L'émoji breton : pas avant un an

-- Media et Internet --

Dépêche
Par Philippe Argouarch

Publié le 10/02/20 11:44 -- mis à jour le 12/02/20 11:40

Un émoji c'est quoi ?

A l'origine l'émoji est un terme issu du japonais : 絵文字 ou えも, pour désigner les pictogrammes utilisés dans les messages électroniques et les pages web japonaises. Le concept s'est répandu dans le monde entier.

Le mot signifie littéralement «image», l'abréviation e + «lettre» moji en japonais. La proximité avec les mots anglais et français « emotion » est une pure coïncidence mais une bonne coïncidence puisque les émojis sont souvent utilisés pour signifier des émotions, le plus connu étant le smiley (un visage souriant). Le mot n'est toujours pas dans le Larousse mais il est dans le Robert depuis 2016 comme un mot masculin avec ou sans accent sur le e.

Selon David Lesvenan, président de l'association Point BZH, qui coordonne la campagne pour l'émoji breton, il y aurait déjà 3178 émojis utilisés par les internautes. Beaucoup de drapeaux nationaux ont leur émoji y compris l'Ecosse et le Pays-de-Galles, il était donc devenu évident pour l'association Point-bzh, à qui l'on doit l'extension .bzh pour les domaines internet, que la Bretagne devait se munir d'un émoji du gwenn-ha-du. La région Bretagne approuve ce projet et va présenter le dossier. La popularité du drapeau breton n'est plus à démontrer en France, mais pour les instances internationales cela restait à confirmer.

Une forte mobilisation des Bretons

Une campagne en 2019 a rassemblé 26 000 signatures. Une campagne de test pour l'émoji breton commencée le 13 janvier dernier s'est terminée aujourd'hui à 8:00 (minuit Pacific time). Cette campagne se devait de tester la popularité d'un émoji breton encourageant les internautes à envoyer des messages sur Twitter avec l'émoji-test. Elle avait été acceptée par un organisme appelé UNICODE qui gère les alphabets acceptés sur internet et par extension les émojis.

Plus de 400 000 émojis ont ainsi été envoyés durant le mois test. L'émoji du gwenn-ha-du, est donc en bonne route. Le dossier sera déposé en mars car de toutes façons la prochaine réunion d'UNICODE n'aura lieu qu'en avril nous a expliqué David. Une réponse dès le moi de mai est prévue.

Qui décide ?

Les nouveaux émojis sont généralement mis en place en janvier, donc pour l'émoji breton cela sera en janvier 2021. Qui décide ? Le consortium Unicode . Unicode consortiumest composé des GAFA: Apple, Google, Facebook, Amazon, plus ADOBE, ORACLE et l'université de Berkeley, des structures principalement basées en Californie mais pas que, puisque le gouvernement des Indes est membre votant comme l'association Emoji. L'association bretonne .bzh est un membre associé sans droit de vote (son logo est sur la page du consortium ). Ces entreprises sont celles qui dessinent vos claviers et y intègrent les codes et les alphabets de toutes les langues du monde. L'unicode est un système d'encodage qui a défini un code pour chacune des lettres de tous les alphabets du monde soit 128 000 caractères. Le système a de la place pour un million de pictogrammes. Encore beaucoup de place pour les émojis !

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1177 lectures.
mailbox imprimer