Elections aux chambres d’agriculture en Bretagne : pour quelle agriculture ?

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti Breton
Porte-parole: Sébastien Girard

Publié le 15/02/19 18:59 -- mis à jour le 15/02/19 18:59

La Coordination Rurale est en augmentation sur les 5 départements bretons et en Loire-Atlantique la FNSEA/JA perd sa place de leader, à quelques voix près, au profit de la Confédération Paysanne.

Pour l’Agriculture, le Parti Breton souhaite:

 Préserver et revivifier les territoires afin de consolider l'emploi et l'économie dans les différents bassins de vie (reterritorialisation de l'économie)

 Maitriser l'urbanisation afin de préserver les surfaces agricoles, la fertilité de nos sols et nos capacités de production

 Favoriser les productions animales et végétales de qualité et la promotion des agricultures respectueuses (Bio, Durable, AEI ...)

 Renouer le lien social entre l'agriculteur et le consommateur en promouvant en circuits courts, les produits de qualité respectueux du consommateur et de l'environnement

 Réorganiser l'interprofession pour éviter les corporatismes et le conservatisme

 Consolider le revenu des agriculteurs par une politique de qualité, de circuits courts, de diversification énergétique et par la promotion des techniques agronomiques respectueuses et peu onéreuses. La multifonctionnalité doit être favorisée car elle sécurise les revenus face à la volatilité des prix.

 Favoriser une activité industrielle de transformation sur du moyen et haut de gamme afin d’optimiser la redistribution de revenus décents à toute la chaine de production

 Redéfinir la protection sociale des agriculteurs en la réévaluant plus justement

 Renforcer la protection sanitaire des biens et des personnes en privilégiant la santé circuits courts, les produits de qualité respectueux du consommateur et de l’environnement, la santé des agriculteurs, des employés des IAA et des consommateurs

 Réorganiser l'interprofession pour éviter les corporatismes et le conservatisme

 Rééquilibrer les relations entre les producteurs et la grande distribution, il n'est en effet pas normal que seulement 7% du prix de vente d'un produit revienne à l’agriculteur alors que les GMS s'octroient des marges de 30% !

 Favoriser l'exportation (maritime) de nos produits sur tous les continents en misant sur la qualité et la sécurité sanitaire de nos productions

 Relancer l'enseignement et la recherche pour optimiser notre compétitivité et notoriété internationale

 Réévaluer l'image de l'agriculture, de ses acteurs et des produits dans les médias afin de rétablir le capital confiance avec le reste de la société

 Les sièges sociaux des entreprises de transformation et de distribution devront se situer en Bretagne. La délocalisation des bénéfices n'est pas acceptable puisqu'elle est facteur de paupérisation du pays et de précarisation des emplois.

 Etablir une représentation permanente de la Bretagne auprès des instances européennes afin d’y défendre notre spécificité et nos intérêts.

Nous tenons à rappeler que les syndicats agricoles doivent intégrer dans leur mode d’organisation une Bretagne à 5 comme le fait Produit en Bretagne pour la mise en avant des produits agroalimentaires avec ses partenaires.

Sébastien Girard

Porte Parole du Parti Breton

mailbox imprimer
Le Parti Breton a pour but de rassembler, d'unir et d'organiser tous les bretons et amis de la Bretagne décidés à réveiller la conscience nationale du Peuple Breton afin que celui-ci se dote enfin des structures politiques, économiques, sociales et culturelles lui permettant d'assurer en tant qu'entité internationalement reconnue, son avenir et son épanouissement dans le cadre d'une Europe des Peuples et de la Solidarité
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.