Elections nationales ? Le pire nous attend !

-- Politique --

Chronique de Yvon Ollivier

Publié le 4/05/22 8:15 -- mis à jour le 04/05/22 09:05

Sans qu’il soit besoin d’attendre le résultat des législatives , qui devrait logiquement conforter la macronie, certains enseignements peuvent d’ores et déjà être tirés de ces élections.

L’avenir ne va pas être facile pour tous ceux qui souhaitent l’émancipation de la Bretagne.

La macronie, qui défend les intérêts de la classe dominante et du système jacobin, restera un frein à toute évolution significative. Les élites se rejoignent dans la volonté d’éviter toute dérive à la catalane : « Apprenez la langue et l’histoire du pays aux enfants et vous verrez que dans vingt ans le peuple relèvera la tête ». Ils feront tout pour maintenir le statu quo mortifère.

Demandons-nous pour quelles raisons rien n’avance en Bretagne depuis si longtemps. Si nous sommes les plus mauvais sur le terrain de l’enseignement des langues que l’on dit « régionales », c’est par manque d’intelligence collective mais encore parce que nous sommes certainement les plus craints. Les enseignants de l’Education nationale font bloc autour du système dont ils sont les piliers.

Le mieux que l’on puisse attendre de la macronie, c’est le maintien des acquis. Mais encore nous faudra-t-il être méfiants car la circulaire prise pour limiter les effets de la décision du Conseil constitutionnel du 21 mai 2021 rejetant l’immersion est illégale et pourrait fort bien être rapportée. Fort d’une nouvelle légitimité, je vois mal ce qui pourrait dissuader le pouvoir de se résoudre à appliquer l’état de droit et refuser de prolonger la contractualisation des écoles Diwan avec le traitement des enseignants. Diwan ne s’en relèverait pas.

Je vois mal ce qui pourrait dissuader le pouvoir macroniste de réformer, en début de mandat, la carte judiciaire pour mettre un terme à mille ans d’unité judiciaire de la Bretagne. C’est dans leurs cartons.

Face à la macronie, nous avons l’opposition formée principalement des deux extrêmes, droite et gauche, réunis dans la volonté de faire disparaître le moindre fait identitaire breton. Et si l’un de ces extrêmes, par exemple sous la direction de Mélenchon, prenait le pouvoir, fort de l’union de la gauche, nous serions en crise ouverte. Ce pouvoir abusera d’autant plus de sa force en matière culturelle qu’il rencontrera l’échec sur le terrain économique. Nous n’aurons plus d’autre alternative que de résister ou de voir disparaître tout ce que nous avons construit. Il me semble que la sagesse commanderait alors de constituer un comité breton de vigilance susceptible de réunir toutes les forces bretonnes. Dans tous les cas, nous devrons rester sur nos gardes.

L’autre enseignement, c’est l’erreur fondamentale qui consista à faire exploser « oui la bretagne », amorce d’une plateforme bretonne susceptible de prendre un jour le pouvoir en Bretagne.

L’alliance avec les partis parisiens ne portera jamais de fruits, tant leur lecture est avant tout nationale. L’exemple de EELV qui rompt ses tièdes engagements décentralisateurs pour rejoindre le parti robespierriste LFI suffirait à nous vacciner à jamais. Mais nous le savions déjà. Pour ma part, je n’arrive pas à comprendre que des militants bretons convaincus adhèrent aux idées de Mélenchon ou se félicitent de l’accord LFI/EELV. Il y a là une contradiction flagrante d’engagement.

La prochaine législature risque d’être formée de députés parisiens parachutés chez nous, incapables de défendre les intérêts bretons faute de les connaître.

Nous ne devons rien attendre du PS qui porte sur ses épaules le poids de toutes les trahisons historiques. Il ne repose que sur le clientélisme et plus pour longtemps j’espère. Les rats quittent le navire en perdition. Les socialistes ne sont capables que de fausses promesses, comme ce vœu au soutien de l’autonomie de la Bretagne qui rejoindra tant d’autres déclarations aux oubliettes.

Rien n’avancera tant que nous persisterons à nous jeter en masse dans les bras du moins pire des partis parisiens tels les insectes vers la lumière. L’important n’est pas d’obtenir quelques élus au Conseil régional, mais d’en prendre la direction pour faire bouger enfin les lignes et marquer le retour de la Bretagne en ce siècle.

Ce manque d’ambition politique puise à la source de notre regard sur nous-mêmes, marqué par des décennies de déconsidération.

Après la résilience culturelle, le chemin de la résilience politique est ouvert. Il nous suffit de l’emprunter.

Yvon Ollivier

auteur

Voir aussi :

7  1  
mailbox
imprimer
logo
Yvon OLLIVIER est juriste, auteur de l'ouvrage "la désunion française essai sur l'altérité au sein de la République" ed l'harmattan 2012 et membre de la coordination des juristes de Bretagne blog associé desunion-francaise.over-blog.com
Vos 26 commentaires
Kerbarh
2022-05-04 09:15:34
Il faut être patient. Le jacobinisme conduit inéluctablement la France vers une guerre civile ou une crise majeure. Nous allons revivre bientôt la débâcle de 1940 ou la crise de 1958. Il faudra être prêt pour des propositions fédéralistes.
(2) 
Tangi Manac'h
2022-05-04 10:43:17
Tout à fait d'accord avec cette analyse. Il est probable que nous assistions à un "raidissement" de la Gauche et de la Droite françaises au nom de l'"union nationale", de la rationalité budgétaire, de la laïcité.. et qu'on ressorte encore les vieux épouvantails de la Seconde guerre Mondiale (le Gwenn ha du, Breiz Atao). En même temps, je doute que la majorité des habitants de Bretagne de gauche se reconnaisse dans LFI. Nous sommes majoritairement attachés à notre culture et à notre environnement, pour la décentralisation (voire plus ?), un Breton sur deux se sent autant Breton que Français... Difficilement compatible avec le logiciel des fans de Robespierre. LFI restera un parti de l'étranger, malgré ses probables (mais très limités) succès électoraux. Aux partis bretons de mener leur chemin.
(2) 
Alter Écho & Ego machin
2022-05-04 10:43:28
"« L’avenir ne va pas être facile pour tous ceux qui souhaitent l’émancipation de la Bretagne. »"
Mais Yvon Ollivier, savez-vous combien des plus vieux d’entre nous cumulent « d’avenirs » pas faciles ? Et nous sommes maintenant au terme du dernier avenir, et un autre commence borné par la dernière élection présidentielle parisiano-française, et une guerre impensée, peut-être terrible, qui gronde à l’Est, et bientôt d’Est en Ouest peut-être. Il s’y ajoute les déliquescences de l’establishment jacobin rongé par beaucoup de déviances, miné et appelé à une forme de rénovation par les prétentions et préparations d’un nouvel ordre élaboré par des prétendants de tendance islamo-jacobine.
Pendant les « avenirs passés », des organisations bretonnes, des plateformes et des personnes se réclamant de la « militance bretonne » ont participé, de droite et de gauche, à l’émergence à cette nouvelle chimère qui se dessine et présage d’un amer nouvel avenir, qui serait sans doute pire pour BRETAGNE et Bretons, que ce que pire, nous vivons déjà! Et de pire en pire, que l’on expire le dernier soupir, n’aura plus rien, du pire !
Non seulement tous ces avenirs pas faciles, mais vides de toute raison de penser que celui qui suivra (et ceux qui suivront) sera meilleurs, si les prise de conscience et les changements nécessaires avec la prise de moyens ne restent toujours remis, et qu’à venir , venir , venir !
Y,Ollivier vous avez oublié Marine Le Pen dans votre article. Inexistante ? Serait-elle devenue un recours pour éviter l’Apocalypse qui se profilerait pour certains?
Ma foi, faute d’offre fortement sécurisante pour ce pays (France), nous nous sommes un peu habitués à l’insécurité et destruction culturelle et civilisationnelle, de plusieurs maux ce serait possiblement choisir le moindre!
(1) 
Penn Kaled
2022-05-04 10:50:07
Depuis longtemps ,quand à juste titre vous alertiez du risque de voir Marine Le Pen de parvenir à la présidence ,je vous alertais du risque Mélenchon que beaucoup à l'époque prenait à la légère ,aujourd'hui l'incroyable peut se réaliser ,je suis outré de la manière dont la gauche française s'est brutalement couché devant cet autocrate ,potentiel ,bien pire dans l'esprit que Robespierre .L 'UDB pour le moment se fait silencieuse ,elle sortirait grandie si elle ne rejoindrait pas cette alliance scélérate ,en plus cela lui permettrait un potentiel élargissement de son électorat aux législatives ,du coté des socialistes régionalistes et autres qui refusent tout simplement le diktat Mélenchon Mieux si elle signait accord de non concurrence à défaut d'alliance avec le parti breton .Concernant la LREM effectivement cet organisation comprend des ultra jacobins mais aussi des démocrates aux tendances fédéraliste et pro européens ,le risque pour les questions bretonnes n'est pas le même qu'avec un éventuel accès au pouvoir de LFI ou du RN voir une alliance stratégique de ces deux extrêmes .
(0) 
Marie-Noelle Rinquin
2022-05-04 10:50:42
Cher Yvon Ollivier, merci pour votre très juste analyse. Accrochons-nous et soyons vigilants!
(1) 
Kerbarh
2022-05-04 19:27:59
Il faut être patient. Le jacobinisme conduit inéluctablement la France vers une guerre civile ou une crise majeure. Nous allons revivre bientôt la débâcle de 1940 ou la crise de 1958. Il faudra être prêt pour des propositions fédéralistes.
(1) 
Alter Écho & Ego machin
2022-05-05 15:21:06
Les dames Appéré et Rolland ont choisi leurs électorats! Islamo-jacobin et gauchiste avec Mélenchon contre l'électorat breton, contre la BRETAGNE. (Cf: LCI )
(0) 
Penn Kaled
2022-05-05 16:53:13
Pour information ,il semblerait d'après un article du télégramme ,que Troadec s'incline également devant LFI ...c'est tout de même un peu étonnant, à moins qu'il s'agit d'un chois stratégique de sa part ,lui permettant entre autres , d'essayer de sortir des ornières dans lesquelles ,il s'est embourbé ???
(0) 
Damien Darras
2022-05-05 20:00:03
Penn Kaled: contrairement à Troadec l"UDB ne s"est pas inclinée denat les ultra-jacobins de LFI et entend bien faire entendre la voix de la gauche fédéraliste bretonne.
Alyer Echo etc...: on voit bien de quel côté vous penchez. Commeny pouvez-vous prétendre défendre le peuple breton et militer en même temps pour l'extrème droite française bien plus dangeureuse que LFI ?
(1) 
Kerbarh
2022-05-06 07:04:10
Il est souvent fait état que les multinationales sont un vecteur de destruction des cultures minoritaires. Ce qui est vrai. Mais n’oublions pas qu’elles ont un allié dans chaque pays: la gauche marxiste ou même social démocrate. L’objectif principal de la gauche est d’aboutir à l’égalité absolue entre les humains. Les cultures minoritaires nationales doivent se fondre dans un absolu plus grand. Il suffit de voir la réaction du PS espagnol qui s’est rapproché de la droite nationaliste espagnole contre le mouvement catalan.
(1) 
Michel bernard
2022-05-06 10:04:45
Avec des allies comme melanchon robesperriste autoproclame qui faisait egorger et guillotiner tous ses opposants girondins ,dont les chouans de bretagne les bretons on choisi un chef qui installerait une dictature plus que jacobine,dont on ne reviendrait pas ,faites comme nos grands ancens de 1940 refusons l alliance avec un dictateur .
(0) 
Penn Kaled
2022-05-06 11:17:03
Damien j'ai pris note de votre commentaire ,mais il ne me semble pas que vous ayez lu mon premier ,dans lequel je suggère ,à défaut d'un accord entre le parti breton et l'udb ,au moins qu'il y ait un pacte de non concurrence . Je suis certain que la base du militantisme enverrait un camouflet lors des élections aux dirigeants qui entretiennent les divisions stupides au sein du mouvement breton ,ce qui favorise l'influence des extrémistes de droite comme de gauche qui contribuent de part certaines de leurs actions à discréditer la cause aux yeux de la population .On a vu un sinistre exemple dans le genre encore à Berrien les jours passés .
(0) 
Rafig
2022-05-06 13:32:45
La république française est un des dernier État stalinien qui détruit en faisant moins de bruit que Poutine, mais qui est terriblement plus efficace. Nous le savons donc maintenant défendons notre pays comme les Ukrainiens mais avec des moyens aussi efficaces qu'il seront pacifiques. Comme pour l'écologie, chacun peut réduire ses consommations et s'acheter des panneaux solaires, chacun doit prendre sa part à la défense de la Bretagne et lutter point à point contre notre disparition programmée. C'est ce que l'on appel un BRETON !
(1) 
Damien Darras
2022-05-06 13:38:11
Kerbarh:" L’objectif principal de la gauche est d’aboutir à l’égalité absolue entre les humains". Vous pronez donc l'inégalité des êtres humains avec des races supérieures et d'autres inférieure, ou des individus qui réussissent et d'autres qui ne sont rien? Cette confusion entre "égalité" et "uniformité" montre bien que décidemment beaucoup de prétendus défenseurs de la Bretagne ne sont que des clones de leurs maîtres jacobins dont ils ont bien assimilé l'enseignement ...
(0) 
Kerbarh
2022-05-06 19:14:24
Damien Darras : égalité dans le sens de clonage. Tous les hommes sont bien sûr égaux en droits et devoirs. Dans un système fédéral et pour le même travail, le smic est plus élevé à San Francisco qu’à Sacramento. C’est dans ce sens que je voulais parler d’égalité.
(1) 
Alter Écho & Ego machin
2022-05-06 20:46:52
D.Darras je ne suis pas surpris que vous confondiez (ce que je ne crois pas) l’action de militer, avec une forme d’interrogation qui peut être posée intelligemment, puisque restant la seule formation qui n’a rien à se reprocher, et nous ne pouvons pas non plus lui reprocher toutes les dégradations constantes subies par la France depuis cinquante ans, en tout domaine qui fait son identité.
Toutes les régions et vieilles nations de cet hexagone subissent par contrecoup, les effets de ces dégradations d’une façon ou d’une autre, tant nous sommes aliénés et soumis aux gestions erratiques et négatives de tous vos hommes et femmes politiques aux compétences donc discutables, très !
Ces inconvénients qui nous sont infligés, nous donnent tous les droits de nous en plaindre!
Ainsi de discuter librement, de constater et d’émettre des désaccord profonds sur les choix politiques aberrants que ce système nous impose, pas seulement à nous Bretons, et dont les conséquences nous sont à beaucoup, inadmissibles Ce ne sera donc pas vous Damien Darras, qui viendrez nous donner quelques petites leçons dérisoires, ni insulter, et vouloir nous prêter des opinions fielleuses comme vous le faites dans votre commentaire à Penn Kaled.
En cela je pense que vous, vous avez beaucoup, énormément de clones en France, gardez-les, ne nous les prêtez pas ! Vos clowns !
Et si j’estimais que faire élire Marine Le Pen et Éric Zemmour pouvait servir les revendications bretonnes, eh bien je voterais pour eux ? Sans aucun état d’âme D.Darras!!! Vous pouvez vous le dire !
J’ai un profond mépris pour les meutes qui montrent les crocs, hurlent, éructent, vocifèrent crachent du haut en bas de l’état et de tout le système politique et populaire français, qui s’acharnent haineusement à répéter inlassablement, qu’ils ne sont pas RÉPUBLICAINS. Si cela est véritablement vrai, il faut le démontrer :
Alors osez donc demander, avec la même haine et de vos belles voix:
IL FAUT DISSOUDRE « LE RASSEMBLEMENT NATIONAL ET RECONQUÊTE » !!! BANNISSEZ –LES!!!
Osez donc réclamer cette dissolution, D.Darras vous et vos amis, que l’on voit un peu comment ça se passerait. Qu’on en finisse. Mais ils vous sont nécessaires. Et puis je pense que vous n’êtes pas assez courageux pour aller jusqu’au bout ! Ils vous faudra trouver autre chose pour ostraciser, que des Q.I d’huîtres !
(0) 
Penn Kaled
2022-05-07 09:10:08
Il semblerait que mon dernier commentaire ne vous est pas parvenu ?
(0) 
Yvon ollivier
2022-05-07 09:14:44
Tout a fait pen kaled. Impossible de le mettre en ligne. Problème technique ?
(1) 
Penn Kaled
2022-05-07 09:35:33
Damien il semblerait que vous n'ayez pas lu mon premier commentaire .Pour l'UDB à défaut d'une alliance impossible avec le parti breton ,si au moins un accord de non concurrence était possible ? Je suis persuadé que la base militante enverrait un camouflet aux dirigeants qui entretiennent les divisions au sein du mouvement breton . Par contre si la Bretagne aurait un minimum d'autonomie ces séparations au nom de la démocratie seraient tout à fait justifiées .La situation actuelle ne fait que favoriser les extrémismes au sein du mouvement breton , entrainant une marginalité qui fait bien l'affaire de l'état français et des ennemis de la cause bretonne .Pour exemple nous avons assisté à une manifestation stupide de cet extrémisme à Berrien les jours passés .Pour le coup c'était l'extrême droite mais il y a aussi des actions irresponsables de l'extrême gauche bretonne .Comment voulez vous que les scores du mouvement breton ne décollent pas ,tant que l'on fasse en sorte que certaines minorités soient mises hors d'état de nuire ,mais il en faudra du courage .
(0) 
Damien Darras
2022-05-07 10:47:31
Alter Écho & Ego machin: Vous avez l'air de bien connaitre le "QI des huitres"? En effet comment un esprit normalement constitué peut-il un seul instant imaginer qu'un parti altérophobe et raciste, ultrajacobin, adorateur d'une France-Éternelle-Une-et-Indivisible composée d'un seul peuple, avec une seule histoire, une seule culture, une seule langue (Ein Volk, ein Reich, ein Fûhrer?) " pourrait servir les revendications bretonnes"? Avez vous oublié les erructations de votre Marine nazionale contre lr bilinguisme affiché en Bretagne, ou son idée de supprimer les régions ? En réalité le seul projet qui n"a jamais été essayé c'est le Fédéralisme, et j'ajouterai le Fédéralisme Intégral tel qu'il a été théorisé par Denis de Rougemont, Alexandre Marc ou Guy Héraud. C'est la seule antidote au poison de l'extrème droite...
(2) 
Kenavo le veau
2022-05-07 10:58:04
Penn Kaled, où avez-vous vu des extrêmistes en Bretagne ??
Nous ne voyons au contraire que de l'eau tiède et des modérés qui se couchent devant une soupe, un strapontin, une indemnité locale, ou un poing sur la table jacobin. L'extrêmisme, c'est mal, sauf que nous vénérons quand même les violences "éxotiques" sauce IRA et Sinn Fein.
Regardez le résultat de 70 ans de modération en région nantaise. Jamais eu la moindre action d'envergure ou violence dans ce coin là, les Pays de la Loire quoiqu'on en dise y sont passés comme une lettre à la poste. Il faut leur envoyer des drapeaux pour qu'ils s'en souviennent encore un peu. Avec le château quasi étiqueté Val-de-Loire avec des fleurs de Lys apposées dessus.
(0) 
Alter Écho & Ego machin
2022-05-07 11:47:03
Je vous en prie Damien Darras, poursuivez vos recherches sur les charitables antidotes...Il y a bien d'autres de plus nécessiteux, autour de vous.
(0) 
Kerbarh
2022-05-07 14:51:51
Les jacobins sont dans le déni de la réalité. Diriger la France de façon ultra centralisée conduit à l’effondrement du pays. C’est mathématique. Reste à savoir quand. Mais la date approche. Le renaissance de la Bretagne et de la France ne peuvent venir que d’une organisation fédérale ou confédérale de l’état.Type Suisse ou États Unis.
(1) 
Kerbarh
2022-05-07 21:11:48
Les jacobins sont dans le déni de la réalité. Diriger la France de façon ultra centralisée conduit à l’effondrement du pays. C’est mathématique. Reste à savoir quand. Mais la date approche. Le renaissance de la Bretagne et de la France ne peuvent venir que d’une organisation fédérale ou confédérale de l’état.Type Suisse ou États Unis.
(0) 
Brocélbreizh
2022-05-08 16:34:21
@ Yvon Olivier,
Je partage grandement votre analyse même si, à mes yeux, les personnes importent plus que les étiquettes de gauche ou de droite.
Cela fait 60 ans que L' UBD, le plus vieux parti de France :
- S'incline au profit des centralisateurs de gauche ;
- Parle de solidarité et utilise la question Bretonne pour obtenir quelques postes ;
- Est incapable de faire son aggiornamento ;
- Reste abonné à 2% sans M. Troadec .
Quel intérêt pour les Bretonnes et les Bretons ? Aucun.
Le plus cocasse à mes yeux est le fait que le groupe ALVAN et AHEZ véhicule, plébiscite et promeut notre culture en 3 minutes 30 mieux que l'UDB en plus d'un demi-siècle. Le groupe a refusé de chanter en Français, ce qui est courageux face à l'idéologie jacobine.
@ Penn Kaled,
Soyez certain qu'en France, entre Mélenchon et le Pen au 2ème tour, l'extrême droite l'emportera d'autant plus du fait de l'agrandissement de la famille LE PEN/ZEMOUR/MARÉCHAL.
- Le culte du chef est un des dénominateurs commun des extrêmes
- Le centralisme d'état est un élément moteur à ce crétinisme idéologique teinté d'individualisme malsain (partagé d'ailleurs part un bon nombre de politicards).
Il vaut mieux en rire et faire preuve de patience effectivement car le temps long joue indubitablement en notre faveur, quelque soit les soubresauts et les hoquets de la France.
Lorsque des politiciens se revendiquent fédéralistes, ils ne font rien d'autre que de la manipulation intellectuelle en jouant sur le jeu : idées de droite ou idée de gauche. En effet, nul ne peut se qualifier "fédéraliste" dès lors qu'il évolue fièrement dans un système hyper-centralisateur.
L'UDB se dit fédéraliste. il rend service aux conservateurs de gauche et de droite -pour des bénéfices individuels de court termes- sur le dos de ceux qui vivent en Bretagne et des fédéralistes....
Une chance pour les fédéralistes en général, ce vieux parti à enfin trouvé son équivalent à droite, pas fédéraliste non plus d'ailleurs, le bien-nommé Alliance souverainiste bretonne.
Cela fait des vacances aux Breizh Europa et Afb-Ekb.
Nos écolos-bobos, orientés plus à gauche, sont prêts à s'allier avec des pro-nucléaires au niveau national ou accepter de couper des arbres dans le centre ville pour quelques postes (à Rennes). Il a tout de même fallu l'intervention de la Justice qui l'a interdit : motif : décision non fondée. Concernant le métro à Rennes, il y eu débat pour un tramway. Motif du choix du métro : rues trop étroites. Sauf que par le passé, il y avait des tramways à Rennes, et ce jusqu'en 1952 ! Résultat : fissures d'immeubles, insécurité de la population dans ces espaces, pollution. Deux milliards, c'est un peu cher pour tout ce monoxyde de carbone supplémentaire produit depuis des années, non ? Un peu cher aussi pour certains habitants de Rennes Métropole : Bécherel, St-Sulpice la Forêt...
(voir le site)
(1) 
pcosquer
2022-05-09 23:31:55
@ Damien Darras, vous reprenez la phrase de Kerbarh: " L’objectif principal de la gauche est d’aboutir à l’égalité absolue entre les humains". Puis vous écrivez : "Vous pronez donc l'inégalité des êtres humains avec des races supérieures et d'autres inférieure, ou des individus qui réussissent et d'autres qui ne sont rien? Cette confusion entre "égalité" et "uniformité" montre bien que décidemment beaucoup de prétendus défenseurs de la Bretagne ne sont que des clones de leurs maîtres jacobins dont ils ont bien assimilé l'enseignement ..."
Sauf erreur de ma part vous défendez la gauche par idéologie. Je dis par idéologie parceque vous ne la critiquez pas en fait. Libre à vous.Mais du coup vous la défendez très très mal. En fait, ce n'est pas le but de l'égalité qui peut être reproché selon moi à la gauche mais bien plus son idéologie des races... Ben oui, en 1900, la troisième république en France est entre autre : autoritaire, jacobine et colonisatrice...ce sont des républicains de gauche. Et cette colonistation est justifiée par elle dans l'héritage du racisme scientifique qui précède la troisième république; on trouve ici toute la fragilité de la pensée bretonne qui s'est raliée à la république Française juste avant la première guerre mondiale sur cette assise tristement raciste. L'inconcience bretonne ou la naïveté Bretonne; l'UDBme semble avoir beaucoup de mal à se sortir de cette skizophrénie...Le prix à payer est très cher pour le Bretons: sortir de la pauvreté mais aussi anihiler leur identité.... Reconstruire les choses aujourd' hui passe par d'autres schémas de pensée.
En ce qui concerne la droite, elle n'était, à priori, pas colonisatrice à ce moment là: le vote pour un apport financier à la colonisation du Tonkin n'a pas obtenu beaucoup de voix des députés de droites à ce moment là; cependant il est probable qu'elle en a tiré des bénéfices. De toute façon droite et gauche française sont les mamelles du jacobinisme : pas question d'offrir un autre pis à la population.
(1) 
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.