Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plus
- Enquete -
Elle est noire, sans-papiers et l'homme le sait
Quand on est une femme noire, sans-papiers on se doit d'accepter une agression sexuelle sans rien dire
bernadette Poiraud pour Journal La Mée le 4/01/07 12:04

L'homme est marié, et a des enfants. La femme, Viviane, est mariée aussi et a deux enfants. Elle est noire, "sans papiers" et l'homme le sait.

L'homme et la femme se rencontrent à une permanence d'une association caritative. L'homme propose à la femme de la ramener chez elle avec son colis de victuailles. En fait, il la "tripote", malgré son refus, et tente même de la violer. La jeune femme porte plainte à la gendarmerie de Châteaubriant.

Avec bien des difficultés l'homme reconnaît l'agression sexuelle et la tentative de viol. D'autant plus qu'une autre jeune femme vient porter plainte à son tour.

On dit l'homme un peu simplet. Simplet ou manipulé ? En tout cas il écrit une lettre au Procureur de la République et à la Police des Frontières.

Le Procureur diligente une enquête administrative sur cette famille de sans-papiers, Viviane et Laurent, bien connus à Châteaubriant puisque Laurent a même assuré, bénévolement, trois semaines de permanence lors de l'exposition municipale de fin d'année.

Mercredi 3 janvier 2007, Viviane et Laurent reçoivent une convocation à la gendarmerie : se présenter le lendemain à 9 h.

Diverses associations de Châteaubriant, prévenues à 18 h se mobilisent aussitôt : 40 personnes sont présentes à une réunion le soir même à 20h30. Elles craignent une arrestation de Laurent et Viviane et leur expédition en centre de rétention. Elles incitent Laurent et Viviane à ne pas aller à la gendarmerie.

Jeudi 4 janvier 2007, à 9 h du matin, 45 personnes sont présentes pour dire qu'elles refusent l'expulsion programmée.

Les gendarmes expliquent qu'il y a entrave à la loi. Eh bien oui ! Et c'est volontairement, avec leurs papiers, que les 45 personnes se sont présentées, quatre par quatre, au bureau d'accueil de la gendarmerie, pour un relevé de leur identité.

Tous Solidaires, Solimée, Fraternité de la Mée, Rencontres, Amnesty International, Ligue des Droits de l'Homme, Parti Socialiste, Parti Communiste, Verts, deux Conseillers Municipaux, deux Conseillers Généraux et un maire .......se sont ainsi portés en soutien à des Sans-papiers, menacés d'être expulsés dans un pays où leur vie est en danger, victimes du racisme et de déviations sexuelles !

ABP/BP

Cet article a fait l'objet de 2079 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons