Druidisme et tourisme durable
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 9/08/12 12:05 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

L'expression tourisme durable décrit généralement toutes les formes de tourisme alternatif qui respectent, préservent et mettent durablement en valeur les ressources patrimoniales (naturelles, culturelles, historiques et sociales) d'un territoire à l'attention des touristes accueillis, de manière à minimiser les impacts négatifs qu'ils pourraient générer.

C'est bien dans ce sens que se sont engagés la mairie et l'Office du tourisme de Plouhinec en favorisant et annoncant au public les "ateliers de découverte des énergies de la terre". Animés par Pierre-Yves Secrétin, connu aussi sous le nom de Kano, ces ateliers ont lieu tous les étés depuis 2010 à la pointe du Souc'h et aussi près d'une source à Kerveal sur les rives du Goyen. Deux endroits qui, d'après Kano, étaient des lieux sacrés de l'ancienne géomancie des Druides.

L'atelier de mardi dernier à la pointe du Souc'h a rassemblé, sous un beau soleil, au moins 80 personnes. Les participants, dont des touristes étrangers venus de Belgique, ont pu s'essayer à capter les forces telluriques émanant du lieu et du complexe mégalithique qui, d'après Kano, fut bien plus qu'une nécropole. L'endroit est certainement fascinant puisque la grotte en contrebas était habitée il y a 465 000 ans. ( voir l'article ) . Le complexe mégalithique, quant à lui, comporte cinq phases de constructions différentes.

Après une longue carrière internationale dans le génie civil dans une douzaine de pays sur les quatre continents, Pierre-Yves Secrétin, a décidé d'enseigner tout ce qu'il avait appris au fil des ans sur les techniques d'harmonisation de l'être humain avec la nature qui l'entoure. Doté de dons de radiesthesiste lui-même, il est persuadé que tout individu peut développer ce 6ème sens. Un article de Sciences et Vie de mai 2012 lui donne raison puisque des cellules munies de magnétide sensibles aux champs magnétiques ont été mises en évidence au fond de l'oeil près du nerf optique et dans le cerveau.

Pour Kano, la crise écologique rend d'autant plus actuelles les anciennes philosophies comme le druidisme car les druides prêchaient avant tout l'harmonie des mondes et le respect de la nature. Loin du folklore de la Gorsedd de Bretagne, Kano prône un druidisme qui est, avant tout, une pratique et une découverte plutôt que des rituels saisonniers devenus caduques car liés à une époque où l'agriculture régissait la vie, le calendrier et les rites.

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.