Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Entre Bertrand Cantat et Kristian Georgeault, scandaleuse différence de traitement
Monsieur Bertrand Cantat, arrêté le 28 juillet 2003 et condamné définitivement le 29 mars 2004, a été transféré le 28 septembre 2004 de Lituanie en France pour accomplir le reste de sa peine de huit ans d’emprisonnement au Centre de Détention
Klaod An Duigou pour Carb le 26/02/05 10:42

Entre Bertrand Cantat et Kristian Georgeault, scandaleuse différence de traitement

(voir le site)

Monsieur Bertrand Cantat, arrêté le 28 juillet 2003 et condamné définitivement le 29 mars 2004, a été transféré le 28 septembre 2004 de Lituanie en France pour accomplir le reste de sa peine de huit ans d’emprisonnement au Centre de Détention de Muret, situé près de son lieu d’origine et du lieu de résidence de membres de sa famille. C’est parfaitement normal.

Arrêté le 2 mai 2000, condamné définitivement le 26 mars 2004, après presque quatre ans de détention " provisoire ", par la Cour d’Assises spécialement composée de Paris pour des attentats ayant uniquement entraîné des dégâts matériels, le militant indépendantiste breton Kristian Georgeault est toujours détenu à Paris à la Maison d’Arrêt de La Santé. C’est parfaitement anormal. La loi française prévoit en effet clairement que les condamnés définitifs doivent être placés en Centre de Détention, et non plus en Maison d’Arrêt. Le rapprochement de leur famille est prévu dans les lois françaises et les engagements internationaux signés par la France. En septembre 2002, Monsieur Nicolas Sarkozy, alors Ministre français de l’Intérieur, rappelait lui-même, à propos des condamnés corses, que le rapprochement est une simple application de la loi...

Le transfert en Bretagne, région où vivent les proches de Monsieur Kristian Georgeault , est possible ; deux centres peuvent l’ accueillir en Bretagne, à Nantes (Loire-Atlantique) et à Ploemeur (Morbihan).

Pour la Coordination Anti-Répressive de Bretagne,

Le porte-parole,

Claude Le Duigou

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 4243 lectures.
logo
Coordination Anti-Répressive de Bretagne. La CARB est la réunion des comités anti-répression qui sont nés suites aux vagues d’interpellations survenues en Bretagne depuis le 30 septembre 1999. Des comités anti-répressifs existent dans plusieurs villes de Bretagne, en Occitanie et aussi en région parisienne.
Voir tous les articles de Carb
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons