Didier Pillet redevient rédacteur en chef de La Provence

-- Media et Internet --

Dépêche de OMEB
Porte-parole: Gilles Delahaye

Publié le 7/01/08 20:01 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Nous avions été les premiers à annoncer dès le 29 novembre 2007 (voir notre article), le départ de Didier Pillet de Ouest France. Depuis, chacun s'interrogeait sur le sort futur de ce journaliste talentueux qui avait su si bien comprendre les Bretons et rendre compte avec beaucoup d'honnêteté, d'indépendance et de rigueur de l'actualité en Bretagne. (voir notre article)

Nous sommes heureux d'annoncer à nos lecteurs que Didier Pillet vient de prendre le poste de rédacteur en chef du quotidien marseillais La Provence, qui emploie 200 journalistes et qui diffuse chaque jour 180 000 exemplaires, essentiellement sur les Bouches-du-Rhone, un peu dans le Vaucluse et dans les Alpes de Haute-Provence.

À vrai dire, Didier Pillet se retrouve en pays connu car, entré à Ouest-France en 1969, il l'avait déjà quitté le 31 mars 1989 pour devenir rédacteur en chef du Provençal, puis il était revenu à Ouest-France comme rédacteur en chef en avril 1991. Il faut croire qu'il avait laissé un bon souvenir à Marseille durant ces deux années pour être repris à ce poste plus de 16 ans après...

Entre temps, le paysage éditorial a tout de même bien changé à Marseille. Né de la fusion du Provençal et du Méridional en 1997, La Provence a appartenu au groupe Lagardère, puis a failli faire partie d'un groupe de presse régionale qui se serait constitué autour du quotidien parisien Le Monde. Mais le journal a finalement été racheté il y a quelques mois seulement par le Groupe Hersant Média (GMH, ex Groupe France Antilles). Ce groupe, qui a aussi racheté le quotidien Nice-Matin, est contrôlé par Philippe Hersant (qui détient personnellement 20 % de son capital). Philippe Hersant est le fils du Breton Robert Hersant (1920-1996), fils d'un officier de la marine marchande et surnommé «le papivore» parce qu'il avait réussi, avec des méthodes très discutables, à constituer un énorme empire de presse en France dans les années 1970 et 1980, empire de presse qui allait vite se lézarder après sa mort...

Le journal La Provence, qui est en position dominante à Marseille, mais qui n'a ni la puissance, ni la solidité de Ouest-France, a lancé, en 2002, un quotidien gratuit : Provence Plus, puis, en 2005, un hebdomadaire Marseille l'Hebdo.

Il est sûr que pour Didier Pillet, qui va bientôt avoir 60 ans, ce nouveau poste représente un grand défi. Nous lui adressons tous nos vœux de succès.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1340 lectures.
mailbox imprimer