Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
Élections législatives en Espagne : forte progression des nationalistes catalans et basques
Les élections de ce dimanche 20 novembre ont donné une majorité absolue au Parti Populaire espagnol (droite) ; en revanche, en Catalogne et au Pays Basque, c'est le vote nationaliste
Jacques-Yves Le Touze pour ABP le 21/11/11 13:32

Les élections de ce dimanche 20 novembre ont donné une majorité absolue au Parti Populaire espagnol (droite) ; en revanche, en Catalogne et au Pays Basque, c'est le vote nationaliste qui a fortement progressé avec un total de 19 députés pour la Catalogne (36,41 %) et 11 députés dans la Communauté autonome basque (51,54 %).

Catalogne

Les nationalistes de Convergence et Union (CiU) (centre-droit) progressent fortement avec 6 députés supplémentaires (16 au total) avec 29,35 % des voix ; les républicains indépendantistes d'ERC maintiennent leurs 3 députés avec 7,06 % des voix ; les socialistes du PSOE recueillent 26,63 % et 23 députés, le Parti Populaire 20,71 % et 11 députés.

Pays Basque (Communauté autonome)

Les indépendantistes de gauche d'Amaiur font une percée remarquable avec 6 députés et 24,12 % des voix ; bien que demeurant premier parti en voix de la Communauté autonome basque, le PNV (Parti Nationaliste Basque) (centre) avec 27,42 % des voix perd un siège avec 5 députés ; les socialistes du PSOE obtiennent 4 députés avec 21,54 % et le Parti Populaire 3 députés et 17,8 %.

Navarre

La Navarre est considérée par les nationalistes basques comme faisant partie du Pays Basque historique ; Amaiur y obtient un siège avec 14,63 % des voix, le PNV un siège apparenté avec 12,76 % ; le PS un siège avec 22,21 % et le Parti Populaire à travers l'Union pour la Navarre 2 députés avec 38,25 % des voix.

Galice

Le BNG (Bloc Nationaliste Galicien) maintient ses 2 députés avec 11,25 % des voix ; le Parti Populaire domine avec 52,52 % des voix et 15 députés, les socialistes étant réduits à 6 députés avec 27,69 %.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1872 lectures.
logo
Démocrate, Lorientais, Breton, Européen, curieux du monde, de ses cultures, engagé pour la démocratie , la construction d'une Europe fédérale, l'émancipation de la Bretagne pour lui redonner toute sa place au sein des nations européennes..... Voilà, n'hésitez pas à commenter, à critiquer, à applaudir, à suggérer ! Voir aussi mon blog (voir le site)
Voir tous les articles de de Jacques-Yves Le Touze
Vos 5 commentaires
Bertrand Deléon Le Lundi 21 novembre 2011 18:27
Amaiur : 7 sièges ; PNV : 5 sièges dont respectivement 1 siège en Navarre. Le PNV ne demeure plus le premier parti de la communauté autonome comme le dit l'article.
(0) 

JY Le Touze Le Lundi 21 novembre 2011 18:45
Avec 27,42 % des voix, le PNV reste le premier parti de la CAV (communauté autonome basque) mais comme je l'ai indiqué perd néanmoins un siège avec 5 députés. On peut retourner la phrase: Amaiur gagne 6 sièges dans la CAV et devient la seconde force politique avec 24,12% des voix...En résumé, la première force politique en voix obtient un député de moins que la seconde force politique en voix ce qui vient en grande partie de la répartition régionale des votes. Après tout dépend de ce qu'on veut mettre en valeur et les partis politiques concernés le feront bien évidemment comme il est de règle en politique.
Pour la Navarre, Amaiur gagne 1 siège et le PNV 1 siège apparenté sous le nom de GBAI qui rassemble le PNV et quelques mouvements implantés en Navarre.
(0) 

paotr arrepublik Le Lundi 21 novembre 2011 19:04
les résultats en Euskadi sont beaucoup plus complexes : la coalition Amaiur comprend des mouvements pour certains proches de l'ex Batasuna, d'autres ayant refusé la violence. D'autre part, une partie du vote contestataire s'est portée sur ce cette coalition qui n'a pas exercé le pouvoir contrairement au PNV qui a dirigé la communauté autonome pendant des années et a souvent négocié des accords au niveau national avec les PSOE, voire le PP. De là à avoir une alliance entre les 2 mouvements dont l'analyse économique est totalement opposée.. Et le PNV reste le premier parti en voix, le mode de scrutin permet aux abertazle de gauche d'avoir un siège de plus. Les élections prochaines pour la communauté seront intéressantes mais les alliances pourraient être plus complexes (PNV PSE par exemple..) de plus Amaiur pourrait imploser entre tous les mouvements qui la composent.. Le vieux PNV n'est pas mort loin de là !
(0) 

Kevin Le Lundi 21 novembre 2011 21:28
Les nationalistes basques incorporent volontier la Navarre. tout cela me fait penser à la "grande Serbie".
(0) 

Michel prigent Le Mardi 22 novembre 2011 04:11
Les "nationalistes" bretons incorporent volontiers la Loire-Atlantique.
Quant à la "grande Serbie", je pense plutôt à l'Ile de France.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons