Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
Disparition de Roger Gargadennec, résistant, écrivain, historien et militant défenseur du breton
Disparition d'un grand érudit et polyglotte breton, Roger Gargadennec (Pont-Croix, 1924 - Pont-Croix, 2005) Né dans un milieu très modeste à Pont-Croix, le 21 novembre 1924, Roger Gargadennec eut le breton comme langue maternelle et apprit le français à l'école. Adolescent, il
Bernard Le Nail pour ABP le 28/08/05 10:09

[ABP] Disparition d'un grand érudit et polyglotte breton, Roger Gargadennec (Pont-Croix, 1924 - Pont-Croix, 2005)

Né à Pont-Croix, le 21 novembre 1924, Roger Gargadennec eut le breton comme langue maternelle et apprit le français à l'école. Adolescent, il prit part à la Résistance, apportant son aide active au mouvement Libération-Nord en 1943-1944, puis il s'engagea dans l'aéronavale pour participer à la guerre jusqu'à la victoire finale et fut alors envoyé en Angleterre suivre les cours de pilotage de la R.A.F. En 1948, il entra à la compagnie nationale Air France où il allait effectuer toute sa carrière comme rédacteur-concepteur de publicité, aux services centraux à Paris, avant de revenir en Bretagne à l'heure de la retraite au pays natal.

Collecteur passionné, Roger Gargadennec ne cessa tout au long de sa vie de s'intéresser au breton populaire, aux traditions ainsi qu' aux contes et légendes de son pays natal. Dans les bureaux de la compagnie Air France, il fit la connaissance de Yann Kerlann, ami et successeur de Yann Sohier, fondateur du mouvement Ar Falz, et il devint à ses côtés un membre actif du foyer culturel de langue bretonne Ker Vreiz à Paris. Profitant des facilités de voyager que lui donnait son travail, il passa une grande partie de ses congés à parcourir le monde, apprenant plusieurs langues étrangères, il lisait et explorant les grandes bibliothèques de nombreux pays, pour y retrouver la trace de la Bretagne et des Bretons. C'est lui ainsi qui révéla l'existence d'un dictionnaire de breton dans une grande bibliothèque de Léningrad (Saint-Petersbourg), dictionnaire qui avait été commandé par la Grande Catherine. Roger Gargadennec fit paraître en 1964 une monographie sur Pont-Croix, puis, en 1973, un recueil de contes traduit du breton: Contes du Cap-Sizun, réédité en 1978, chez l'éditeur parisien Maisonneuve et Larose.

Il donna au fil des ans de très nombreux articles à des journaux et revues, tant de langue française, comme Les Cahiers de l'Iroise, le bulletin de la Société Archéologique du Finistère, l'hebdomadaire La Bretagne à Paris et bien d'autres, qu'en langue bretonne, comme la revue littéraire Al Liamm. On lui doit aussi des pièces de théâtre en langue bretonne, dont Ar Bleiz (Le Loup). Roger Gardennec est décédé à Pont-Croix le samedi 20 août dernier.

Bernard Le Nail

Cet article a fait l'objet de 1790 lectures.
Bernard Le Nail est un écrivain fondateur de la maison d'édition LES PORTES DU LARGE. Contributeur ABP
Voir tous les articles de de Bernard Le Nail
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons