Deux éléveurs bio de la Manche accusent l'abattoir de Kermené (Groupe Leclerc) de falsification sur la nature de la viande
Dépêche

Publié le 27/02/13 12:43 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le 26 juillet 2013, deux éleveurs bio de Saint-Ovin (50), Yves et Bernard Sauvaget vendent trois vaches à lait à l'abattoir Kermené de Saint-Jacut-du-Mené dans les Côtes d'Armor. Suite à une erreur sur le poids des bêtes, l'agriculteur demande à revoir la facture et découvre que deux des bêtes avaient été reclassées "vache à viande". Michel-Édouard Leclerc nie toute malversation.


mailbox
imprimer
la rédaction de l'ABP
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.