Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Chronique -
Disparition du nationaliste breton Per Lemoine
Un des leaders du FLB, il est arrêté car lors d'une perquisition la police trouve un détonateur sur son bureau. Il leur déclare alors que c'est "tout à fait normal pour un architecte".
Philippe Argouarch pour ABP le 19/10/23 12:19
Le testament politique de Per Lemoine :
Réalisation : ABP (vidéo réalisée en 2011)
Interview de Per Lemoine sur les luttes en Bretagne : En septembre 2011, ABP avait interviewé Per Lemoine à propos des méthodes d'action, y compris les élections, pour obtenir quoique ce soit en Bretagne.
Réalisation : ABP
(450 vues)

Un des leaders du FLB, le nationaliste Per Lemoine nous a quittés à l’âge de 96 ans, ce jeudi 19 octobre 2023.

Né à Maël-Carhaix le 4 août 1927 où son père, Julien Lemoine, était le maire, il a rejoint un réseau de la résistance en 1943 alors qu'il n'avait que 16 ans. Son père était d'ailleurs un leader du maquis local. Arrêté avec son frère Jean et des gars de Klesseven par une unité de Russes qui portaient l'uniforme allemand et été stationnée en Bretagne, il était sur le point d'être fusillé. Il raconte ne devoir la vie qu'à un certificat médical qu'il avait dans son portefeuille. "Je dois la vie sauve à un certificat de vaccination qui, mal traduit par l'officier en charge, fut interprété comme un certificat médical confirmant mes dires que j'avais la tuberculose et ne pouvais donc être un combattant".

Après la guerre, Pierre Lemoine fait des études de mathématiques et d’architecture et devient architecte en 1954. Il apprend le breton avec Marc’harid Gourlaouen et les cours par correspondance de Skol Ober ainsi que ceux dispensés au foyer culturel breton de Paris, le Kêr-Vreiz.

Lors des attentats du FLB, il est arrêté car lors d'une perquisition la police trouve un détonateur sur son bureau. Il leur déclare que c'est "tout à fait normal pour un architecte". Libéré sans doute grâce a ses connexions avec le général Vallerie qui est son beau-père, il s'exile pendant de nombreuses années à Jersey. Il racontait qu'à chaque fois qu'il débarquait du ferry à Saint-Malo, il était suivi par les Renseignements Généraux (RG).

Tout ce qui est breton est nôtre - Per Lemoine

Il a participé régulièrement pendant 10 ans au Kamp Etrekeltiek ar Vrezhonegerien avec Vefa de Bellaing, Xavier de Langlais et Ronan Huon. En 1955, Pierre Lemoine crée à Brest avec d’autres militants bretons, la revue Ar Vro puis par la suite L’Avenir de la Bretagne et Jeune Bretagne. Il écrivait aussi dans le magasine ARMOR. Il fera également partie de l’équipe qui créera et dirigera le parti Mouvement pour l’Organisation de la Bretagne (MOB).

Il fut administrateur du Kuzul ar Brezhoneg depuis l’origine et pendant environ 20 ans. Membre de l’Union Fédéraliste des Communautés Européennes (FUEN) dès ses débuts en 1949 avec Joseph Martray le fondateur, il en est le vice-président pour l’Europe de 1980 à 1986, puis le président de 1986 à 1990. Il l'a représentée auprès du Conseil de l’Europe depuis 1990. Membre de l’Institut Culturel de Bretagne - Skol Uhel ar vro, il était pendant un temps président de la section Relations internationales.

Les minorités nationales européennes sont les derniers colonisés - Per Lemoine

Commandeur de l’Ordre de St Jean (Danemark), il est également décoré de l’Ordre du Combattant européen. Il a reçu le Collier de l’Hermine en 1994 à Vannes.

Il fut très proche de Yann Fouéré qui pourtant, lui, ne fut pas du tout dans la résistance. Il alla même le voir en Irlande. Européen convaincu, il partageait avec lui cette vision d'une Europe aux cents drapeaux.

Les obsèques de Pierre Lemoine seront célébrées lundi 23 octobre à 14h30 en l’église de Trégornan (commune de Glomel)

Voir aussi :
10  5  
Cet article a fait l'objet de 1936 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 7 commentaires
Kerbarh Le Samedi 21 octobre 2023 15:31
L’organisation confédérale ou fédérale de la France est la seule qui puisse la sauver de l’abîme et du chaos. Mais Paris ne voit pas plus loin que le périphérique et tous des acteurs ( fonctionnaires, intellectuels, dirigeants de grandes entreprises, dirigeants des syndicats….)veulent conserver leur pouvoir .
(1) 

pierre daniel Le Dimanche 22 octobre 2023 12:41
demat deoc'h
Je n'ai pas le souvenir d'avoir rencontré Per, mais tout comme lui j'ai connu Vefa de Bellaing puisque c'est avec elle que j'ai appris le breton par correspondance et a keav.
C'est sur les décombres de l'état jacobin que renaitra notre belle nation réunifiée evel-just .
Ça s'approche ce moment où la France refusant de s'adapter disparaitra. Cela ne saurait tarder. Tout s'accélère en ce moment .
Soyons très vigilants les Jacobins ont une capacité à nuire et tout détruire autour d'eux.
Il faut maintenant que les Bretons mettent aux commandes de notre nation des femmes et hommes de valeur ayant une vision d'avenir pour notre Bretagne. Sans compromissions.
Nous vaincrons et redeviendrons cette belle nation enviée de ses voisins .
(2) 

P. Argouarch Le Lundi 23 octobre 2023 02:55
L'éditorial de l'ABP cité par Per Lemoine vers la minute 22
(2) 

Yann Fanch Mahé ⁰v Le Lundi 23 octobre 2023 11:32
Toutes mes condoléances pour ce militant qui fut très influent dans le l EMSAW .
(1) 

Alan-Erwan Coraud Le Lundi 23 octobre 2023 18:44
Un régionaliste combat le jacobinisme, un nationaliste breton travaille sur un projet breton.
Tant que nous ne serons pas émancipés dans nos têtes nous ne serons jamais prêts lorsque le système s'effondrera.
(1)  Envoyer un mail à Alan-Erwan Coraud

Alan-Erwan Coraud Le Lundi 23 octobre 2023 18:53
Un mot quand même en mémoire de Per Lemoine, un Breton engagé pour son Pays. Lorsque j'étais insoumis breton il avait proposé à mon père, Julian Per Coraud fondateur de la National Library of Brittany-Levraoueg Broadel Vreizh de m'héberger à JERSEY et de me trouver du boulot. Je n'ai pas accepté car je ne voulais pas que cette situation s'éternise et donc je suis resté à la disposition des gendarmes. Dommage dans un sens car je serais un bon anglophone aujourd'hui ! Tout ça pour dire combien Per était un vrai nationaliste breton.
(2)  Envoyer un mail à Alan-Erwan Coraud

Penn Kaled Le Dimanche 29 octobre 2023 19:08
Un autre militant infatigable et déterminé de la cause bretonne, vient également de nous quitter,il s'agit de Ifig Remond, ancien maire de Saint Hernin,,emporté brutalement par un malaise cardiaque.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons