Emmanuel Macron dépassé par la géographie ?
Communiqué de presse de Bretagne Réunie

Publié le 21/06/18 17:02 -- mis à jour le 21/06/18 18:26

En déplacement aujourd’hui à Quimper, le Président de la République a évoqué la réunification en ces termes : “La Bretagne, cette géographie contrastée que certains voudraient prolonger jusqu’à l’estuaire de la Loire”. S’en est suivie une salve d’applaudissements signe que le public de la salle était visiblement favorable à la Bretagne à cinq départements.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

La suite de son discours à été moins appréciée lorsqu’il a déclaré que “ce sont des sujets aujourd’hui dépassés”.

M. le Président, nous vous informons que la réunification de la Bretagne est une revendication soutenue par la majorité de la population des cinq départements ainsi que ses élus. Le Conseil régional de Bretagne, le Conseil départemental de Loire-Atlantique, des centaines de conseils municipaux ont voté un vœu pour cette réunification. Nous vous informons également que 65 000 électeurs de Loire-Atlantique ont aujourd’hui signé une pétition lancée par notre association afin qu’ils soient enfin consultés à ce sujet. C’est à ce jour là pétition la plus importante jamais réalisée dans ce département.

Non, il ne s’agit pas d’un sujet dépassé car la loi permet jusqu’au 31 mars 2019 à un département de saisir le droit d’option et de changer de région. Il s’agit d’un sujet d’actualité et d’avenir démocratique que vous ne pouvez pas mépriser sur le ton de la plaisanterie.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1383 lectures.
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1
Vos 11 commentaires
Loïc. L
2018-06-21 19:49:15
Lors de sa campagne présidentielle il avait fait un discours lors duquel il faisait comprendre que Nantes est en Bretagne et salve d'applaudissements qui s'ensuivire. Il nous prend vraiment pour ce que nous ne sommes pas, comme tous les autres avant.
(0) 
Loïc. L
2018-06-21 19:51:29
Et il considère que l'identité est un sujet dépassé !! ?
(0) 
Luigi Barsagli
2018-06-21 21:43:44
Je résume la visite de Macron en 3 mots : "Salut les ploucs !"
(0) 
Jacques
2018-06-22 07:25:44
@ Loïc. L
''Il nous prend vraiment pour ce que nous ne sommes pas, comme tous les autres avant''
Au contraire, il me semble qu'il nous prend exactement pour ce que nous sommes...!
Comme les autres lors de l'élection, il a très vaguement évoqué la Bretagne et la réunification pour que cela suffise à déclencher une vague d'articles positifs sur sa personne... et comme les autres il vient nous dire en face : je me suis fichu de vous...!
Yvon Ollivier évoquait l'erreur du mouvement breton qui s'était auto-convaincu que le socialisme allait nous apporter des solutions... or aujourd'hui, le Parti Socialiste français est moribond, il ne nous a rien apporté, mais le mouvement breton se sent orphelin.... et du fait à largement voté MACRON par défaut mais aussi parce qu'il avait ses origines politiques au PSF....
Au prochaine élections pour faire voter les Bretons ''comme il faut'', il va nous sortir : le ''risque FN/RN'' et la lutte contre les ''anti-européens'' (c'était d'ailleurs déjà dans son discours en pointant du doigt des pays qui justement sont aussi pro-européen que les Bretons mais qui à notre différence défendent leur identité et la cohésion de leur pays à l'inverse de nous... donc ils utilisent les Bretons pour lutter contre d'autres personnes qui font ce que nous rêvons de faire, avec le message subliminal : ne faîtes pas comme eux, ne défendez pas votre culture, identité, pays... et vous serez dans le ''camp du bien''! Et ça marche...!)
Je connais nombre d'associations bretonnes qui attendaient le Monarque avec un espoir réel d'une annonce constructive... Où quand la réalité dépasse la fiction...!
Le milieu culturel est-il disposé à soutenir l'action démocratique, à s'intéresser à autre chose qu'à sa petite subvention annuelle et savoir qui va gagner tel ou tel concours???
Nos partis politiques bretons (UDB, PB, BE, Troadec, ADSAV) vont-ils se mettre autour de la table pour proposer aux Bretons un projet commun issu de la volonté des citoyens???? Malheureusement, poser la question c'est déjà y répondre...!
Alors NON, il me semble bien que Macron ne se trompe pas sur nous...!
Actuellement, nous sommes exactement ce que ces Monarques français pensent de nous!
Mais heureusement pour eux que nous nous auto-convainquons du contraire....!
(0) 
Fañch
2018-06-22 13:10:48
que sont 65.000 électeurs ("pygmés" bretons) face à une révolution qui va changer la face du monde. (Mirabeau)
(0) 
Luigi Barsagli
2018-06-22 14:22:43
Un petit rappel quand même sur le contexte également. Macron a rencontré plusieurs fois la Maire de Nantes ces dernières semaines, de façon confidentielle.
(0) 
pierre daniel
2018-06-22 15:25:33
demat deoc'h
Gambetta aux colonies
La France c'est dépassé voila la réalité, après s'ètre faitrecadré sévèrement par les pays européens pour ses propos sur les réfugiés et notamment contre l'italie . Il vient dans une colonie pour montrer qu'il existe c'est pitoyable et cela montre le désarroi des jacobins et l'extrème soumission pour ne pas dire la traitrise des ministres et élus Bretons
Continuons le combat
(0) 
Paul Chérel
2018-06-22 17:43:59
Je repasse mon message: erreur de frappe de ma part;
Amusant, le petit "façon confidentielle" qui termine le commentaire de @Luigi. Que ce sont-ils dit ? Eh bien ! rien au sujet de la réunification. Mais par contre, il est possible que Nantes ait évoqué l'abandon du projet de NDdL pour essayer d'obtenir des "compensations"; Why not ? comme on dit Outre-Manche. Petit aparté fort à propos, les Chinois,de leur côté, ont de gros projets d'avenir pour l'aéroport de Toulouse qui leur a été généreusement attribué. Autre aparté, la Région (est-il nécessaire de préciser la B4) se demande où elle va trouver les sous pour répondre à la demande d'agrandissement nécessaire de l'aéroport de Rennes pour répondre à, paraît-il, une forte augmentation du trafic. Mais tout cela n'a évidemment rien à voir. Circulez ! Paul Chérel
...
(0) 
Luigi Barsagli
2018-06-23 11:40:23
@ Paul Chérel, leur rencontre n'a pas été réellement médiatisée, d'ailleurs il n'en est rien ressorti et Macron ne se déplace pas beaucoup à Nantes. Si vous connaissez le contenu de leurs discussions/marchandages d'épiciers, je vous remercie.
Vu l'empressement de la Maire de Nantes a vouloir créer une Cour d'Appel des Pays de la Loire dernièrement, je doute que le sujet du découpage régional ne l'intéresse (ou ne l'inquiète) pas soit dit en passant ! Son mentor ne se gênait pas pour téléphoner discrétos à Paris pour empêcher toute éventualité de Région Bretagne à 5 départements sans que le sujet soit évoqué dans la presse locale ou lors des élections (certains niais croyant même mordicus qu'il soutenait la réunification).
(0) 
Alter Ego
2018-06-25 08:38:21
Mettez 500 000 personnes dans la rue pour la réunification et il révisera ses cours de géographie.
Le reste n'est que (mauvaise) littérature.
(0) 
Lucien Le Mahre
2018-06-25 18:57:46
Paroles historiques ou perles jupitériennes ?
- La Guyane est une île !
- Les ouvrières de tel abattoir de volailles sont souvent illettrées !
- La réunification de la Bretagne, c'est dépassé !
L'intelligence, c'est très bien, surtout quand on connait ce dont on parle.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.