Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Diwan exclue du Conseil Académique des Langues Régionales / Diwan skarzhet eus Kuzul Akademiezh ar Yezhoù Rannvro
Lezvarn melestradurel Roazhon en deus divizet ne vo ket tu ken da zDiwan bezañ ezel eus Kuzul Akademiezh Yezhoù ar Rannvro evel kevredigezh kerent. Douget e oa bet klemm gant an FCPE a nac’he e vefe graet eus Diwan ur gevredigezh kerent. Gouzout a oar mat an
Dominique Jacq pour Diwan le 29/06/06 12:21

Lezvarn melestradurel Roazhon en deus divizet ne vo ket tu ken da zDiwan bezañ ezel eus Kuzul Akademiezh Yezhoù ar Rannvro evel kevredigezh kerent. Douget e oa bet klemm gant an FCPE a nac’he e vefe graet eus Diwan ur gevredigezh kerent. Gouzout a oar mat an holl e Breizh e oa bet krouet Diwan gant kerent o-unan rak ne felle ket d’an Deskadurezh Sad reiñ e blas d’ar c’helenn brezhoneg er servij publik. Evel just, e talc’ho Diwan e blas evel aozadur o verañ skolioù. An dagadenn-mañ a ziskouez splann, ur wech ouzhpenn, e ra fae an FCPE war ar gwir en deus pep hini da vezañ disheñvel, ha nac’hañ a ra degemer tud all egeto er servij publik. Un hanter-kant den bennak a vez e Kuzul Akademiezh Yezhoù ar rannvro, en o zouez ar rektor hag pennoù e servijoù, an ensellerien akademiel, ensellerien an Deskadurezh Stad, dilennidi ar rannvro hag an departamantoù, sindikajoù an Deskadurezh Stad, kevregigezhioù kerent … treut e oa eta lodenn Diwan. Iskis e seblanto emichañne vefe ket roet tro da zDiwan da reiñ e soñj ken war ar c’helenn brezhoneg. Kuzul Akademiezh Yezhoù ar Rannvro ne c’hell ket kemer divizoù, reiñ a ra e ali hep netra ken. Kement-se a zispleg emichañs perak ne zeu an FCPE kazi gwech ebet » d’an emvodoù. Posubl eo e vefe roet an daou sez tennet digant Diwan d’an FCPE. Evel se e vo efedusoc’h c’hoazh al labour diskar graet gant ur gevredigezh n’he deus morse graet an disterañ tra evit difenn ar brezhoneg. Ur wech ouzhpenn, e weler ne vez ket degemeret c’hoazh al liester hag an dishenvelder e Bro-C’hall gant tud o deus ur sell striz-kenañ eus ar Republik. Spi hon eus n’eo ket holl izili ar gevredigezh-kerent-mañ a-du gant doareoù an FCPE, hag hen lako da c’houzout.

Par décision du tribunal administratif de Rennes, Diwan ne pourra plus siéger comme association de parents d’élèves au Conseil académique des langues régionales. Cette décision fait suite à un recours déposé par la FCPE contestant à Diwan sa qualité d’association représentante des parents d’élèves. Or en Bretagne tout le monde sait que, depuis ses origines, Diwan est une association qui s’est créée par l’auto-organisation de parents qui voulaient impulser une politique d’enseignement de la langue qu’ignorait le service public d’Etat. Certes Diwan continuera de siéger comme structure gestionnaire d’établissements scolaires, mais cette nouvelle action judiciaire montre bien le mépris de la FCPE pour tout ce qui permet une représentation ouverte et pluraliste au sein des instances de l’Education nationale. Nous rappelons que le CALR comprend une cinquantaine de membres, parmi lesquels le Recteur, les Inspecteurs d’académie, des Inspecteurs de l’Education nationale, des élus régionaux et départementaux, des syndicats d’enseignants et des associations de parents, et que donc le poids de Diwan y est très relatif. Toutefois il apparaîtrait pour le moins cocasse aux yeux de tous que Diwan n’intervienne pas dans les débats sur l’enseignement de la langue bretonne en Bretagne. C’est pourtant ce que semble avoir motivé le recours de la FCPE. Ce conseil académique n’a qu’un rôle consultatif, ce qui explique sans doute les absences régulières de la FCPE à ses réunions. Le plaignant, qui pourrait bénéficier du reste des sièges retirés à Diwan, pourra continuer ainsi à pratiquer la politique de la chaise vide de façon plus efficace encore, montrant son absence totale d’intérêt pour la défense de la langue bretonne et de son enseignement, et son hostilité à la défense de la diversité culturelle en France. Nous osons espérer que cette politique sectaire n’est pas partagée par l’ensemble des parents membres de cette fédération.

Le Bureau / Burev Diwan

Cet article a fait l'objet de 1234 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 7 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons