Élections sénatoriales : le Parti socialiste distancé par les formations de droite parlementaires, Christian Troadec, non élu, mais placé après les grands partis

-- Politique --

Dépêche
Par Christian Rogel

Publié le 28/09/14 19:43 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Pas moins de 9 listes concouraient aux élections pour le renouvellement des sièges de sénateurs dans le Finistère. Les trois sénateurs socialistes ne sont plus que 2 et l'UMP et l'UDI ont chacun un siège : le sortant UMP, Philippe Paul, maire de Douarnenez est réélu, tandis que Michel Canévet, maire de Plonéour-Lanvern arrive, mais de justesse, à prendre un siège pour l'UDI. François Marc et Maryvonne Blondin sont reconduits pour le PS, mais, pas Jean-Luc Fichet, maire de Lanmeur.

Deux faits saillants : le PS et la droite parlementaire amalgamée ne séduisent pas 17% des grands électeurs qui préfèrent musarder du côté de autres listes. parmi elles, Christian Troadec capte 5,49% des voix (123 sur 2267), ce qui est bien trop peu pour espérer un siège. Sa campagne atypique, sans maire sur sa liste, son porte-parolat des Bonnets rouges, qui fait, parfois office de repoussoir, n'ont pas forcément aidé à convaincre les autres élus qui composent l'électorat particulier de cette élection.

L'Union démocratique bretonne, menée par Paul Guéguéniat, ancien maire de Saint-Yvi, ne recueille que 38 voix et 1,70%, ce qui la place en 7ème position. Le Finistère reste donc pour elle une terre de mission, à l'ombre des grands partis décadents.

Voir aussi :
mailbox imprimer