Elections municipales: le Parti Breton présent dans la diaspora

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti breton
Porte-parole: Gérard Olliéric

Publié le 28/02/08 13:50 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le Parti Breton présente des candidats dans plusieurs communes de Bretagne mais aussi dans la diaspora bretonne.

Jean-Philippe Le Dantec est candidat du Parti Breton sur la liste du Mouvement Démocrate (MoDem) à Eaubonne (95). Il nous explique qui il est et pourquoi il a choisi de se présenter.

Fédération IDF : Bonjour Jean-Philippe. Est ce que tu peux te présenter en quelques mots, et nous dire qu'est ce qui t'as poussé à entrer au Parti Breton ?

Jean-Philippe : "Je défends la culture bretonne depuis toujours. Etudiant, je donnais déjà des cours de breton. Je fais partie encore de nombreuses associations. Néanmoins, j'ai pris conscience que sans un pouvoir politique pour la soutenir, la culture bretonne ne survivrait pas très longtemps. De plus, je ne vois pas pourquoi les Bretons n'auraient pas le droit d'avoir leur pays et la possibilité de gérer leurs affaires comme les Irlandais, les Catalans et bientôt les Kosovar."

Fédé IDF : La vie d'un parti, c'est entre autre les élections, moment important. Pourquoi avoir choisi de te présenter aux municipales ?

Jean-Philippe : "Il y a plus d'un million de Bretons en région parisienne. En me présentant, je leur montre qu'une autre voie est possible hors du débat traditionnel droite-gauche. Par mon action sur le terrain, j'assure une crédibilité à des idées considérées par beaucoup comme subversives."

Fédé IDF : A Paris, le PB a choisi de passer un accord avec le MoDem. Comment se passe le travail avec tes colistiers ? Comment vis tu la campagne ?

Jean-Philippe : "Les relations sont très bonnes. Nous sommes sur la même longueur d'onde pour la plupart des sujets. Par exemple le MoDem est pour l'application du principe de subsidiarité. Nous aussi !"

Fédé IDF : Qu'est ce qu'un militant breton peut apporter à une ville de région parisienne ?

Jean-Philippe : "Il peut montrer que Paris n'est pas la France et qu'au lieu de chercher à fabriquer du "Français standard" il est bien préférable de nous enrichir les uns les autres de nos différences tout en les respectant."

Fédé IDF : Qu'est ce qui te parait le plus important à faire pour la Bretagne?

Jean-Philippe : "Faire en sorte que les Bretons puissent rapidement reprendre en main leur destin et celui de la Bretagne. Et ceci pour que l'on puisse encore parler de Bretagne dans les années à venir, pour que notre culture se développe, pour que notre identité soit conservée, pour que nos enfants sachent qui ils sont et d'où ils viennent, pour que nous soyons reconnus comme une nation à part entière au sein de l'Europe."

Fédé IDF : Comment envisages-tu la Bretagne dans 20 ans ?

Jean-Philippe : "Enfin libre et florissante."

Fédé IDF : Merci, et bonne chance pour les élections !

(voir le site)

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1523 lectures.
mailbox imprimer
Le Parti Breton a pour but de rassembler, d'unir et d'organiser tous les bretons et amis de la Bretagne décidés à réveiller la conscience nationale du Peuple Breton afin que celui-ci se dote enfin des structures politiques, économiques, sociales et culturelles lui permettant d'assurer en tant qu'entité internationalement reconnue, son avenir et son épanouissement dans le cadre d'une Europe des Peuples et de la Solidarité
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 9 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.