Elisabeth Borne : Il va y avoir des liaisons intercontinentales qui ne passeront pas par Paris
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 20/03/18 18:53 -- mis à jour le 20/03/18 19:09
:

Inaugurant les Assises nationales du transport aérien, Elisabeth Borne, ministre des Transports, se référant aux possibilités de moyens courriers, a déclaré que des vols intercontinentaux ne passant pas par Paris seront bientôt possibles.

Comme l'avait annoncé Challenges, (voir le site) le nouvel Airbus A321neo LR va permettre les vols transatlantique low cost grâce à des réservoirs supplémentaires sur des avions moyen-courriers qui n'étaient pas conçus au départ pour des vols intercontinentaux mais qui vont devenir très rentables. À défaut de NDDL, on espère tous que les aéroports de Brest-Bretagne, Nantes et Rennes se lancent sur ce nouveau marché prometteur.

Philippe Argouarch

logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 1 commentaires
Jacques
2018-03-21 14:03:34
Ben oui,.... et pour cela pas besoin de NDDL...
Par contre, il convient d'avoir "une vraie politique des transports pour la Bretagne", défini par les Bretons et pour les Bretons....
(Sachant que même en A-321 néo LR, on ne fera pas des liaisons quotidiennes pour le Népal ou le Tibet... ni pour toutes les métropoles d'Amérique et de Chine).
Et là, je doute que les ''ex-pro-NDDL'' (les ailes de l'Ouest et autres affiliés) qui nous ont affirmé la nécessité de l'intercontinentalisme pour désenclaver la Bretagne (? la Bretagne n'étant enclavé que par la politique centraliste de la France) soient au rendez-vous...!
La raison est simple, NDDL ne partait pas d'une politique bretonne de transport (d'ailleurs dans les faits, on a entendu tout le monde donner son avis sur le sujet mais pas les Bretons, même le CRB4 a fait semblant de se réveiller quand tout était fini...).
Donc dans une Bretagne où il faut plus de 50 ans pour faire des voies expresses Nord-Sud (car pas destinées à aller à Paris, et pas encore terminées d'ailleurs) on imagine que la question du transport aérien serait débattue vers 2070 au plus tôt quand tout sera organisé sans nous (ou quand les premier A-321 néo LR prendront leur retraite)...
Mais je peux me tromper... J'attends avec impatience la création d'une ''association/syndicat breton de promotion du transport aérien européen/intercontinental'' regroupant les acteurs bretons (CCI, Chefs d'Entreprise, élus, etc...).
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.