Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Elections régionales 2004

Le Conseil Culturel appelle les Bretonnes et les Bretons à exprimer leur attachement à la langue et à la culture bretonnes dans leurs choix de vote aux élections régionales. Le Conseil Culturel de Bretagne a établi un récapitulatif de ses attentes en matière de culture bretonne. Ce document a

Philippe Argouarch pour Conseil Culturel de Bretagne le 12/03/04 14:13

Communiqué

Elections régionales 2004

Le Conseil Culturel appelle les Bretonnes et les Bretons à exprimer leur attachement à la langue et à la culture bretonnes dans leurs choix de vote aux élections régionales.

Le Conseil Culturel de Bretagne a établi un récapitulatif de ses attentes en matière de culture bretonne.

Ce document a été transmis le 5 février 2004 à tous les candidats aux élections régionales sauf aux partis de l'extrême droite xénophobe (FN, MNR, MRB), et à Lutte Ouvrière, suite aux déclarations méprisantes de Mme Laguiller concernant la langue bretonne, lors des présidentielles de 2002.

Ce récapitulatif se réfère principalement à la Charte du Conseil de l’Europe pour les langues et cultures régionales ou minoritaires et décline les attentes les plus urgentes : questions linguistiques, audio-visuel, histoire, édition, spectacle et arts, vie associative, patrimoine, réunification administrative de la Bretagne (voir document joint).

Il était en outre demandé aux candidats une entrevue afin de pouvoir approfondir leurs réponses et mieux répercuter leurs positions aux associations adhérentes.

A ce jour, les réponses sont les suivantes :

Bretagne verte unie et solidaire (UDB+Verts+gauche alternative)

A répondu

et proposé plusieurs rencontres

- Transfert de la compétence culturelle à la Région, régionalisation des crédits jeunesse et sports et DRAC

- Conférence régionale de la culture

- Aide à la diffusion des artistes, création de petites salles pour des spectacles légers, éducation musicale et artistique renforcée, aide à la création dans la diversité

- Transfert de la compétence enseignement bilingue breton-français et enseignement du gallo, statut public régional pour les écoles Diwan

- Mise en place d’un plan régional d’urgence de protection et de promotion de la langue bretonne et du gallo dans la vie publique, les médias et l’enseignement, étendu aux

5 départements bretons

- Soutien à la vie culturelle et à la création en langue bretonne et en gallo, soutien au secteur associatif

- Création d’un fonds de soutien à la presse et à l’édition en langue bretonne

- Création d’un service public breton de radio, puis de télévision

- Officialisation de l’usage du breton à l’assemblée régionale, généralisation de la signalisation bilingue sur le réseau routier

- Développement des moyens de l’Office de la langue bretonne

- Volonté de réunification de la Bretagne à 5 départements.

Cette liste fournit un programme très détaillé sur la politique culturelle qu’elle entend défendre avec une volonté claire d’institutionnalisation et de renforcement des compétences de la Région en matière culturelle et linguistique. Il faut aussi noter un engagement ferme en faveur de la réunification administrative de la Bretagne

Bretagne à gauche,

Bretagne pour tous

(PS+PC+MRG)

A répondu

et proposé plusieurs rencontres

- Action à poursuivre pour la ratification de la Charte Européenne des langues régionales et minoritaires

- Développement de la compétence culture du Conseil Régional et transfert de la politique linguistique dans le cadre de l’expérimentation, soutien à la création en relation avec l’aménagement culturel du territoire

- Révision de la Convention additionnelle au Contrat de plan Etat/Région pour le développement du bilinguisme

- Partenariat entre Diwan et la Région sous forme de convention avec intervention pour assurer le rééquilibrage des comptes en attendant la possibilité de son intégration

- Mise en place d’une chaîne publique de télévision régionale bilingue

- Soutien aux radios associatives et à leur travail en réseau, encouragement aux radios du service public à développer l’offre qualitative et quantitative en breton et en gallo dans le cadre de conventions

- Plan de soutien à la production et à la diffusion de l’édition en breton et en gallo (mission du centre régional du livre)

- Création d’un fonds d’aide à la création audiovisuelle

- Généralisation de la signalisation bilingue des équipements relevants de la Région, développement du bilinguisme dans les publications de la Région

- Recherche de partenariat avec le Conseil Général de Loire Atlantique pour la promotion de la langue bretonne dans ce département

- Coopération renforcée avec les Pays de Loire et la Basse Normandie

- Transformation de l’Office de la langue bretonne en EPCC comme outil de la politique linguistique régionale.

Cette liste affirme sa volonté de débloquer le cadre juridique imposé à la langue bretonne et s’engage à aller vers la mise en place d’une politique linguistique pour la Bretagne.

Si elle s’engage à renforcer la coopération avec les régions voisines, et si elle exprime oralement son désir de voir la réunification administrative de la Bretagne (après un référendum), on ne retrouve pas cet objectif dans les documents de campagne.

Faire gagner la Bretagne (UMP)

A répondu par courrier

sans accorder de rencontre

- Amplification de l’action menée lors du dernier mandat en faveur de la culture bretonne et de la culture en Bretagne

- Ouvrir davantage la culture à tous (organisation d ‘une semaine « culture accès libre », action en partenariat avec l’éducation nationale pour favoriser l’accès des lycéens à la culture)

- Conforter les moyens de l’office de la langue bretonne au service du développement de la pratique du breton

- Soutenir l’inscription du parlement de Bretagne à l’inventaire de l’UNESCO du patrimoine de l’humanité

- Conforter l’activité du monde associatif en ouvrant un portail internet mis gratuitement à disposition des associations.

Dans son courrier au Conseil Culturel de Bretagne,

le Président sortant met en avant son bilan en insistant sur le plan de pérennisation de l’emploi des jeunes dans les associations, le doublement des aides accordées au Conseil Culturel, l’augmentation des crédits consacrés à la culture, les 14 M d’euros consacrés depuis 99 à la langue bretonne.

Le Conseil Culturel de Bretagne a constaté et regretté au cours du précédent mandat :

- L’absence totale de réaction politique de la Région face au refus du Conseil d'État d'accorder un statut public aux écoles Diwan et aux difficultés qui en découlent, sinon une simple avance sur la subvention 2004,

- le refus de demande de transfert de compétences en matière de langue bretonne dans l’enseignement, dans le cadre de la décentralisation et du droit à l’expérimentation,

- l'absence de réaction et de soutien suite à la manifestation du 22 mars 2003 à Rennes.

- L’absence de dénonciation du non-respect par le Rectorat de la Convention additionnelle au Contrat de Plan Etat-Région (concernant la langue bretonne) sur le bilinguisme

- La dégradation de l’aide à l’édition (retrait de cette activité à l’Institut Culturel de Bretagne, opacité des règles de soutien, suppression d’aide à édition aux associations).

- Un budget prévisionnel 2004 en régression de 6% pour le chapitre « langue et culture bretonne » (source CESR).

Liste UDF

A répondu par courrier

- sans accorder de rencontre Soutien plus appuyé aux festivals

- Sauvegarde du breton et du gallo avec droit à l’expérimentation notamment pour les écoles Diwan et aide aux radios locales bretonnantes

- enseignement et la diffusion de l’histoire (livres, radio, télévision…),

- soutien à TV Breizh pour l’obtention d’un faisceau hertzien régional

- Soutien au référendum pour la réunification

- Structuration de la diaspora bretonne

Désir de gouvernement régional comparable à ce qui se trouve dans de nombreux états européens. L’UDF faisant partie de la majorité sortante, les remarques formulées ci-dessus sur le bilan de l’assemblée sortante concernent, pour une part, cette liste.

LCR

Pas de réponse officielle

En conséquence, le Conseil Culturel appelle les Bretonnes et les Bretons attachés à la diversité culturelle et linguistique et à leur région :

- à participer activement aux élections régionales de mars 2004

- à exprimer cet attachement en intégrant à leur choix de vote, les réactions des différents candidats à nos sollicitations en faveur d'une culture bretonne vivante et les projets politiques qui visent à assurer l'avenir social de la langue bretonne.

mailbox
imprimer
logo
Le Conseil culturel de Bretagne est une chambre consultative chargée de proposer des avis, voeux et études sur la politique publique de la Région en matière de culture, identité bretonne et rayonnement de la Bretagne. Présidé par Catherine Latour, le CCB est composé de 70 représentants issus du monde associatif et institutionnel et de personnalités oeuvrant pour le développement de la culture bretonne.
Voir tous les articles de Conseil Culturel de Bretagne
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 3 ?