Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
Disparition d’Alphonse Samson
Il fut un grand défenseur de la langue bretonne et de la culture bretonne. Il a lutté toute sa vie pour la reconnaissance de ses droits, refusant de séparer culture et politique.
Philippe Argouarch pour ABP le 19/01/22 15:46
54267_1.jpg
Alphonse Samson

Alphonse Samson est décédé le 15 janvier à 87 ans à Lorient. Ce Ploemeurois était co-fondateur du Parti Breton et animait la section du Morbihan de ce parti. Il a co-fondé de nombreuses associations culturelles bretonnes comme Emglev bro an Oriant ou Kelc’h ar Brezhoneg Bev. Il était aussi rédacteur en chef de la revue An Doere, une revue en breton vannetais qu’il avait créée (devenue Doereiou ).

Il fut un grand défenseur de la langue bretonne et de la culture bretonne. Il a lutté toute sa vie pour une dévolution politique et pour une réunification administrative, refusant de séparer la culture de la politique.

Fervent catholique, il animait l’association Santez Anna Gwened et défendait la langue bretonne et les chants en breton à l’église. Il organisait les messes en breton au Festival Interceltique de Lorient, et aussi tous les ans, une veillée du 11 novembre au sanctuaire de Ste-Anne d’Auray, en souvenir des Bretons tués durant la première guerre mondiale.

Très marqué par la guerre d’Algérie où parti trop jeune pour comprendre ce qui s’y passait vraiment, il regrettait d’avoir dû participer à cette guerre coloniale inutile. Il en voulait à la France de l’avoir envoyé là-bas. Il avait confié à ABP avoir participé à des opérations militaires au cours desquelles des civils innocents avaient été tués : « j’ai protesté auprès de mon supérieur, lui disant qu’on ne pouvait laisser cette villageoise, grièvement blessée, mourir sur le bord de la route, mais on m’a recadré, me disant que les hélicoptères étaient utilisés pour des choses plus importantes...». Sa prise de conscience politique en tant que Breton s’était produite en Algérie, confiait-il à ses amis. Il a d’ailleurs écrit des mémoires sur cette guerre qui n’ont jamais été publiés.

Une cérémonie religieuse aura lieu le jeudi 20 janvier 2022 à 10h30, à la basilique de Guingamp.

Voir aussi :
9  18  
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 5 commentaires
Youenn Pibot Le Mercredi 19 janvier 2022 19:44
Pensée et émotion pour Alphonse, que j'ai cotoyé il y a plusieurs années, au sein du Parti Breton.
Sonj e vin pell diwar benn ho divizioù e vrezhonneg , pa e aon yaouankoc'h brezhonnneger. Kaout a rae mat o c'hortoz, ha lakaat poent d'ha unan al o deskin.
(6) 

Killian Le Tréguer Le Jeudi 20 janvier 2022 09:52
Toutes mes condoléances pour ses proches.
Un parcours digne et une grande perte pour la Bretagne.
(2) 

Damien Darras Le Jeudi 20 janvier 2022 11:21
J'ai un peu connu Alphonse Samson dans les années 70 à Paris. Il était responsable de la fédération de l'extérieur du parti SAV. Il était de la tendance "na ruz na gwenn" alors que j'étais partisan de la "gauche fédéraliste", mais j'ai gardé le souvenir de quelqu'un de sympathique et ouvert...Doue d'e bardono....
(0) 

Burban xavier Le Jeudi 20 janvier 2022 11:45
Un homme pondéré et affable , intelligent engagé au service de la Bretagne , bretonnant , qui a participé à de nombreuses actions pour la langue bretonne et la réunification de la Bretagne .
Un chrétien sincère , nous nous sommes souvent rencontrés à Ste Anne d'Auray lieu chargé de foi et d'histoire où figure le nom des jeunes Bretons sacrifiés pendant la guerre de 1914 / 1918 sur le mur dédié à leur souvenir ...
Dalc'homp sonj dezhan ha goanagomp evit Breizh a-bezh , hon yezh , hor sevenadur hag ar frankiz !
(0) 

Rafig Le Jeudi 20 janvier 2022 13:20
Mes condoléances.
Voilà le parcours d'un breton du Morbihan, souhaitant la Réunification, sauver sa langue et pocèdant une conscience lucide sur la République française qui l'a obligé à combattre un peuple légitime ... sans tomber dans l’extrême droite
Tout le contraire d'un Le Pen !
(2) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons