En réponse à Bernard Poignant
Communiqué de presse de Alliance Fédéraliste Bretonne - Emglev Kevredel Breizh

Publié le 5/09/22 21:48 -- mis à jour le 06/09/22 16:53
55880_1.jpg
logo

Dans une tribune du Télégramme parue le 30/08 dernier, l'ancien maire de Quimper prête aux 5 millions de Bretons un positionnement politique hostile à l'autonomie de la Bretagne. Il reconnaît toutefois que l'Etat français est bien trop centralisé et après un rapide historique des mesures prises en haut lieu pour aboutir à une "organisation décentralisée de la République" (28/03/2005), il rejette toute avancée de l'actuel statu-quo sous prétexte que ce serait rompre avec le principe d'égalité inscrit dans la Constitution française et que la France ne serait plus une nation unitaire basée sur un principe de 1789. Tout cela après avoir fait le constat que la plupart de nos voisins européens appliquent largement ce principe d'autonomie à des degrés divers. Et Bernard Poignant d'exiger de la clarté dans "la définition des mots" !

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

Répondons d'emblée que son raisonnement n'est pas cohérent.

Faisons-lui d'abord remarquer qu'en langage politique un statut différencié pour un quelconque territoire peut se faire à divers degrés. Ainsi il existe une nette différence entre le Homerule à la britannique (gouverner chez soi à l'abri d'une tutelle) et le Selvstyre scandinave (avoir la maîtrise totale de ses affaires). Il y a autonomie simple et autonomie avec droit de légiférer, c'est le Fédéralisme.

Seconde remarque sémantique. Il ne faut pas confondre nation, peuple, Etat. C'est pourtant ce qui est fait dans le logiciel politique français : un seul peuple, une seule nation, un seul Etat. Pourtant beaucoup d'Etats sont multinationaux. A contrario un peuple peut constituer une nation répartie sur plusieurs Etats, appelés alors souvent "minorités". En France, c'est une constatation, il existe plusieurs peuples : Basque, Breton, Corse et des "minorités" (Arménienne, Tsiganes, Kabyles, etc…). La France actuelle, contrairement à la doxa officielle est un pays multiculturel et vouloir "faire comme si" ne peut que mener aux dérives racistes et réactionnaires.

Quant au principe d'égalité mis en avant par Bernard Poignant, il est largement battu en brèche par ce qu'offrent les réalités du terrain. Ainsi il y a peu d'égalité entre une région parisienne frisant l'apoplexie qui concentre sièges sociaux, emplois, offres culturelles, dotations gouvernementales et une Bretagne administrative dont le PIB la place au 10ème rang des régions françaises définies par François Hollande.

Il n'y a guère d'égalité entre un Paris qui se voit octroyer 75% du budget du ministère de la Culture et le reste de l'hexagone qui doit se contenter des 25% restants. Et bien d'autres exemples encore.

C'est donc bien sur des principes Fédéralistes que doit être mise en route une nouvelle gouvernance pour la Bretagne, ce principe n'étant pas obligatoirement applicable à tous les territoires. A eux d'en faire la demande ou non.

Pour atteindre cet objectif, au vu des défis du présent et à venir, la constitution de la Ve République doit évoluer vers plus de souplesse et rompre avec un modèle autoritaire qui en fait une exception en Europe.

Tiern e peb Amzer

AFB-EKB

Dr J. LE MEE - Président

PS : Avec comme priorité première ! disposer d'un budget d'au moins 15 milliards d'Euros au lieu des misérables 2 milliards d'Euros actuels.

Gwenael Kaodan

Voir aussi :

7  0  
mailbox
imprimer
logo
Construire une Bretagne harmonieuse, réunifiée. Favoriser la prise de conscience identitaire et politique de la population.
Vos 7 commentaires
pierre daniel
2022-09-05 23:23:07
Les jacobins sont donc en si mauvaise posture qu'ils ressortent les de leur réserve leurs fidèles défenseurs .
C'est poignant de voir ce personnage tenter de défendre par tous les moyens et surtout la mauvaise foi le ,système des ses maitres .
Mr poignant,le système dont vous prenez avec zèle la défense est un anachronisme ,et ne correspond pas aux nécessités d'un état moderne . Seul un pays fasciste interdit a un peuple l'usage de sa langue ,et si vous meme considerez que la langue Bretonne ne doit pas ètre coofficielle en Bretagne c'est simplement que vous avez un peu de cet idéologie accrochée au coeur .
Non monsieur poignant il serait impossible de voir le président d'un autre pays que la France prendre des bouts de province,nation état, ou autre pour créer une région artificielle ?Vous imaginez le président des USA prendre des bouts du Texas,de la Californie etc et créer un état artificiel sans demander l'avis des personnes concernées Impossible la bas car c'est une démocratie mais possible en France car ce n'est pas une démocratie . Et si vous cautionnez cela c'est que vous n'avez pas accroché au coeur le simple mot de démocratie mais celui de soumission .
La définition meme de l'ethnocide est : le remplacement d'une culture par une autre . La présidente de la région des PDL soutenue par les médias locaux, lorsqu'elle remplace en Loire-Atlantique une culture Bretonne par une culture artificielle dite Ligérienne ne fait rien d'autre qu'un ethnocide ;
Il est grand temps que le système jacobin cède la place a un vrai régime démocratique dans lequel vous n'aurez pas votre place car nous en avons soupé de personnages donneurs de leçons de votre accabit Maintenant place a la modernité
et si cela doit se faire sans la France la Bretagne doit s'émanciper et laisser la France dans son ignorance crasse .Il ne manque pas en Bretagne de femmes et d'hommes de talent amoureux de leur pays pour le diriger .
A galon bevet Breizh
(6) 
Alain E. VALLÉE
2022-09-06 11:42:22
Sauf erreur, l'ancien Maire de Quimper mais aussi Conseiller du Pt Hollande, qui a commencé sa vie politique (PS) en vantant les mérites du : "VIVRE ET TRAVAILLER AU PAYS" n'était qu'un anti-Breton carriériste jacobin et masqué. On comprend mieux pourquoi le PS qui avait entre les mains tous les vrais moyens pour réellement décentraliser la France et y créer de vraies autonomies comme partout en Europe, a si spectaculairement implosé dans les urnes après avoir fait fuir ses adhérents et militants, y compris ceux d'avant 1981 ou 1977. Car comme ailleurs, en politique donc, le peuple, même manipulé, est toujours très compétent pour repérer l'insincérité.
AV
(6) 
Yves-Alain LE GOFF
2022-09-06 19:50:11
Hypocrite Bernard Poignant qui se permet de la ramener sur la Bretagne à 5 départements alors que pendant la réforme territoriale il était ok pour un Grand Grand Ouest :
Bretagne + Pays de la Loire + Poitou-Charentes !!!
(3) 
Jean Yves Mevel
2022-09-06 19:51:40
Fin 2001, Angèle Jacq (décédée), Jean Charles Perazzi (décédé), et Jean Yves Mevel, pour défendre la Bretagne dans le cadre du Collectif Breton pour la Démocratie et les Droits de l'Homme (Galv Karaez), avons été invités à Bruxelles par la Ligue Flamande des Droits de l'Homme dans le cadre de la Présidence Flamande de l'Europe (du 1er octobre au 31 décembre 2001). Nous avons rencontré de hautes personnalités flamandes ainsi que Nelly Maes, députée européenne du groupe ALE-Verts au Parlement Européen. Cette dernière nous avait fait part du souhait de Mr Poignant d'assister à notre rencontre. Nous avons refusé sa présence, vu les positions jacobines qu'il avait. Sans plus de commentaires...
(2) 
Anne Merrien
2022-09-06 20:56:53
Certains politiciens sont passés maîtres pour laisser entendre qu'ils sont favorables à la Réunification, alors qu'ils sont à fond pour la fusion de deux ou trois régions, n'y voyant "naïvement" aucune contradiction.
(2) 
KLG
2022-09-07 14:53:33
Bernard Poignant me fait penser à un prêtre...un ton douceureux, mielleux, mais au fond toujours les mêmes litanies, prêches et sermons.
L'uniformité, la règle immuable, la peur de changements, de la démocratie et de la liberté.
(0) 
Kerbarh
2022-09-09 22:35:06
Les jacobins pensent que leur doctrine est infaillible, universelle …comme le pensaient les communistes soviétiques jusqu’aux années 1970…
Le raidissement national jacobin actuel peut nous laisser penser que la fin du système est proche…
La crise économique va précipiter sa décadence.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.