Des golfeurs brittophones pour la Semaine du breton à Plomelin

-- Sport --

Agenda de Christian Rogel

Publié le 5/03/15 15:57 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
Date de l'évènement : le 27/03/2015 à 9 h

Dans le cadre de la Semaine du breton, du 28 mars au 4 avril, Ti ar Vro Kemper (Maison des associations culturelles bretonnes de l'agglomération de Quimper) va organiser un événement totalement inédit, une compétition amicale de golfeurs brittophones qui aura lieu le vendredi 27 mars 2015.l

C'est sur le golfe de Kerbernez, attaché au Lycée d'horticulture de Plomelin, à 10 kilomètres de Quimper, que seront attendus une vingtaine de pratiquants de golf qui, à cette occasion, aideront à mettre au point le lexique des mots bretons du golf.

Dans le principe, les participants seront répartis en triplettes qui se mesureront sur chacun des neufs trous simultanément de façon à ce qu'ils aient fini en même temps à la fin de la matinée.

L'entreprise plomelinoise bien connue, la Distillerie des Menhirs, patronnera aussi cette manifestation dans la ligne de son engagement bien connu pour la Bretagne et le breton, ses dirigeants étant aussi brittophones.

La Semaine du breton est un ensemble de manifestations qui auront dans toute la Bretagne avec le soutien de la Région Bretagne.

Renseignements et inscriptions :

Ti ar Vro Kemper, 3 reper Gabaï, straed Jean Jaurès Kemper, 02 98 90 70 43 - david.tiarvro [at] orange.fr

Ti ar Vro Kemper

Document PDF skritgiolftav_2.pdf Affiche pour compétition de golf Plomelin 2015. Source : Ti ar Vro Kemper
Voir aussi :

0  0  
mailbox
imprimer
Christian Rogel est spécialiste du livre, de la documentation et de la culture bretonne.
Vos 2 commentaires
Pôtr ar skluj
Mardi 25 janvier 2022
Une nouvelle illustration de ce que le breton est mort en tant que langue populaire et de ce qu'on entend lui substituer un patois de snobs. On ferait bien mieux de s'attacher à la défense des jeux bretons traditionnels. Mais la galoche ou les boules, ce n'est pas assez chics pour les "brittophones" qui veulent forger des mots pour leur loisir ennuyant à périr, quand le français se contente d'emprunter à l'anglais.
(0) 
Kristen
Mardi 25 janvier 2022
La présence de la langue bretonne me semble importante dans les milieux populaires, chez ruraux et lors des jeux traditionnels; mais son usage est tout aussi important dans les catégories aisées, chez les urbains et dans les jeux, activités ou sports dits contemporains; chez les jeunes et les moins jeunes, et même chez les snobs... Ce n'est ni la langue d'une classe sociale, ni celle d'une époque, surtout passée. Remarquons aussi qu'elle a toujours été aussi une langue technique et savante. Elle a toujours servi à s'adapter à toutes les situations pour arriver jusqu'à nous; à nous de transmettre ce trésor vivant...
Ne bak ket ar c´hi pelloc'h eget e stag.
(Le chien n'attrape pas plus loin que son attache)
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.