Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Droit de réponse : Les Verts de Rennes répondent à Pierrick Brihaye
Je suis plus que surpris à la lecture de l'interview de Pierrick Brihaye dans l'article «L'UDB de Rennes n'a plus besoin des Verts». Je voudrais, en tant que militant Vert ayant participé aux négociations avec les différentes partis politiques lors de la préparation des élections municipales, apporter quelques précisions
Jean-Marie Goater pour Groupe Les Verts de la Ville de Rennes le 19/03/08 11:47

Je suis plus que surpris à la lecture de l'interview de Pierrick Brihaye dans l'article « L'UDB de Rennes n'a plus besoin des Verts » ( voir l'article ). Je voudrais, en tant que militant Vert ayant participé aux négociations avec les différentes partis politiques lors de la préparation des élections municipales, apporter quelques précisions. Je peux comprendre que l'UDB ne soit pas fière de son choix « stratégique » mais de là à faire porter la responsabilité aux Verts Rennais de l'échec d'un accord Verts/UDB, il y a un pas à ne pas franchir.

Prenons dans l'ordre quelques-uns des propos de P. Brihaye.

« Les Verts rennais ont surpris tout le monde en octobre 2007 en évoquant de partir en liste autonome ». Oui, il est vrai que les Verts ont évoqué cette possibilité mais ce qu'oublie P. Brihaye c'était que les Verts de Rennes exprimaient en même temps qu'il continuaient les négociations avec les partenaires potentiels (la conférence de presse des Verts rennais relatée dans Ouest-France et bien d'autres médias l'exprimait sans aucune ambiguïté).

« Ils l'ont fait sans nous consulter » continue-t-il. Aurait-il fallu que les Verts de Rennes demandent à l'UDB l'autorisation de communiquer sur leur stratégie politique ? Soyons sérieux !

P. Brihaye affirme « que la décision de l'UDB… de partir avec Daniel Delaveau [avait été prise] après la décision de l'AG des Verts rennais le 18 décembre. » Ce qu'il oublie c'est que les Verts rennais avaient proposé à l'UDB, lors d'une réunion le vendredi 7 décembre, de partir avec eux et avec plus d'un poste éligible que leur proposait le PS. Mais hélas ! l'UDB a préféré décliner l'offre en pensant que si les Verts partaient en liste autonome cela leur laisserait une place supplémentaire sur la liste du PS. En effet, leur calcul était bon. L'UDB rennais nous a signifié très clairement qu'il était pour eux hors de question de prendre le risque de ne pas avoir d'élus pour des raisons financières. Nous avons accepté sans mépris cette position. La seule chose que nous demandons à l'UDB aujourd'hui, c'est d'avoir l'honnêteté de l'assumer. Par ailleurs, j'ai cherché vainement dans l'article quelques bribes sur des traces d'engagements programmatiques entre le PS et l'UDB rennais !

En ce qui concerne l'exclusion « tragi-comédie » de 4 ex-Verts dont Pascale Loget, qui avaient créé une nouvelle structure politique pour l'occasion, il faut rappeler que les Verts de Rennes (les adhérents) ont voté pour une liste autonome à presque unanimité. P. Brihaye trouve apparemment que la démocratie est relative et pondérable en fonction d'intérêts particuliers.

Avant de conclure, je voudrais aussi rappeler à titre personnel que j'ai œuvré en tant que membre du Conseil d'administration régional des Verts Bretagne pour un rapprochement entre les Verts et l'UDB et qu'en Ille-et-Vilaine les Verts ont fait de très gros efforts en laissant lors des élections législatives des circonscriptions comme Saint-Malo et Rennes-Vitré à l'UDB afin de permettre la concrétisation d'un accord régional. P. Brihaye défend aujourd'hui (avec conviction) les mêmes ex-Verts qui avaient refusé, lors des élections, de faire la campagne électorale parce qu'opposés à l'accord UDB/Verts dont la tête de liste était Pascale Loget ! À chacun de juger, je continuerai de faire de la politique, de défendre nos idées (très largement partagées par l'UDB) et je continuerai de regarder ces petits arrangements de haut et de loin. L'UDB n'a plus besoin des Verts rennais, certes, mais à quel prix ?"

Lars Kiil-Nielsen, militant vert de Rennes

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1361 lectures.
Porte-parole du Groupe Les Vert de la Ville de Rennes
Voir tous les articles de Groupe Les Verts de la Ville de Rennes
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons