Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plus
- Enquete -
Des dégradations à l'église de Béré à Châteaubriant
L'église de Béré, à Châteaubriant, est une belle église romane datant du XIe siècle. Mais elle donne en ce moment de fortes inquiétudes...
bernadette Poiraud pour Journal La Mée le 21/01/07 22:15

L'église de Béré, à Châteaubriant, est une belle église romane datant du XIe siècle. Mais elle donne en ce moment de fortes inquiétudes, au point que la chapelle Sud (celle qui donne vers le cimetière) a été fermée au public, et que la circulation des voitures est désormais interdite entre l'église et le cimetière (dont l'accès reste libre cependant).

En effet, depuis les années 1990, des fissures sont apparues, donnant à penser que la façade sud tend à basculer vers l'extérieur, sous la poussée de la voûte en bateau. En revanche, la fissure qui se trouve au fond de l'église, sur le mur ouest, est apparemment peu grave : d'imposants contreforts extérieurs maintiennent le mur. Des études plus poussées sont cependant à faire.

C'est le pignon du transept sud qui est très inquiétant.

En effet, il existe une fissure entre le toit et le pignon, nettement visible de l'extérieur. Si le jour passe, la pluie passe aussi, dégradant profondément les murs. Au point que, deux à trois mètres plus bas, la fissure fait encore 20 cm de large. Le directeur des Services Techniques a pu y passer le bras.

Par ailleurs le pignon sud est affecté de fissures visibles elles aussi de l'extérieur, aussi bien à l'ouest qu'à l'est.

Il est donc l'objet de trois mouvements : 1.- il bascule vers la rue 2.- il s'écarte latéralement vers l'ouest et vers l'est.

Des explications ? L'âge de l'église, pour une petite part. Mais surtout les modifications de circulation et les perturbations climatiques.

L'église de Béré, autrefois, était entourée d'un cimetière. Lorsque celui-ci a été supprimé, la route a été créée en abaissant le sol, dégageant ainsi les fondations de l'église que l'on voit nettement hors-sol. La circulation des voitures, et surtout des camions, a produit des vibrations dommageables.

Les modifications climatiques, notamment les sécheresses, ont entraîné des mouvements du sous-sol.

Et voilà pourquoi cette église est malade ! Il serait dommage de perdre, au XXIe siècle une église construite 1000 ans plus tôt.

Depuis les années 1990 les municipalités, celle de Martine Buron et celle d'Alain Hunault, ont multiplié les démarches auprès du service des Monuments Historiques. Seul ce service pouvait débloquer les fonds de l'Etat, ouvrant ainsi la possibilité de travaux. Mais, depuis 2005-2006, l'Etat n'a plus d'argent. La responsabilité retombe donc sur la commune.

Dans l'immédiat, la municipalité prend des mesures de sécurité par rapport aux fidèles et aux passants. Un programme pluriannuel de travaux, sur une période de 10 ans, est en préparation.

La constatation des dégâts a nécessité la montée dans la toiture de l'église. Splendide ! Au dessus de la chapelle Sud, on voit très bien la voûte en berceau, et les entraits taillés dans des chênes naturellement incurvés, comme cela se faisait à l'époque.

Et voici, le poinçon qui contribue à l'aspect conique du clocher de l'église de Béré : c'est pas beau, ça ?

Quelques histoires sur l'église de Béré : (voir le site)

Schéma de visite : (voir le site)

Eglise St Nicolas

Saint Nicolas : la flèche de cette église sera échafaudée de septembre 2007 à juin 2008, pour des traitements devant coûter 450 000 € (prix de l'échafaudage compris). Une deuxième tranche, d'un montant identique, permettra de sécuriser le reste de la façade principale avec un nouvel échafaudage qui devrait rester jusqu'en juin 2009. Deux autres phases de travaux devront être engagées entre 2009 et 2016 pour le choeur, les chapelles latérales et les bas côtés.

B.Poiraud ABP/BP

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons