Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Enseignement bilingue : l'UDB Kreiz Breizh demande le transfert de la compétence de l'enseignement du breton et du gallo et de l'enseignement bilingue français - langue régionale à la Région Bretagne.
L'UDB Kreiz Breizh se félicite, de l'annonce faite par le rectorat d'académie de Rennes de l'ouverture d'une filière bilingue français-breton au collège Beg Avel de Carhaix ; 6 heures d'enseignement seront proposées aux élèves bilingues : 3 h de breton et 3h d'histoire-géographie. La forte mobilisation des parents de
Nil Caouissin pour UDB le 8/03/08 10:54

L'UDB Kreiz Breizh se félicite, de l'annonce faite par le rectorat d'académie de Rennes de l'ouverture d'une filière bilingue français-breton au collège Beg Avel de Carhaix ; 6 heures d'enseignement seront proposées aux élèves bilingues : 3 h de breton et 3h d'histoire-géographie. La forte mobilisation des parents de Div Yezh et de la population, lors des différentes actions de soutien, ne sont pas étrangères à l'obtention de cette ouverture.

Pour l'UDB Kreiz Breizh, cette bonne nouvelle arrive à un moment où les demandes d'ouvertures de classe bilingue se heurtent, le plus souvent, à un refus du ministère de l'éducation nationale, alors que les critères qu'il a lui-même fixés (minimum de 15 préinscriptions notamment) sont remplis. Le rectorat a également annoncé la suppression de l'option de breton dans une dizaine de collèges et lycées de Bretagne à la rentrée de septembre. Ajoutons à cela : la parution le 27 septembre 2007 des programmes du primaire concernant l'enseignement bilingue langue régionale-français, dénoncés par l'UGB -Union des enseignants en breton- comme « plus que dangereux pour l'enseignement bilingue par leur imprécision et leur méconnaissance des réalités de l'enseignement bilingue en primaire ». Citons également l'impasse dans laquelle se trouve le projet de convention additionnelle au contrat de projet Etat-Région … tout ceci a de quoi inquiéter.

La droite au pouvoir a l'habitude de ne pas tenir ses engagements dans le domaine de la langue bretonne comme dans bien d'autres. Le refus de Nicolas Sarkozy de ratifier la charte européenne des langues régionales ainsi que la volonté exprimée par le gouvernement de mettre en application les nouveaux programmes du primaire concernant l'enseignement bilingue à la rentrée de septembre 2008 conforte l' U D B dans une de ses principales revendications : le transfert de la compétence de l'enseignement du breton et du gallo et de l'enseignement bilingue français - langue régionale à la Région Bretagne. C'est la situation qui prévaut au Pays de Galles (Grande-Bretagne) aussi bien qu'en Galice (Espagne) comme dans bien d'autres régions d'Europe, et c'est la raison pour laquelle les langues spécifiques de ces territoires ont pu être sauvées de l'extinction.

Pour l'UDB Kreiz Breizh : Herve ar Gall

Voir aussi :
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 9 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons