Elections européennes : Christian Troadec lance la liste "Europe, nous te ferons"
Reportage de Philippe Argouarch

Publié le 27/04/14 19:06 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Christian Troadec a présenté, aujourd'hui, sa liste devant la mairie de Carhaix dont il est le maire. Intitulée "Europe, nous te ferons", la liste est composée de 18 candidats rassemblant des citoyens de toutes les couches sociales bretonnes et des leaders de petits partis bretons comme le Parti Breton, Breizh Europa, le Mouvement Bretagne Progrès ou l'Alliance Fédéraliste Bretonne. Corinne Nicole, salariée de l'agroalimentaire, syndicaliste et Bonnet rouge, a aussi rejoint la liste à titre personnel comme, d'ailleurs, Amélie Barrely des Bonnets rouges de Nantes.

Les 18 candidats :

Christian Troadec, maire de Carhaix et conseiller départemental

Claudine Perron, salariée du commerce à Guidel et vice-présidente du Parti Breton

Jacky Flippot, adjoint au Maire de Blain, aussi dirigeant au Parti Breton

Caroline Ollivro, enseignante, et présidente de Breizh Europa.

Yves Pelle, cadre d'entreprise et président du Parti Breton.

Christian Derrien, Maire de Langonnet, conseiller général du Morbihan

Corinne Nicole, salariée de l'agro-alimentaire et conseillère municipale

Yves Pelle, expert comptable, président du Parti Breton.

Marie Donnard, commerçante-artisan, à Châteauneuf-du-Faou.

Bernard Hamon maire de Ploumagoar, président de Guingamp communauté

Maeva Coïc, salariée du secteur agricole, à Quimper.

Jean-Yves Callac, conseiller municipal de Lannion.

Amélie Barrely, secrétaire de direction, à Nantes.

Jacques Madec, adjoint au maire à Locmariaquer.

Anne-Édith Poilvet, journaliste de Lamballe, ancienne rédactrice en chef d'Armor Magazine

Jacques-Yves Le Touze, commerçant de Lorient.

Valérie Bescond, pêche artisanale

Hervé Le Guen, capitaine de la Marine marchande de Lorient, Bonnet Rouge

Marie Sergent, infirmière de Brest

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1853 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 14 commentaires
Iffig Cochevelou
2014-04-27 23:12:54
....."les leaders de petits partis bretons": quels sont les grands ?
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-28 11:34:52
C'est une liste pour etre elu. Tres , tres bien .
Pour ensuite gouverner , il faudra changer 25 % des elus . Un peu plus d 'economistes , de financiers , d'Industriels .
C'est mon avis .
(0) 
Florence Le Moigne
2014-04-28 13:49:57
Une belle équipe, à laquelle je souhaite bonne chance et le plus grand succès possible lors des élections européennes : la sincérité dans l'engagement pour la Bretagne finira bien par payer !
(0) 
alain dupuis
2014-04-28 19:03:52
La Bretagne est en train de renaitre, Bretons il faut suivre et soutenir ce leader, il vous conduit sur la bonne route.
(0) 
Yann LeBleiz
2014-04-28 19:23:51
Enfin une équipe qui possède une vision réaliste et ambitieuse sur le plan économique et social, tant pour la Bretagne que pour l'Europe.
C'est ce que j'ai toujours pensé : il n'est pas nécessaire d'avoir un grand parti unique à l'écossaise, mieux vaut bénéficier d'une diversité qui sait s'unir sur l'essentiel à la mode de Catalogne.
Savoir s'unir, c'est aussi savoir présenter aux citoyens bretons ces valeurs qui nous rassemble.
Cette capacité d'union manquait, elle commence à voir le jour, c'est a dire que les citoyens vont enfin obtenir l'opportunité d'entendre et d'accueillir une vision à la bretonne de leur avenir.
(@ ABP: Avec le système jacobin, ce qui n'est pas parisien sous le vocable de "national" n'a aucune considération, aucun pouvoir démocratique donc aucun enjeu. Le fait d'exister dans ce contexte est déjà une "grande" chose. L'adjectif "différents" pour qualifier les partis politiques bretons aurait été plus heureux...)
(0) 
Michael PAUL
2014-04-30 09:18:29
Une union presque totale car encore une fois les traitres de l'UDB préfèrent collaborer avec la gauche française pour obtenir quelques strapontins !
(0) 
Paul Chérel
2014-04-30 14:37:31
Bien d'accord avec Pierre Camaret ! Enfin une bonne liste diverse et universelle. Mais il faut, com il le dit, penser et mettre en avant les valeurs économie, finances et industrie, la POLITIQUE est secondaire. Les représentants du Parti Breton doivent montrer qu'ils sont capables de GOUVERNER, pour le moment il est permis d'en douter Les maires et autres conseillers élus, doivent montrer leur connaissance du SYSTEME et apporter des solutions, des idées nouvelles pour ne pas suivre les mêmes erreurs que les impasses françaises. Paul Chérel
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-05-01 07:31:52
Un pays comme B5 , devra avoir 2 Industries importantes ( Fleuron diraient les francais ) puis bien sur des PME / PMI etc...
Je prepare pour mon fils , un petit memo sur le declin de ALSTOM , qui n'a pas su "au bon moment "prendre le bon choix.La faute : le management , le Gouvernement ( toujours foutre la politique pour foutre le B... ) les syndicats Dinosaures qui ne voulaient que resoudre leur equqtion personnelle .Donc la solution pour "sauver l'emploi "n ést ce pas Mr le President excellent gestionnaire , le vendre en minimisant la "casse " et pendant cela Mr MONTEBOURG amuse la GAlerie avec son patriotisme economique ?? Kescekecést cela??.
Enfin avec les USA ou les allemands , on va sortir des produits performants a haute valeur ajoutee, qui nous permettrons comme les allemande a bien vivre avec un Euro Fort par rapport au Dollar ... important car TOUTES nos importations Petrole et Gas sont payes en Dollars US .Ce que la Genie de l'Economie Mme MLP n'a pas encore compris .Sa theorie des devaluations ajustatives s'adapte pour des pays exportants des produits peu evolues .. genre baguettes pour Restaurants Chinois - par exemple .
Paul , je garde l'expression " Ïmpasses Francaises "excellent .
Mais enfin je serai francais , je ferai attention , je lis MAILLY je crois de FO , disant l'Etat ( toujours lui ) doit rentrer au Capital de ALSTOM???????? avec quel argent ?????? Peut etre que Mr MAILLY pourrait casser la tirelire de son Syndicat et participer en tant que FO au Capital de ALSTOM ?????.
En France , maintenant , c'est du n'importe quoi ???
(0) 
Paul Chérel
2014-05-02 14:41:16
Je reviens sur mon premier commentaire
C'était une belle liste mais, si j'en crois les plus récentes dépêches publiées par ABP, elle set déjà mort-née Ce que je voulais dire, c'était d'abord rappeler ce que dit très bien Christian Rogel au début de son article « il s'agit d'élections européennes et la voix de la Bretagne (pour autant qu'il y en ait une) est noyée dans du Poitou Charentes, du Pdl,etc. » car la FRANCE l'a voulu.ainsi Une liste bretonne n'a absolument aucune chance d'avoir un seul élu. Que dire s'il y en a une multitude ? Pour espérer gagner même un seul siège il faudrait que la liste (je dis bien LA (seule et unique) entraîne, enflamme, emballe un certain nombre d'électeurs hors B4 ou hors B5 si vous préférez. Il y a de nombreux Mayennais, de nombreux Angevins, de nombreux Tourangeaux, de nombreux Vendéens qui aiment la Bretagne et même les Bretons, même si certains de ces derniers ne leur rendent pas la pareille. Il suffit de voir les plaques d'immatriculation, 53, 49, 37 et 85 (il y même des 50) dans les parkings au moment des week-ends ou des congés. Ils y ont même construit des résidences secondaires. De là à leur faire confiance sur le plan politique, de là à admirer leur réussite et leur dynamisme économique, il y a un énorme fossé. Rien que les prises de position anti-NDdl par les personnages les plus connus de la liste proposée ont de quoi faire frémir les commerciaux et industriels de ces voisins de la Bretagne qui, eux, ont l'intelligence de voir ce que pourrait leur apporter un VRAI aéroport international et intercontinental libéré de l'emprise parisienne.. Parmi les impasses françaises évoquées dans mon premier commentaire, figure aussi en tête de liste ce clivage imbécile et primaire gauche/droite qui ridiculise a France dans le monde entier; Si la liste ci-dessus ou une autre liste quelconque, par exemple UDBiste, réussissait à décrocher un siège sur les 9 de l'Ouest, quel groupe européen rejoindrait cet élu, L'ALE ? gauchiste invétérée ? Pas de quoi emballer les voisins lors du vote! Alors qu'il faudrait lancer l'amorce avec Ecossais, Gallois, Bavarois, Tyroliens, ligueurs italiens et autres Catalans ! Le seul moyen (actuel et à la mode) de conquérir l'assentiment, l'adhésion de ces voisins imposés, c'est de "bonnet rougeiser"une et une seule liste sur le slogan vivre et travailler au pays et laisser provisoirement de côté Nominoé et la duchesse . Après on verra. Paul Chérel
(0) 
Lheritier jakez
2014-05-03 17:52:32
X listes avec des Bretonnes, Bretons dispersés, d'autres laissés sur la touche ????
Pour moi c'est encore triste.
L'union Bretonne réclamée depuis plus de 30 ans était possible.
Il faudra nous expliquer pourquoi les "Grands et petits leaders" bretons actuels ne peuvent pas préparer ensemble des objectifs au minima,avec des stratégies à moyen terme?
Un peuple en lutte -pacifique-doit avoir des leaders "passant bien médiatiquement".Cela manque en Bretagne.
On constate pourtant dans d'autres régions du monde que même des organisations en lutte violente entre elles ont réussi à se mettre autour d'une table.
D'autre part :Il faut avoir des "leaders réactifs et représentatifs"
Le viel argument des années 80, de dire que "les cimetières sont pleins d'hommes célèbres" contre le souhait d'avoir des personnalités bretonnes emblématiques et qui aboutit à avoir aujourd'hui, pleins de confettis politiques bretons, est politiquement un des freins à la conquête de nos droits.
En Bretagne cela manque,pour accompagner les organisations dans leurs luttes.
je voterais donc pour une "gueule Bretonne libre,
solidaire,humaniste "
ayant fait ses preuves sur le terrain.
Si l'élection au parlement européen est très intéréssante,plus que d'aller dans des élections françaises,elle reste très difficile avec les conditions actuelles.On en reparlera selon le résultat des promesses perpétuelles du PS F (depuis 1977) et avant 2017 j'espère.
Par contre il serait bon que le maximum de "militants bretons "s'investissent" sur les municipales et intercommunalités.Ensuite cela sera progressif pour la conquête des autres structures en Bretagne.
(0) 
Sebgi35
2014-05-14 20:06:51
Au départ le Parti Breton avait préparé ces élections européennes avec l'UDB qui est parti seul sans nous avertir et nous a donné comme excuse que nous lui avions pas remis notre programme à temps. Cela veut dire qu'il ne voulait pas préparer un programme avec nous mais voir si nous étions compatible avec eux. Effectivement nous n'avons aucune chance d'avoir un député européenne dans une circonscription Ouest mais faisons valoir avec cette liste les valeurs de la Bretagne dans une Europe des peuples que nous voulons fédéral et pour la première fois une union de différents mouvement politiques. C'est une bonne chose pour les élections régionales où là nous avons des chances d'avoir des élus dans une assemblée bretonne à pouvoir élargi qui est en préparation.
(0) 
Katell Goant
2014-05-14 20:43:32
Je souhaite dire à Mr Chérel que ses doutes quant aux compétences du Parti Breton pour gouverner ne me semblent pas fondés. Ce parti a un programme politique intéressant et qui ne demande qu'à être appliqué. Il n'est pas nécessaire d'être grand clerc pour le savoir. Quand je vois les gens qui nous gouvernent , tous sortis de l'ENA , je pense qu'avec un peu de bon sens , des savoirs , des compétences de financiers , d'industriels , etc , nous serons à même de gouverner notre chère Bretagne.
Arrêtons de nous faire du tort , soyons solidaires et bâtissons un projet solide . Que les gens compétents rejoignent les partis de Bretagne et amènent de l'eau au moulin.
(0) 
M.Prigent
2014-05-15 03:48:59
Personnellement, j'ai rencontré des membres du Parti breton à Nantes et alentours, et je puis dire que parmi eux, se trouvent de sacrées personnalités dotées de solides compétences.
J'y ai même rencontré un jeune polytechnicien parlant breton.
(0) 
jean pierre FAISANT
2014-05-22 11:28:37
une vie d'électeur assidu. Une vie d'espoir dans la construction de l'Europe pour le bien être de tous et l'avenir de nos enfants. Beaucoup de déceptions ces dernières années sur les orientations de l'Europe. Mais toujours le courage d'y croire. Marin de commerce, je suis en pleine mondialisation, je parcours le monde, je le vois, je le vis, je rencontre des gens, l'Europe est un phare pour le monde, y compris pour les Chinois. Des énergies nouvelles se lèvent, et m'encouragent à continuer à croire en l'Europe. Mr Troadec, ma voix vous est acquise.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.