Du breton pour tous chaque semaine dans Ya !

-- Media et Internet --

Sommaire
Par Christian Rogel

Publié le 9/02/13 9:52 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

L'hebdomadaire d'information générales en langue bretonne Ya ! vient se publier son 400ème numéro.

Au sommaire : la Françafrique, les groupes AD en Europe, l'arpitan (langue en Rhône-Alpes, Italie, Suisse), une crêperie bretonne à Melbourne), une interview de Jil Pennec).

Depuis bientôt 8 ans, il réussit donc à tenir le pari de montrer que le breton est la langue d'usage écrite de 3 000 lecteurs qui veulent qu'on leur raconte le monde en breton.

Son éditeur, l'association Keit Vimp Bev (Tant que nous serons en vie), basée à Laz (Finistère) procure aussi de la lecture aux jeunes générations brittophones avec Rouzig (3-7 ans – mensuel depuis 2001) et Louarnig (7-12 ans mensuel depuis 2002).

Devant la difficulté de maintenir un journal spécifique pour les adolescents brittophones, encore trop peu nombreux, la bonne idée a été de créer un hebdomadaire en breton accessible à tous et qui puisse intéresser les plus de 15 ans, adultes inclus.

Parmi les atouts figurent une maquette très moderne mise au point par un artiste polyvalent de grand talent, Owen Poho, auquel succède Gwennole Pavec.

Les jeunes brittophones des filières bilingues voulant travailler en breton ont un choix de plus en plus large et à l'enseignement, l'animation, s'ajoutent maintenant les différents métiers de la presse et de l'audiovisuel.

Est-ce un hasard si le jeune journaliste qui a lancé Ya !, Gwenael Dage, par ailleurs un musicien de talent, est maintenant un chargé de production audiovisuel dans la société Krouiñ de Lionel Buannic?

L'information télévisée n'existerait pas sans une presse d'information et les journalistes audiovisuels sont souvent en même temps ou successivement des journalistes de la presse écrite.

Katell Uguen a repris le flambeau sans rupture de qualité ou de ton.

Une des rubriques les plus intérsessantes est l'interview de la dernière page, car des brittophones, très actifs et, parfois, célèbres, sont interrogés en breton.

Une dizaine d'étrangers ont pu se prêter sans problème à l'exercice.

Les 12 pages sont très variées : actualités, souvent internationales, jeux, nouvelles, billets, illustrations, mots croisés, enquêtes, textes en gallo, programmes TV, etc.

Si les jeunes talents peuvent s'exprimer à Ya !, c'est grâce à Yann Fañch Jacq, directeur des publications et infatigable acteur de la presse en breton pour les jeunes depuis 30 ans.

Grâce aux choix des moyens de paiement (chéques, virements ou prélèvements), Ya ! a une clientèle fidèle de 1 200 abonnés.

Une grande opération d'élargissement vient dêtre lancée : les 400 premiers étudiants en breton qui le demanderont par l'intermédiaire de leurs professeurs recevront un abonnement gratuit.

Longue vie à Ya ! Et puisse cette célébration du 400ème numéro leur donner un supplément d'abonnés.

Abonnement annuel : chèque 80 ¤, virements et prélèvement 5,50 ¤/mois ou 60 ¤/an.

Site de présentation de Keit Vimp Bev et de gestion des abonnements : (voir le site)

Site de la rédaction de Ya ! où on peut lire des textes, en proposer, les commenter et utiliser les réseaux sociaux : (voir le site)

Keit Vimp Bev – 22 Grande Rue – 29520 Laz – Tél. : 02 98 26 87 12 – contact...keit-vimp-bev.info

Christian Rogel

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1328 lectures.
mailbox imprimer