a incontestablement donné son aval à nos ennuis territoriaux actuels en intégrant la Loire Inférieure de l'époque dans une région artificielle créée pour l'occasion, ce fut en reconstituant les anciennes provinces françaises qui n'existaient plus depuis 1789/90, la République les ayant supprimées avec leurs parlements et remplacées par les départements.
Hormis dans le coeur et l'esprit des Bretons (et de beaucoup d'autres), il n'y avait plus de Bretagne depuis un siècle et demie quand la République vota les pleins pouvoirs à Pétain qui ne tarda pas on le sait reconstituer une Bretagne à 4 départements.
Aucun rapport bien sûr avec certaines argumentations actuelles prônant les avantages insoupçonnés d'une B4...
(0) 
Yann LeBleiz
2014-09-29 11:20:37
Quelques remarques organisationnelles :
Les discours furent long et peu de gens pouvaient les entendre, d'où un flottement désagréable.
De plus, les gens présents sont souvent déjà bien informé, donc pas sûr que cela apporte quelque chose!
Ne pourrait-on pas faire évoluer la manif, selon un procédé plus festif et plus familiale.
Je m'explique :
Si les catalans parviennent à mettre 20% de la population dans la rue, c'est qu'ils viennent en famille! Sinon, c'est impossible de réunir tant de monde!
Nous, on évite au maximum d'amener les enfants par peur de débordement ou d'effet de foule!
Hors, si sur les 30000 personnes, chacun était venu avec un ou 2 enfants, cela ferait rapidement 60 0000 personnes!
Ne pourrait-on pas également avoir un planning de défilé, comme pour Lorient?
Le modèle pourrait être le suivant : Les Elus en tête, puis les chanteurs et écrivains, puis les groupes culturels, les entreprises, les vignerons, les paysans, les marins, les supporters des stades Nantais/Guingamp/Brest/Rennes, les bagadou, les écoles, les associations, les groupes syndicaux, les groupes politiques, les individus, les CRS...
L'avantage, c'est que cela permettrait 2 choses :
1)recenser les organisations s'impliquant, et
2)mettre la compétition sur la participation entre les différents groupes.
Actuellement, un élu ou une célébrité, dans la masse, qu'il soit là ou pas, on ne le voit pas!
Mais si on fait des groupes, on est en droit de demander des explications surtout à ceux qui vivent de la Bretagne et qui s'autorisent à se désengager..!
(je pense notamment aux artistes professionnels et aux élus...)
On pourrait également mettre des stands, ou chaque groupe, syndicat, associations et partis politiques pourraient se présenter (comme le village de Lorient)!
Ne pourrait-on pas également sur le modèle de la REDADEG, créer un T-Shirt de l'événement et pourquoi pas faire une chanson officielle!
Le T-shirt a pour avantage d'affirmer : "Moi, j'y étais!" et en question... "et vous???"
NANTES doit devenir un élément évènementiel, presque qu'un festival, que chacun s'interdit de manquer!
Pour être clair, NANTES doit devenir une MARQUE, une référence du OUI à la Bretagne - OUI à la Démocratie!
NANTES doit aussi et surtout devenir une "invitation aux Nantais pour participer", et non une raison pour fuir le centre ville par peur de la foule et des CRS!
Il faut sortir du modèle : 2 heures à poiroter, 1h30 de marche et à la prochaine...!
(Si Lorient n'était QUE le triomphe des sonners, Lorient ne serait pas devenu Lorient!)
Si on parvient à 100 000 personnes régulièrement, les journaux européens viendront couvrir l'événement! Et ça Paris n'aimera pas du tout! A mon avis, c'est possible!
(J'ai pas la vérité, mais si ça peu donner des idées...!)
(0) 
Jacqueline OLDRA
2014-09-29 11:30:33
Merci pout tout j'étais à la manif et fière d'y être. En 68 j'ai passé mon bac avec option breton j'étais la seule du département à l'époque,je faisais partie de Kendalc'h.Et depuis quel sursaut toutes ces écoles Diwan .J'ai croisé Yann Quefellec que j'admire beaucoup (trop timide pour m'en rapprocher)mais pleine d'admiration pour son ½uvre et son engagement. Continuons à aller de l'avant ce mouvement est magnifique .Soyons têtus !Kenavo
(0) 
Moal
2014-09-29 15:56:43
Les Nantais sont favorables à la réunification et se sentent majoritairement bretons. C'est un fait.
Cependant, ne minimisez pas les arguments suivants :
- la majorité des Nantais n'est pas favorable à l'idée d'indépendance et ne se reconnait pas dans les démonstrations nationalistes et/ou populistes
- la majorité des Nantais ne cautionne pas les dérives et les erreurs d'appréciation des dirigeants de l'agro-industrie qui ont conduit à la crise actuelle et qui se présentent aujourd'hui en sauveurs
- la majorité des Nantais n'accepterait probablement pas une réunification qui ne tiendrait pas compte des intérêts des habitants des autres départements de la région PdL, ou qui romprait les liens existants
- la majorité des Nantais ne conçoit probablement pas le rôle de Nantes comme capitale de la seule région Bretagne, mais comme métropole "inter-régionale" (ce qui bien sûr ne justifie pas la fusion)
La réunification n'est pas une finalité.
C'est d'un projet d'avenir dont la Bretagne a besoin.
Un projet qui tienne compte des atouts et des forces de la société civile contre le dogmatisme technocratique et le racket généralisé opéré par une minorité et facilité par la déréglementation ultra-libérale.
Un projet qui se donne des chances d'affronter les défis à venir : rarification des ressources, changement climatique, pic pétrolier...
Aborder la question du seul point de vue "national" est voué à l'incompréhension et à l'échec.
(0) 
Alwenn
2014-09-29 16:53:56
"la majorité des Nantais n'est pas favorable à l'idée d'indépendance"
La majorité des Ecossais non plus, seulement 45% ! Ca n'empêche pas d'en parler, et même de faire un référundum !
"La majorité des Nantais ne conçoit probablement pas le rôle de Nantes comme capitale de la seule région Bretagne, mais comme métropole «inter-régionale"
Il faut être logique : si les Nantais ont de l'ambition pour leur ville, la seule ambition qui vaille c'est être une capitale d'un Etat indépendant, comme Barcelone. Sans cela, Nantes restera une ville de province sans grand rayonnement.
L'indépendance n'est pas qu'une affaire de nationalisme, c'est une question de liberté et de rayonnement international.
(0) 
Sebgi35
2014-09-29 17:01:03
Petite précision le nom de la liste Nous te Ferons Bretagne appartient au Parti Breton et non à Christian Troadec seul
(0) 
jocharruau
2014-09-29 18:05:18
Ce fût une manifestation qui a impressionné les observateurs.
Sur cette place nantaise, une retransmission sur grand écran du match de foot de coupe du monde France-Allemagne avait rassemblé "officiellement"
16 000 spectateurs.
Samedi dernier 27/09/2014 ( il faut toujours noter l'année sur les affiches ), il y avait deux fois plus de participants sur cette place - à 16 H - à la manifestation pour la réunification de notre chère Bretagne.
Le chiffre de + de 30 000 donné par le président de Bretagne Réunie Jean-François Le Bihan correspond à la réalité.
J'habite la campagne nantaise et je vois maintenant des drapeaux bretons flotter chez des particuliers.
La prise de conscience du sentiment breton s'amplifie donc malgré le matraquage pdl, l'impéralisme parisien, la désinformation entretenue de la pravda de l'ouest.
Le chemin sera long et semé d'embûches certes, mais çà avance, çà avance, la réunification.
Nous Bretons, devons rester ouverts et solidaires en toutes circonstances.
Vivre, décider, investir, travailler, se détendre, s'organiser au pays, tel est notre credo, il y a de la place pour tout le monde.
(0) 
Yann LeBleiz
2014-09-29 18:17:05
@ Moal,
Justement, le projet est présenté en long et en large depuis des années.
Même Hervé le Bras (opposant féroce à la Réunification) connaît ce projet et n'en veut pas car selon lui, il "permettra à la Bretagne d'avoir un développement économique qui lui donnerait des ambitions européennes"!
Maintenant excuse-moi, mais je pense que vous manquez d'ambition pour NANTES. La vocation de Nantes d'est pas d'être une capitale interégionale mais d'être "une capitale européenne" à l'égale de Copenhague, Barcelone, Dublin ou Cardiff!
D'ailleurs, au nom de quoi les Bretons décideraient pour le Val de Loire et la Vendée...!
Par contre, il si vous connaissez l'histoire de la Bretagne vous devez savoir que les échanges économiques avec le Val de Loire, la Vendée et la Normandie, on toujours été fortes. Mais aussi avec le Royaume-Unie, les Flandres, le Danemark, l'Espagne, l'Allemagne, la Suède, le Portugal,...
"NANTES" droit retrouver sa place... en Europe!"
PS : Et pour l'agro-alimentaire : si le "
Ministère de l'Agriculture de Bretagne" était à NANTES plutôt qu'à Paris, les Nantais auraient tout le loisir de participer au débat sur le modèle breton!
(0) 
Le guérandais
2014-09-29 19:17:47
Cette manifestation fut une réussite. Il n'y a jamais eu autant de monde.
Je trouve l'idée de Yann LEBLEIZ intéressante de venir manifester en famille avec une organisation adaptée.
Il semblerait que les médias nationaux ont beaucoup plus relayé l'information sur la manifestation que d'habitude.
Ces manifestations nantaises sont importantes et doivent continuer mais nous avons besoin d'autres actions et pourquoi pas une grande manifestation à Paris ?
Enfin, tant que les politiques penseront que leurs sièges ne sont pas en péril, ils ne bougeront pas.
Les partis bretons doivent s'unir dans un programme politique commun. Une seule liste. Ni à droite, ni à gauche, seulement bretonne. On doit y trouver un vrai programme politique de développement de la Bretagne(réunification, économie, culturel, écologie, emploi, recherche,...).
Nous, électeurs, n'auront plus qu'à voter.
Si les scores réalisés par l'ensemble des partis bretons aux dernières élections peuvent s'additionner aux scores réalisés par les votes sanctions qui se sont reportés sur les listes FN aux élections européennes, additionner aux mécontents qui ne se déplacent plus pour voter. Cette liste unique régionaliste pourrait se retrouver devant les listes UMP/UDI et PS aux prochaines élections cantonales et régionales. Et là, oui il y aurait du changement. Nos élites seraient plus enclin à nous écouter. La réunification aurait de grande chance de se faire rapidement.
La balle est dans le camp de nos partis régionalistes et ensuite à nous de les suivre.
Kenavo.
(0) 
Alwenn
2014-09-29 21:02:51
@ Yann LeBleiz
"Même Hervé le Bras (opposant féroce à la Réunification) connaît ce projet et n'en veut pas car selon lui, il «permettra à la Bretagne d'avoir un développement économique qui lui donnerait des ambitions européennes»!"
C'est une citation exacte ? Vous avez la source ?
Comme c'est l'intellectuel offficiel des pdl !
(0) 
Patrick Le Guern
2014-09-29 22:56:35
Sur un modèle de Redadeg ne pourrions nous pas organiser une course où une marche dont le parcours épouserait la frontière de la Bretagne Réunie du nord au sud. Un relais permettrait de faire circuler le drapeau Breton avec arrivée au pied du château de Ducs de Bretagne à Nantes/Naoned et lecture d'un texte en Gallo, Breton et Français.
(0) 
Anna
2014-09-30 00:52:04
Question organisation et effets médiatiques, j'aime bien les idées de Yann LeBleiz et celle de Patrick Le Guern.
(0) 
Yann LeBleiz
2014-09-30 08:39:24
@ Alween
C'était sur une radio au printemps (RTL ou INTER, je ne me souvient plus), j'ai retenu la phrase de mémoire mais c'était l'esprit de sa réponse à une dame de Saint-Nazaire habitant en Normandie et qui réclamait la Réunification.
Sa réponse était que lui aussi était breton (sauf que j'ai appris que depuis il refusait cette identité au point de changer la prononciation de son nom) et qu'il affirmait qu'heureusement la Bretagne n'était pas réunie car elle deviendrait un danger pour l'unité nationnale (???) car disposant d'une taille économique permettant des ambitions européennes à l'image de ce que l'on voit avec la Catalogne et l'Ecosse!!! (ce qui visiblement pour lui représentait une horreur...!)
J'étais dans ma voiture quand j'ai entendu cela (je ne le connaissais pas alors, j'ai noté rapidement son nom, il était présenté comme géographe), mais la phrase exacte doit se retrouver sur internet tellement cela à fait le buzz!
Je suis persuadé que c'est ainsi que Paris voit réellement la Bretagne, d'où le besoin d'un discours officiel infantilisant vers les Bretons pour leur faire rentrer de force dans la tête que la Bretagne sans Paris sans le Grand-Ouest, sans la France...point de salut!
(0) 
Ar Vran
2014-09-30 11:30:34
@alwenn@YannLeBleiz
Effectivement Mr Le Bra (sans S car autrement cela fait plouc!) a bien parlé de cela. Pour s'en convaincre il suffit d'aller sur le site de France-Inter ( (voir le site) et d'écouter la vidéo de 8h40 et à partir de la 8minute, l'appel téléphonique d'une personne de Normandie d'origine bretonne. La réponse de Mr Le Bra vaut son pesant d'or (à partir de la 9è minute)
Mr Le Bra a le courage de dire tout au haut ce que nos chers élites politiques pensent tout bas...
(0) 
Ar Vran
2014-09-30 11:45:00
@moal & @alwenn
Vous avez tous les 2 raisons.
" la majorité des Nantais n'est pas favorable à l'idée d'indépendance et ne se reconnait pas dans les démonstrations nationalistes et/ou populistes" C'est en fait tout comme la majorité des autres Bretons.
D'ailleurs Mr Moal, qui vous parle d'indépendance alors que la manifestation de ce WE était pour la réunification de la Bretagne? C'est allez un peu vite en besogne.
De la même façon, croyez-vous que quand la loire-Atlantique rejoindra (enfin!) la région bretonne, cette dernière ira ériger des barbelés pour ne pas que les affreux nantais continuent à faire des affaire avec les départements de la future région du Val de Loire. Vous aimez vous faire peur ? De là à ce que l'on parle de milice bretonnante qui iront rééduquer (voir pire couper la tête) les mal pensants bretons au nom de l'ETAT CELTIQUE, il n'y a qu'un pas que nos amis jacobins crispés vont franchir allégrement (Vous voyez à quoi je fais allusion)
Non tout bêtement la réunification seule de la Bretagne sans sa dilution dans un grand ouest insipide permettrait enfin à l'Ouest de la France de retrouver ses valeurs et sa fierté de vivre et croyez-moi cela est le premier pas pour en faire des régions fortes économiquement.
Maintenant quitte à parler d'indépendance, le chemin est encore long... On n'en est pas encore là au vue de l'ignorance crasse des Bretons sur leur histoire et du degré de soumission dans lesquels certains s'y sont mis... Mr Le Bra, avoisinant les 70 ans et pourtant toujours "actif" ne me contradirait pas..
(0) 
yann pourlet
2014-09-30 11:49:31
J'étais à Nantes, et dans les cars, il y avait des familles avec enfants, même en poussette, fait pas exagérer les risques... Sur l'organisation, comme toujours trop de discours au mauvais endroit. Plutôt que de faire des discours devant des manifestants convaincus qui viennent de se taper des heures de route, il eût mieux valu envoyer ces orateurs sur les marchés ou dans les centres commerciaux avant, pour convaincre ceux qui ne sont pas venus. Du coup, la manif est partie avant la fin derrière un bagadig improvisé qui joué "kan bale an ARB" tout du long. Mais c'était une belle manif, diverse, représentative.
(0) 
Yann LeBleiz
2014-09-30 15:59:33
Autant pour moi, Hervé le Bras n'évoque pas le projet économique breton.
Mais donne clairement la raison du refus français de la non-réunification de la Bretagne.
Faut savoir qu'une telle raison est une violation grave du droit des peuples, sur la base d'une idéologie totalitariste du 18ème siècle (et ce sont les Bretons que l'on traite de passéistes...)
Voilà pourquoi NANTES à officiellement pour ambition d'être une ville interrégionale (un truc français), et non "une capitale d'Europe"!
@ Moal.
Donc, pour mieux vous répondre sur le projet breton.
Sans vous orienter vers les partis politiques bretons (vous saurez le faire vous-même), je vous invite à lire les livres de "M.Jean OLLIVRO" (professeur à Science-Po), il explique ce projet très bien!
Si vous voulez un titre : "Projet Bretagne" (Edition Apogée)
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.