-- Europe --

Des Galiciens en Bretagne pour honorer des Bretons dans l'Orden da Vieira ou de la Coquille

Cliquer sur la photo pour l'agrandir, puis flèches clavier pour naviguer (8 photos)

Une délégation de Galiciens viendra à Rennes vendredi prochain 28 septembre et à Brest le lundi suivant 1er octobre (à la mairie à 18 h) honorer quelques Bretons dans l'Orden da Vieira (Ordre de la Coquille), l'équivalent galicien de l'Ordre de l'Hermine breton. La visite du CBBC (Centre de Recherche Bretonne et Celtique) à la faculté des lettres Victor Segalen de Brest, non loin de la mairie, se fera à 15 h, le Centre étant concerné aussi par la remise de la décoration. Voir les personnes honorées dans le PDF (1). Les photos ci-dessous : statue du grand Galicien Castelao à Pontevedra (voir le § plus bas).

27551_1.jpgStatue de Castelao en face du musée de Pontevedra en Galice.

L'annonce et les buts du voyage

(voir le site) de la Xunta de Galicia section Galicia en el mundo.

– El objetivo es estrecher lazos con instituciones dedicadas a salvaguardar su herencia celta. Sesenta y dos Gallegos, pertenecientes al grupo Amigos de la Cultura Celta integrado en la Orden de la Vieira, partirán este viernes, día 28, hacia la Bretaña francesa, donde permanecerán hasta el 3 de octubre, para estrechar lazos con una gran variedad de instituciones y agrupaciones culturales dedicadas a salvaguardar y difundir la profunda herencia celta de Bretaña. Este viaje también servirá para recordar la ruta realizada por Castelao en Bretaña y la condición geográfica de esta región como Finisterre atlántico. Traduction :

– L'objectif est de renforcer les liens avec les institutions dédiées à la sauvegarde de notre patrimoine celtique. Les membres de l'Ordre de Vieira vont effectuer une visite culturelle de la Bretagne.

Soixante-deux Galiciens, appartenant aux groupes des Amis de la culture celtique intégrés dans l'Ordre de Vieira, partiront le vendredi 28 septembre pour la Bretagne, où il resteront jusqu'au 3 octobre, pour renforcer les liens avec de nombreuses institutions et associations culturelles qui s'efforcent de conserver et de diffuser le patrimoine celtique profond de la Bretagne.

Ce voyage servira aussi à rappeler l'itinéraire de Castelao en Bretagne et la situation géographique de la région de Finisterre Atlantique.

Suite du très long article traduit, en PDF.

Le Galicien Alfonso Daniel Rodríguez Castelao (1886-1950)

Développement ici que nous jugeons nécessaire pour connaître mieux ce très important nationaliste galicien, écrivain, artiste et grand défenseur de la langue galicienne. Bien avant d'avoir décrit et dessiné As Cruces de Pedra na Galiza (Les croix de pierre en Galice), publié en 1949 (ou en 1950 ?) (voir le site) (1), il est venu en Bretagne pendant quatre mois et a publié en 1930 un livre sur les croix de pierre de Bretagne : As cruces de pedra na Bretaña , épuisé, traduit du galicien par Yvon Cousquer. (voir le site) .

C'est en préparation à l'écriture du livre sur les croix de Galice, que Castelao fait ce voyage en Bretagne en 1929 avec sa femme, afin d'étudier les croix bretonnes. Cette étude préliminaire a été publiée par le Séminaire d'études galiciennes en mai 1930. La raison n'est autre que la conviction de Castelao de la relation intime entre les croix celtiques du monde (Inde, Galice, Bretagne, Écosse et Irlande) en raison de l'affinité culturelle entre ces pays. Cette relation, et la nécessité d'une étude comparative de ces croix dans les différents pays, sont bien exprimées dans la préface de ce livre sur les croix en Bretagne. Extrait de As cruces de pedra na Galiza sur wikipedia (voir le site) , traduit du galicien.

En 1916, il s'installe à Pontevedra, où il rejoint le Irmandades da Fala (Confréries de la langue). Il a développé un attachement émotionnel avec Pontevedra et prétend souvent qu'il voulait être considéré comme un natif de cette ville, il a même exprimé une volonté d'être enterré là-bas et ne pas être de retour dans son Rianxo d'origine ou ailleurs. (Extrait traduit du site Castelao wiki en anglais). Il y commence une des étapes les plus importantes de sa vie, tant sur le plan personnel qu'en tant qu'artiste. D'où les photos choisies.

Le musée de Pontevedra lui a consacré une exposition en 2000 sur son travail sur les croix de pierre et une autre en 2004 : (voir le site) : Castelao en Bretaña pour « commémorer le 75e anniversaire de son séjour en Bretagne, subventionné par le Gouvernement des Études Complémentaires (Junta de Ampliación de Estudios), de mai à septembre 1929, qui lui a permis la réalisation de l'Album de Bretagne et le livre Les croix de pierre en Bretagne ». Il y a une fondation Castelao : (voir le site) .

(voir le site) pour sa biographie en galicien et la liste de ses ouvrages. (voir le site) pour sa biographie en anglais.

La Orden da Vieira : l'Ordre de la Coquille

Défini en tant que collectif, l'ordre n'a pas de statuts et ne peut accepter de frais de soutien ou de dons. La seule obligation de ses membres est de « redoubler d'amour pour la Galice ».

Historia cronolóxica dos paises celtas, augmenté de l’'histoire de la Galice

Jakez Gaucher, futur membre de l'’Ordre galicien de la Coquille et président de la section Relations Interceltiques et Internationales de l'Institut culturel de Bretagne, nous donne un complément ignoré précédemment pas l'’auteure !

Son livre Histoire chronologique des Pays Celtiques (1990) a été traduit en galicien : Historia cronolóxica dos paises celtas, avec l'adjonction d'une Histoire de la Galice, ou Historia de Galiza, par Carlos Sixirei Paredes, et publié en 1996 par les éditions Do Castro (Groupe Sargadelos) à Sada près de La Corogne (450 p.). Carlos Sixirei Paredes est aussi l’'éditeur, au sens anglo-saxon du terme. Le Groupe Sargadelos est à l'origine de projets culturels et industriels, devenus fondamentaux dans la Galice actuelle. Voir Galice chapitre La faïence de Sargadelos, et (voir le site)


Maryvonne Cadiou

(1) Le livre est une publication posthume en janvier 1950 par les éditions Nós – ne pas confondre avec la revue Nós qu'il fonda en Galice –, imprimerie Lopez de Buenos Aires, où il avait été exilé en 1940, et où il est mort. Mais il y aurait eu une publication en 1949...

Document PDF tradsuite.pdf Miembros de la Orden de la Vieira realizan una visita cultural a la Bretaña francesa. Des membres de l'Ordre de Vieira effectuent une visite culturelle en Bretagne. Annonce dans la presse galicienne et traduction en français. . Source :
Voir aussi :

mailbox imprimer
Correspondante ABP depuis février 2007

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 7 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.