Du Sandball à la Trinité-sur-Mer

-- Sport --

Rapport de KARMA
Porte-parole: Mikaël Le Bihannic

Publié le 18/06/08 10:16 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Plus de 1000 joueurs et joueuses venus de toute la Bretagne se sont donné rendez-vous pour la cinquième édition du Sandball (handball sur sable) organisée par le Cap Handball (entente Crac'h-Auray –Pluneret) et Kempa Hulsport les 14 et 15 juin derniers sur le magnifique site du Poulbert à la Trinité-sur-Mer (56). Le tournoi s'est achevé dimanche en fin d'après-midi après deux journées de compétition. La victoire est allée à une équipe finistérienne.

La veille du tournoi, le vendredi 13 juin, alors que bon nombre de personnes avaient les yeux rivés sur leurs téléviseurs pour voir la déroute des bleus face aux hollandais à l'Euro 2008 de football, pas moins de 1000 passionnés se sont rendus à la grande soirée de Gala de handball qui était organisée à Crac'h. Plusieurs rencontres étaient programmées, mais tout le monde attendait «le» grand match opposant une sélection du Morbihan à une équipe composée de joueurs du CAP handball enrichie d'internationaux : Gueric Kervadec, Greg Anquetil, Cédric Jeaunneau (rien que ça !) et de quelques «VIP» présents dans la salle (Patrice Loko, Tony Heurtebis).

Plus que le résultat, le public retiendra surtout le spectacle que ces sportifs ont proposé, ainsi que l'ambiance survoltée qui régnait sur le terrain et dans les tribunes !

Les organisateurs, fiers de ce beau succès, donnent d'ores et déjà rendez-vous à tout le monde l'année prochaine !

(voir le site) de Cap Handball

mailbox imprimer
Karma musique bretonne/musique du monde.

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 7 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner