Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Economie bretonne, sans usines pas d'emploi
Pas d'usine pas d'emploi, c'est aussi simple que cela. Et c'est l'épine dorsale du cinquième dossier de construirelabretagne.bzh. On a trop longtemps cru que l'économie résidentielle serait notre
comité de rédaction pour Construire la Bretagne le 16/09/15 20:44

Pas d'usine pas d'emploi, c'est aussi simple que cela. Et c'est l'épine dorsale du cinquième dossier de construirelabretagne.bzh. On a trop longtemps cru que l'économie résidentielle serait notre eldorado. Cette vue de l'esprit n'a pas résisté à l'épreuve du feu. Les services ont besoin d'un écosystème productif pour s'épanouir durablement. Nous avons la chance de bénéficier en Bretagne d'une solide structure productive, laquelle, en dépit des discours défaitistes, résiste assez bien à la crise. Il est urgent d'en prendre conscience, pour mieux en prendre soin ! La future équipe de la Région affirmera donc une forte conviction industrielle, renforcera les liens avec la Loire-Atlantique en assumant pleinement son rôle d'animateur et d'ensemblier industriel, investira l'économie endogène (énergie, agroalimentaire, algues…), favorisera la consolidation d'un point fort spécifique à chaque pays en lien avec le souhait des populations, encouragera les initiatives ascendantes et les fertilisations croisées. Ces options auront à c½ur de marier économie et écologie en prenant soin d'entretenir le polycentrisme qui est la signature de notre territoire.

Lire le dossier en pdf

(voir le site)

Document PDF dossier_5.pdf . Source :
Voir aussi :
Construire la Bretagne Pour des régions citoyennes La Bretagne reconstituée avec ses 5 départements et le développement de coopérations avec les régions voisines, sont au c½ur de notre préoccupation. (voir le site)
Voir tous les articles de Construire la Bretagne
Vos 4 commentaires
Yann le Bleiz Le Mercredi 16 septembre 2015 21:10
C'est une évidence, pas évidente pour beaucoup de monde malheureusement.
Il y 2 ans, j'écoutais le responsable d'un syndicat danois qui s'exprimait. Il disait cela : "On disait que l'Europe serait le bureau d'étude et la Chine l'atelier de fabrication. Sauf que si la production part, les bureaux d'études suivront... les bureaux d'études sont là où les usines sont! Donc pour sauver les bureaux d'études et l'innovation, il fallait ramener la production au Danemark en étant à nouveau économiquement performant. Pour se faire, on a passé un accord avec le patronat pour mettre en place la flexi-sécurité. Un patron peut licencier un employé immédiatement et sans avoir de compte à rendre, l'employé conserve 100% de son salaire au chômage et s'il ne retrouve pas du travail au bout de 3 mois, l'Etat met immédiatement une formation pour le remettre à niveau".
On n'est pas prêt de voir syndicats et état réagir comme les Danois... d'autant qu'on nous dit que pour eux, une telle politique est possible car c'est un petit pays.... tient, comme la Bretagne mais ça, on n'a pas le doit de le dire...!
Résultat, pratiquement pas de chômage au Danemark... alors qu'en Bretagne, pour avoir un taux de chômeurs bas, on demande à nos enfants de quitter le pays!
(0) 

PIERRE CAMARET Le Jeudi 17 septembre 2015 00:29
J'ai travaille , en fin de carriere plus de 3 ans pour la DATAR. Attirer des investisseurs est un metier . L'industriel qui va investir veut un retour rapide de son investissement . Donc ce qu'il cherche climat politico/economique stable - Communications proches ( trains -routes - avions - ports) si il veut exporter une partie de sa production - Main d'oeuvre / cadres a trouver sur place (Universites ) - Ecoles/Loisirs pour son personnel - logements - Energie disponible et bon marche . Facilite d'acces aux matieres premieres etc.... .Il y a des calculs "savants "a realiser avant de pousser le bouton 'GO'.
(0) 

Rafig Le Vendredi 18 septembre 2015 21:02
Les usines et la finance bretonnes sont en Loire-Atlantique qui représentent 40% du PIB de la Bretagne (B5)
Voilà pourquoi l'État Fr. maintien un Région bretagne sans le 44 pour que les habitants de Bretagne (Bretons et autres) n'est aucun avenir ici.
Pour que les bretons continue à tendre la main en pensant que la République c'est pas si mal que çà !
Réunification BZH maintenant !
(0) 

PIERRE CAMARET Le Samedi 19 septembre 2015 01:57
RAFIG . Tres bien , en effet c'est une des raisons majeures:
LA .. L'Industrie , l'innovation , le developpement ,l'emploi
B4 .. Les vacances , les maisons de retraite , une vieille agriculture , les petits jobs .
Voila le shema pour la Bretagne .
L'Alsace : retirer a cette Region la possibilite de rejoindre une Region Economique Rhenane logique , en la reunissant a deux autres Regions auxquelles rien , mais rien ne l'attache .
Diviser pour regner .Principe Jacobin , par excellence
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons